back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Couple, Parentalité
  4. /
  5. Amour ou désir ?

Amour ou désir ?

  • mercredi 14 septembre 2016
  • 2 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Voici la BD qui en parle !

On a parfois tendance à confondre le désir avec l’amour, cette confusion entre les 2 genres en ayant déstabilisé plus d’un(e), surtout pour les plus jeunes d’entre-nous !

Je ne vous apprendrai rien si je vous dis que l’on peut désirer quelqu’un sans l’aimer !

En revanche  il est rare d’aimer totalement sans désirer !

Le désir physique se nourrit en partie de l’attirance qu’exerce l’esthétique d’un corps…C’est brutal, c’est brûlant, c’est drôle mais c’est aussi égoiste et éphémère !

Alors que l’amour c’est une relation où il existe un lien émotionnel fort, indépendamment du physique, c’est l’envie de donner du bonheur à l’autre, de lui faire plaisir. Dans l’amour, on est heureux que l’autre soit heureux. L’amour est heureux et altruiste.

Voilà pourquoi la jeune illustratrice américaine Karina Farek a voulu illustrer la différence entre les deux. 

Je suis sure que vous vous reconnaitrez dans une de ces situations !

Imaginez-vous porter le pire de vos pyjamas, tout en vous empiffrant devant la télé, alors que votre bien-aimé(e) vous regarde malgré tout comme la plus belle personne au monde.

C’est cela la magie de l’amour !

1. Voilà, ça c’est l’amour !

bloomingyou.fr
Karina Farek

2. Lorsque vous êtes « faits » l’un pour l’autre.

Karina Farek
Karina Farek

3. Aimer, c’est partager !

Karina Farek
Karina Farek
4. Ne dites pas le contraire ! Nous sommes tous passés par là.
Karina Farek
Karina Farek
L’amour, oui je sais c’est compliqué… Le désir ? hum… Un peu moins, peut-être.

Scientifiquement parlant, le désir est en fait un état de conscience altéré, provoqué par notre besoin primaire de procréer. C’est un peu bestial, n’est-ce pas ?

Il y a aussi toute cette histoire « d’état de grâce », cette impression immédiate de gaieté, cette sensation de voir le monde disparaître autour de nous, ce faux sentiment de sécurité où l’on se voit déjà filant le parfait amour.

Le Dr. Judith Orloff explique que le désir est alimenté par l’idéalisation de quelqu’un, à un moment et en un lieu donnés. Inconsciemment, nous jetons un voile sur ses défauts. D’après elle, ceci peut rapidement disparaître : une fois ce voile écarté, la « véritable personnalité » apparaît.

En revanche, lorsqu’on est amoureux, on voit plutôt les gens comme ils sont — verrues y compris. Pourtant, on choisit de dépasser l’aspect physique d’une personne et d’apprendre à la connaître. Il n’y a aucune idéalisation. Vous êtes bien là, les yeux, le cœur et l’esprit en éveil.

Dans quel genre de relation vous trouvez-vous ? Seul le temps vous le dira peut-être !

Merci Karina Farek !

écrit par

Amal

Couple

Parentalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !