back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Savoir être, Confiance en soi
  4. /
  5. Comment avoir un mental de champion?

Comment avoir un mental de champion?

  • jeudi 7 février 2019
  • 6 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

comment-avoir-un-mental-de-champion-les-10-regles-pour-gagner-

LES 10 COMMANDEMENTS DE LA CHAMPIONNE MURIEL HERMINE POUR DÉVELOPPER UN MENTAL D’ACIER

De nos jours, ne sont appelés « champions » que les vainqueurs. Ceux qui triomphent. Ainsi, par leur victoire en juillet 2018, les Bleus ont gagné le titre de « champions du monde ».

Pourtant, le champion, à l’origine, ne désigne pas le victorieux, mais celui qui combat pour une cause. C’est ce qui le différencie d’un guerrier, qui se bat pour sa solde. Inspiré par une cause, qui lui tient à cœur, le champion voit ses forces décuplées et possède une prouesse que le guerrier n’a pas.

Ainsi, pour reprendre l’exemple des footballeurs, ceux que l’on devrait désigner comme champions sont en réalité tous les joueurs sélectionnés dans leurs équipes nationales.

Nous aussi, à notre échelle, nous pouvons devenir les champions de notre vie et de notre quotidien.

Pourquoi développer un mental de champion ?

Cela donne tout simplement les bons outils pour développer une confiance en soi qui repose sur une connaissance de ses forces et faiblesses. La connaissance de soi, la conscience de qui on est et ce qu’on veut est l’un des piliers d’une vie heureuse et épanouie.

Pour arriver à développer un mental de champion, rien de mieux que les conseils de l’un d’eux. Muriel Hermine, 13 fois championne de France et 4 médailles d’or aux championnats d’Europe en natation synchronisée.

Muriel Hermine, l’expérience d’une championne

Aussi talentueuse que belle, Muriel Hermine a conquis le cœur du public français dans les années 1980, en enchaînant les victoires. Elle continuera à faire rêver le public en se reconvertissant dans la création de spectacles aquatiques (Sirella, Crescend’O) dans les années 1990.

Désormais, loin des bassins et de l’eau, Muriel Hermine met à contribution son expérience de sportive et d’entrepreneuse au service des cadres des entreprises pour leur faire retrouver confiance et goût du travail mais aussi auprès des jeunes en difficulté à travers son association «J’ai un rêve ».

Ce travail passe par une sensibilisation aux vertus sportives où tout un chacun peut s’y retrouver, car comme elle l’écrit dans son ouvrage Le défi d’être soi :

le sport […] génère un état d’esprit qui lui est propre, qui fait appel à des valeurs spécifiques, mais universelles et convoitées. Ces valeurs peuvent durer et conserver leur efficacité, même transposées à d’autres sphères. Elles ont pour avantage de nourrir la petite flamme du combat qui peut nous réchauffer dans le quotidien, loin des terrains de sport, sur les terrains de vie.

Voici ces valeurs, regroupées sous 10 clés, qui vont vous permettre d’entretenir le feu intérieur, le secret de tous champions.

Les clés pour avoir un mental de champion

Nous avons le choix

Bien sûr, il existe des situations où les évènements ne nous laissent aucun choix. Mais en règle générale, nous avons toujours le choix. Que cela soit pour une carrière, un changement de vie, un choix amoureux, notre quotidien est déterminé par nos choix. Ceux-ci détermineront les expériences que nous aurons à vivre, et influenceront notre avenir. Partir du principe que le choix est nôtre, et que nous ne subissons rien, nous amène à plus de responsabilités et à être plus conscients des options qui s’offrent à nous.

Les grandes victoires se gagnent au quotidien

Les grandes victoires se gagnent grâce aux petits pas du quotidien, c’est ainsi que l’excellence et le dépassement de soi se réalisent.

Muriel Hermine

Qu’il y ait succès ou non au bout du chemin, lancer son entreprise, revoir son plan de carrière ou améliorer un aspect de sa vie, implique des efforts réguliers et routiniers. Plus le défi à relever est difficile, plus s’ancrer dans le moment présent est nécessaire en établissant des échelons. La règle d’or étant le « step by step ».

On ne peut trouver de plus grands adversaires que soi-même

Selon Muriel Hermine, « l’adversaire n’est que le révélateur de nos potentiels et de nos limites. », c’est une sorte de guide en somme. Nous l’avons quelque peu oublié, dans notre monde de compétitivité, mais le seul adversaire que l’on rencontre c’est nous. En effet, c’est toujours contre soi que l’on se bat, contre ses peurs et ses doutes. C’est par ailleurs en faisant de soi son propre adversaire que l’on peut être capable de se remettre en question, de prendre du recul et d’aller chercher au fond de soi une force de caractère que l’on s’ignorait.

L’important n’est pas le but à atteindre, mais le chemin parcouru

Notamment quand il s’agit de vocation sportive ou d’entreprenariat, le succès recherché est notre principal moteur. C’est pour l’obtenir que nous nous levons le matin. Mais se confronter à des défis, sortir de sa zone de confort, c’est déjà gagner en connaissance de soi. Ce qui vaut tous les trophées.

Pour reprendre Muriel Hermine :

si le succès traverse notre route, tant mieux, nous connaîtrons cette expérience. S’il s’éloigne, nous n’en serons pas moins grands.

Paradoxalement, ne pas être obnubilé par le résultat, mais par les efforts quotidiens et le plaisir d’être et de faire, est le plus sûr moyen de rencontrer le succès.

Nous ne sommes pas notre fonction

Un travail, un statut, une activité sportive, ludique, artistique ou juste quelconque, ne définissent pas qui nous sommes. Ces fonctions nous font acquérir un certain savoir-faire qui agit ensuite sur notre savoir-être. En ce sens, le faire contribue à l’épanouissement de notre être, il ne le remplace en aucun cas. Aussi si notre travail ou l’activité ne sert plus à ce but, c’est qu’il est temps de partir se trouver une autre fonction.

Notre vie n’appartient qu’à nous

Parce que nous sommes responsables de nos choix et de notre vie, ne laissons pas notre entourage la vivre pour nous. Rappelez-vous cette évidence : personne n’a vécu notre passé, et nous possédons tous une personnalité unique, par conséquent nos ressentis, nos choix et nos envies seront différents. Il est urgent de s’en rappeler pour fuir la consanguinité intellectuelle, un fléau des sociétés. Oubliez ceux qui sont si terrifiés par vivre leur vie, qu’ils s’attachent à juger celles des autres. Et gardez-vous évidemment de tomber dans leurs travers.

Acceptez de ne pas tout maîtriser, de ne pas tout diriger

Pour éviter un burn-out, ou la déprime, il est important de savoir faire confiance et de lâcher prise.

Acceptez que tout ait un prix

Choisir c’est renoncer, n’est-ce pas ? En fonction de nos choix, un certain effort nous sera demandé, il ne sera pas possible d’avoir ses weekends complets quand on monte un nouveau projet. Dans le projet même, si le budget est serré, il faudra également faire des choix et renoncer à certaines parties. Choisir, c’est concentrer son énergie vers le plus important. A nous de définir ce qui est essentiel et d’être lucide sur la réalité que cela va engendrer.

Demandez-vous après quoi vous courez

Ce qui définit un champion, c’est la cause pour laquelle il se bat. Sans cette cause, il y a longtemps qu’il aurait rangé ses armes pour aller se prélasser. La cause, c’est ce que l’on aime et nous anime. Or, l’amour rend plus fort, plus intelligent, c’est un sentiment qui nous pousse à déployer les efforts nécessaires. La raison en est que l’amour a cette faculté magique d’apporter du sens à notre vie dès qu’il apparaît, et de nous faire déplacer des montagnes pour atteindre notre but. Il nous renvoie à notre raison d’être, et donc à l’essentiel.

Soyez honnêtes envers vous-même et en conformité avec vos valeurs

Pourquoi est-ce aussi important ? Comme nous l’avons vu, la vraie victoire du champion réside dans l’épanouissement de son être par ses fonctions. Si seul le résultat compte et que la fin justifie les moyens, il y a le risque de céder à la facilité et de renier ses valeurs. L’exemple classique du sportif est de prendre un stupéfiant pour avoir des chances de gagner. Est-ce vraiment pour en arriver là qu’il s’est lancé dans le sport ? Et prendre un stupéfiant, n’est-ce pas déjà avoir échoué ? Se détourner de ses valeurs, c’est ingurgiter un poison lent nous amenant à oublier notre véritable objectif.

L’échec ou le succès ne déterminent donc pas qui est un champion, mais bien l’état d’esprit basé sur un cycle vertueux en trois temps :

  • agir
  • apprendre
  • comprendre
  • et s’améliorer

Gardez bien à l’esprit que c’est en forgeant qu’on devient forgeron, un mental de champion c’est un travail de tous les jours, où l’on répète ces 10 clés. Pour citer une dernière fois Muriel Hermine : « Plus vous serez attentifs au départ, moins vous aurez besoin d’y penser par la suite. »

Parole de championne !

Source : Muriel Hermine, Le défi d'être soi, Editions Eyrolles, 2013
écrit par

Amal

Savoir être

Confiance en soi

3 commentaires
  • Répondre Muriel HERMINE
    • jeudi 7 février 2019
    • 14 h 53 min

    Merci Amal pour cet article fidèle au livre et qui a réussi à conserver la force des messages . Très bel article !

  • Répondre FLORENCE RIBES
    • jeudi 7 février 2019
    • 22 h 52 min

    Amal, quelle plume….une vraie championne !

  • Répondre Kaouther
    • mercredi 27 mars 2019
    • 10 h 23 min

    Intéressant comme sujet, Très bel article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !