Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

10 astuces pour avoir confiance en soi

  • dimanche 9 septembre 2018
  • 4 Min de Lecture

Faites décoller votre confiance en vous

La confiance en soi, ce n’est pas uniquement améliorer ses compétences et croire en sa propre valeur, c’est aussi être capable de se confronter au monde, de poser des limites et défendre ses besoins. Voici quelques astuces pour vous affirmer.

1. Découvrez vos envies et vos besoins

Il peut être difficile de reconnaître ses envies et ses besoins, en particulier pour les personnes les moins sûres d’elles qui craignent toujours de déranger. Pourtant c’est bien souvent parce qu’on ne tient pas compte de nos besoins qu’on ne se sent pas à l’aise. Prenez le temps de comprendre ce qu’il vous faudrait pour vivre mieux telle ou telle situation compliquée. Avez-vous besoin d’une formation pour satisfaire les exigences de nouvelles responsabilités ?

Chaque fois que vous vous sentez en difficulté, notez-le et déterminez ce qui pourrait satisfaire vos besoins. Soyez créatif dans les solutions puis ayez le courage de demander à ce qu’elles se concrétisent. Il y a fort à parier que vos demandes seront raisonnables et que vos chefs et collègues vous soutiendront pour que vous soyez le plus efficace et le plus heureux possible.

Pour réussir, retenez bien ces trois maximes : voir c’est savoir, vouloir c’est pouvoir, oser c’est avoir. Alfred de Musset

2. Soyez casse-pieds

Une fois que vous savez ce dont vous avez besoin, n’ayez pas peur d’aller le chercher. Soyez respectueux des autres et sachez entendre un « non » ferme, mais n’ayez pas peur d’être un peu casse-pieds et de faire entendre ce que vous voulez, qu’il s’agisse d’un nouveau boulot, de matériel ou d’une place dans une formation ou une équipe.

Il est légitime de demander ce dont j’ai besoin, comme ça l’est pour n’importe qui.

3. Préparez vos négociations

Que ce soit pour obtenir une augmentation ou un délai, ou pour vous préparer à un entretien, la phase de négociation peut sembler insurmontable. Faites des recherches en amont : soyez au clair sur votre objectif et sur la manière de l’atteindre. Allez-y avec différentes solutions à l’esprit et un plan B en cas de besoin. Préparez des notes claires et renseignez-vous sur vos interlocuteurs. La préparation, c’est le pouvoir.

Commence par te demander ce que tu veux être; puis fais ce que veut ton métier. Épictète

4. Obtenez satisfaction

On a souvent du mal à se dire que nos besoins sont légitimes. Pour vous aider, pensez à la différence entre une envie et un besoin : on a peut-être envie d’une augmentation de 5 000 euros, mais besoin de seulement 500 euros de plus pour payer son loyer. On a envie du Smartphone dernier cri, mais on a juste besoin d’un téléphone qui fonctionne.

Être capable de demander ce qu’on veut, c’est génial, mais c’est intimidant au début. Commencez au moins par rester ferme sur vos besoins. Leur satisfaction vous permettra d’être plus heureux et moins stressé, ce que vous méritez tout autant que n’importe qui. Plus vous négocierez, plus vous aurez confiance en vous, et plus vous aurez de chances d’obtenir ce vous désirez.

5. Sachez ce que vous valez

Négociez en ayant une conscience objective de votre valeur. Si votre amour-propre a tendance à fuir devant la pression, faites au préalable une liste de tous vos talents et qualités. Soyez sûr de vous, montrez à votre interlocuteur que vous savez que vous valez ces changements. Si vous y croyez, il y croira.

6. Soyez franc

La franchise, c’est dur. Dire à quelqu’un qu’il a dit ou fait quelque chose de mal est une forte affirmation de vos besoins et ce n’est pas toujours facile à mettre en pratique. Respectez la vérité, et trouvez le ton adéquat, mais restez fort : n’oubliez pas que vos sentiments sont aussi valables que ceux des autres.

7. Osez dire « NON »

Quand on doute de sa valeur, on a parfois du mal à se faire confiance. C’est là que l’instinct intervient. Vous savez ce qui est bon pour vous. Quand quelque chose de nouveau vous effraie, reconnaissez-le et ne laissez pas la peur vous arrêter, mais sachez aussi l’admettre quand les choses sont allées trop loin et que vous n’en tirerez plus rien.

Poser des limites en osant dire « non » est une compétence essentielle mais, étrangement, beaucoup, même parmi les plus confiants, ne la possèdent pas encore. Si c’est votre cas, entrainez-vous tout seul face au miroir et soyez convaincu que vous allez y arriver. Vous n’avez pas toujours à vous justifier si ce n’est pas nécessaire, dire « non  » est tout à fait valable, et suffisant.

Avec de la confiance, vous avez gagné avant même d’avoir commencé. Marcus Garvey

8. Dégagez vos doutes

N’encouragez pas vos doutes. Chaque fois que vous entendez une petite voix, qu’elle vienne de vous ou de quelqu’un d’autre, remettre en question vos envies ou vos besoins, souvenez-vous que vous avez autant le droit de quiconque d’être heureux et comblé. Si vous vous prenez à douter, ne vous blâmez pas. Réconfortez-vous et passez à autre chose.

La confiance est un élément majeur : sans elle, aucun projet n’aboutit. Éric Tabarly

9. Activez votre réseau d’aide

Si une situation vous dépasse, vous pouvez toujours demander de l’aide. Faire appel à vos amis, votre famille ou vos collègues en cas de besoin n’est pas une défaite. C’est même plutôt un signe de force. De plus, une fois que vous avez sauté le pas en demandant de l’aide, vous n’hésiterez pas à le refaire, entrant ainsi dans un cercle vertueux. Vous pouvez aussi proposer votre aide à vos proches, et répandre ainsi les effets positifs de votre prise de confiance en vous.

Je suis capable. Je suis intelligent. Je peux le faire.

10. Donner aux autres

Donner aux autres peut-être une bonne échappatoire dans vos moments de faiblesse. Envoyez des fleurs à vos parents, préparez un gâteau pour un ami sans raison particulière, aidez quelqu’un à faire le ménage, cela fera plaisir à la personne qui reçoit, et provoquer un sourire donne un vrai coup de boost.

Quand je donne aux autres, le monde me le rend.

Veillez toutefois à ne pas tomber dans le travers de trop donner : il est difficile d’aider quelqu’un si on ne commence par prendre soin de soi.

Pour aller plus loin : Jasmin Kirkbride - BOOST- Faites décoller votre confiance en vous - aux éditions Dunod
*De Edward L. Kramer & Eleanor Roosevelt
écrit par
JASMIN KIRKBRIDE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires