Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

Communiquer avec les nourrissons, c’est possible!

  • mercredi 11 octobre 2017
  • 2 Min de Lecture
Viacheslav Iakobchuk/123RF

Bébé, fais-moi-signe !

Quand un bébé a faim, n’est plus bien dans sa couche ou réclame une quelconque attention tout en ne sachant pas comment nous faire comprendre son souhait, c’est automatiquement le début d’une crise de larmes.

Ce problème de communication n’est pas à ignorer, les jeunes parents peuvent vite être stressés et fatigués. Or il existe une méthode depuis les années 1980, qui vous permet de communiquer avec votre enfant dès ses 8 mois !

La langue des signes pour nourrisson

L’idée est venue des Etats-Unis, de Joseph Garcia, un interprète du langage des signes, qui a remarqué les enfants entendant de ses amis sourds communiquaient plus tôt. Les parents leur avaient inculqué des fibres du langage des signes. Joseph Garcia note aussi que les parents sourds développent une meilleure relation avec leur bambin.

Le langage corporel est le premier langage que nous ayons, il est universel. Nous voyons quand quelqu’un est joyeux, serein ou triste, perdu. Même avec les touristes japonais, on utilise instinctivement ses mains pour les aider à mieux leur faire comprendre l’itinéraire.

Les enfants sont pareils, surtout les bébés qui sont de véritables éponges. Ils vous regardent, comprennent le sens de vos signes, et vous imitent. Ils savent vite agiter la main en signe de salut, ils tapent dans leurs mains pour participer à la liesse générale, ils attrapent un cube pour l’utiliser comme téléphone, etc… Utiliser le langage des signes avec son bébé signifie lui apprendre le geste d’un mot simple : gâteau, sommeil, faim, encore, fini, couche sale, doudou, etc.

Ce vocabulaire comprend en gros les premiers gestes et besoins (papa, maman, manger, pipi, jouer, dormir), mais également les sensations et émotions (moi aimer toi, chaud, froid, fatigué, s’il te plait), et les couleurs et les animaux. Ainsi, si votre enfant vous signifie qu’il veut manger du gâteau, il vous mimera les signes « manger » et « gâteau ». Puis, il signera « fini », quand il se sera rassasié. Des mots basiques, mais qui résument à eux seuls l’univers des tous petits. Un bébé compris ne pleure plus, ou du moins ne pleurera plus parce qu’il n’a pas ce qu’il veut, faute de problème de communication.

Ce problème de langage résolu, ce sont parents et enfants qui jouissent d’une ambiance apaisée, et tout le monde y gagne. L’expérience parentale ne doit en être que plus enrichissante et joyeuse, en plus d’offrir un terreau favorable à ce que son enfant grandisse en confiance et sérénité avec son environnement.

Si cela vous intéresse, de nombreux sites proposent leur service, comme bebefaismoisigne.com , pour assister à des ateliers ludiques, au cours desquels vous apprendrez la méthodologie pour savoir comment faire apprendre la langue des signes à votre enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires