Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Médecine douce, Santé
  4. /
  5. À la découverte des bains russes

Les bains russes (banyas), un rituel de soin ancestral

Héritage des chamans de Sibérie

Pour les non-initiés, le bain russe a quelque chose d’assez bizarre, pour ne pas dire masochiste. Bain de vapeur et bain glacé. Flagellations avec des branches de bois. Tout cela dans un ordre incertain. La première impression déroute et fait sourire. Même dans le domaine du bien-être, les Russes se distinguent par leur caractère « rude ». Et pourtant, cette idée reçue est comme toutes ses sœurs, aussi commune que fausse.

Le bain russe, appelé aussi banya, est apparu il y a 4000 ans en Sibérie sous l’impulsion des chamans. Son but est à visée holistique, puisqu’il s’agit d’aussi bien laver son corps que son esprit. C’est un moment de purification, de lâcher-prise, de régénérescence et de paix intérieure favorables à l’ouverture d’esprit, au discernement et à la prise de conscience. Ce soin complet fera dire aux Russes que « se laver, c’est comme naître à nouveau », ce qui vaudra au banya le surnom de « seconde mère ».

Le banya n’est donc pas qu’un simple loisir ou plaisir, c’est une pratique qui comporte sa part de sacré et concerne tout le monde, quelle que soit sa classe sociale. Tous les évènements importants de la vie (naissance, mariage, convalescence) sont marqués par un passage au banya qui se décompose en 4 temps.

Les 4 moments du banya

  1. Le temps de la sudation

On entre dans une pièce remplie de vapeur chaude, conçue à partir d’eau chaude aspergée sur un poêle en brique ou métal. On s’y détend pendant 20-30min.

  1. Le temps de la flagellation avec le bouquet de feuilles (appelé venik) imprégné d’eau

C’est là où on rentre dans le folklore. Cependant, la flagellation n’est pas censée faire souffrir. Si on se le fait soi-même, on commence doucement avec des caresses de venik sur tout le long du corps, pour ensuite se flageller avec plus de vigueur. Juste ce qu’il faut pour ne pas se faire mal.

Cette méthode n’a rien d’anodin. Se (faire) fouetter au venik permet de se faire un massage à la fois unique et efficace pour intensifier la circulation sanguine et provoquer une transpiration plus abondante dans le but d’éliminer toujours plus de toxines.

  1. Le temps de la douche froide

L’alternance chaud-froid stimule la circulation sanguine. Une pratique commune que l’on retrouve dans d’autres cultures avec les bains romains, japonais ou turcs.

  1. Le temps de l’hydratation.

Parce qu’on a beaucoup sué et perdu beaucoup d’eau, il est important de la récupérer. L’idéal est une tisane à base de plantes médicinales. Le temps de boire est aussi celui du temps de repos productif, puisqu’il permet d’amplifier l’effet relaxant du bain.

a-la-decouverte-des-bains-russes

Le 4eme moment se déroule après avoir répété les trois premiers deux ou trois fois de suite. Cependant, si vous avez soif avant, vous vous hydratez naturellement. Quoiqu’on fasse, il faut toujours se référer à son bon sens.

Les bienfaits du banya

écrit par

La rédaction

Vous devriez lire

Santé

Quels sont les bienfaits de la mer sur notre corps et notre esprit ?

Santé

Quels sont les bienfaits du jus de céleri ?

Santé

Les bains de forêts, c’est bon pour notre santé

  1. Home
  2. /
  3. Médecine douce, Santé
  4. /
  5. À la découverte des bains russes
back to top