La logothérapie, c’est quoi ?

Par Camille - mercredi 13 septembre 2017 - Temps de lecture: 2 minutes et 58 secondes -

Ajouter un commentaire
bowie15 /123RF
bowie15 /123RF

La logothérapie, c’est quoi ?

Se poser les bonnes questions pour découvrir un sens à sa vie

Au gré de notre vécu et de nos personnalités, nous faisons notre place, qui matérialise le sens intérieur que nous donnons à notre vie. Sans ce sens, la vie serait nettement moins supportable. Son absence dénote la présence de la souffrance (deuil, rupture, maladie) ou d’un sommeil intérieur (travail débilitant). Que faire quand on l’a perdu ? C’est là qu’intervient une discipline dans le champ des psychothérapies existentielles, qui aide les gens à trouver ou à retrouver le sens de leur vie, c’est la logothérapie !

Viktor Frankl, le père de la logothérapie

Pour Freud, ce que recherche l’homme ce sont les plaisirs, pour Adler c’est le pouvoir, pour le psychologue et neurologue, Viktor Frankl, l’homme recherche avant tout le sens. Travaillant sur ces questions dans les années 30 en Autriche auprès de jeunes suicidaires, il comprend que le désarroi existentiel n’est pas qu’une question de dérèglement émotionnel. Arrêté en 1942, il est déporté, avec sa famille, à Theresienstadt et à Auschwitz, où son expérience personnelle dans les camps de concentration nazie l’aura profondément marqué. Dans cette horreur quotidienne, le jeune psychiatre réussit un tour de force : celui de donner un sens à son existence de prisonnier. Ce sera de tenir coûte que coûte, afin de réécrire son ouvrage confisqué par les nazis « Le Médecin et l’Âme ». C’est en se donnant un sens, un but, que Viktor Frankl dit s’être surpassé.

Portrait of Viktor Frankl. Photograph. 1994.

Les valeurs qui donnent un sens à nos vies peuvent être aussi bien sociales (l’engagement pour une cause, sa manière de contribuer pour un monde meilleur), que personnelles (le sens de la vie peut se retrouver dans l’amour et l’amitié qui nous portent au quotidien).

Trouver un sens à sa vie apporte un bonus : la capacité à être positif dans la difficulté et la confiance en elle.

La démarche intellectuelle consiste à trouver les valeurs que nous aimons, qui nous ressemblent, et à les incarner. Incarner des valeurs, au fur et à mesure de la vie, qui ont du sens pour nous, voilà toute la base de la logothérapie.

Celui qui a fait connaitre Viktor Frankl en France est un certain Irvin Yalom, psychothérapeute qui a utilisé la méthode de la logothérapie et a décrit son efficacité dans ses livres. Aujourd’hui, la logothérapie est enseignée en France à travers l’Efrate et l’association des logothérapeutes francophone, également au sein de l’Université Paris-Descartes.

La logothérapie, descendante de la maïeutique

Qui vient consulter ? Celles et ceux qui se trouvent en pleine période de bouleversement émotionnel et personnel, cela pouvant être dû à un emploi, une rencontre amoureuse, le désir de s’éloigner d’une personne toxique. On a tous une façon singulière d’apporter un sens à notre vie, et pour le trouver il faut se poser les bonnes questions. C’est l’art de faire du tri, et de trouver votre fil conducteur. Souvenez-vous des propos d’Edéenne à propos du « fil rouge de notre vie », qui permet de relier passé et présent. C’est pour ça que le psychiatre va évoquer l’enfance et la relation avec les parents. Il va réveiller les valeurs des sens primordiaux pour le patient.

Gustavo Frazao/123RF

Un exemple vaut mieux qu’une longue explication ! Une expérience de logothérapie s’est déroulée avec des patientes atteintes du cancer du sein. Malheureuses d’être isolées dans la maladie et de ne servir à personne, la logothérapie a mis en évidence le sens qu’elles cherchaient toutes. Le sens de leur vie, à ce moment-là, c’était une entraide, une solidarité entre elles, et non être confinées chacune dans leur isolement. Tout le travail de la logothérapie a donc été de créer du lien entre elles. En se focalisant sur qui elles sont, et non sur leur maladie, en discutant entre elles, en se connaissant mieux, un lien est né. Un lien tenace et ténu, proche de la camaraderie, car après tout, elles affrontent un mal ensemble. Du point de vue médical, cette logothérapie a eu d’excellentes retombées sur ces femmes, car on a pu noter une stabilisation ou une régression du processus du cancer, en plus d’une régulation neurophysiologique.

Pas facile de savoir toujours trouver un sens.. Pour les uns, certaines expériences semblent au-dessus de leurs forces, quand beaucoup d’autres n’attendent rien de la vie, parce qu’écrasés par les responsabilités et les difficultés. Face à ce genre de réparties, Viktor Frankl demandait souvent « Vous n’attendez rien de la vie, mais elle, que pensez-vous qu’elle attende de vous ? » Une fine remarque, qui vous permet de prendre le recul nécessaire pour vous poser les bonnes questions !

Source :  Nos raisons de vivre. A l’école du sens de la vie. Viktor Frankl, InterEditions, 2009

Découvrir un sens à sa vie avec la logothérapie, Viktor Frankl, J’ai Lu, 2013.

Apprendre à mourir, Irvin Yalom, Galaade Editons, 2005.

Thérapie existentielle, Irvin Yalom, Galaade Editions, 2008. L’art de la thérapie, Irvin Yalom, Galaad Editions, 2013.

Like bloomingyou on Facebook

À lire également

Les + populaires

Bloomingyou.fr a l’ambition de donner à ses lecteurs une matière inspirante et résolument optimiste pour une vie heureuse !

Le site vous apporte, grâce à une communauté de passionnés, les clés de compréhension pour un mieux être du corps et de l’esprit.

Rejoignez-nous !

Faites le plein d’ondes positives

Likez bloomingyou sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* : champs obligatoires

Faites le pleins d’ondes positives