Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Se connaître, Être en paix, Savoir être
  4. /
  5. Comment faire les bons choix ?

Qu’est-ce qui guide nos choix ?

Je pense donc je suis ?

Nos choix reflètent qui nous sommes. En partie seulement, car il est dorénavant bien admis que notre libre arbitre est somme toute assez limité par diverses entraves.

La psychologie et la sociologie ont démontré depuis longtemps que notre milieu familial, social et culturel influence (ou guide) nos choix. Ceci étant dit, le milieu n’est pas le seul en cause comme le souligne Sophie Guignard, auteure de « Je choisis donc je suis » paru aux éditions Flammarion.

Ancienne banquière d’affaires, Sophie Guignard a rejoint le monde médiatique en devenant directrice des Inrocks à Buenos Aires, avant de rejoindre la France pour collaborer auprès de divers médias dont le Monde et France Culture.

Notre vie étant limitée, la question de savoir faire les bons choix est fondamentale. Mais sur quoi se reposer ? S. Guignard préconise quelques recettes pour faire les bons choix issus de diverses études neuroscientifiques, psychologiques, sociologiques et économiques.

Avant de les connaître, il est intéressant de prendre conscience des biais cognitifs qui limitent notre réflexion et nous rendent aveugles à d’autres choix.

Que sont les biais cognitifs ?

Ces biais cognitifs furent dévoilés dans les années 1970 par deux grands psychologues, Amos Tversky et Daniel Kahneman, également prix Nobel d’économie en 2002.

Parmi ces biais figurent :

  • Le « biais du cadrage », qui provient des questions fermées ne pouvant que nous amener à raisonner de façon binaire, et à répondre par oui ou non. Par exemple : « Doit on privilégier l’écologie sur la croissance économique ? », « Dois-je divorcer ? ». Ces questions nous condamnent à ne voir que deux possibilités et excluent toute autre solution.
  • Le biais de confirmation, où l’on ne cherche que des informations destinées à conforter notre idée. Quelque part, le choix est déjà fait.
  • Le biais des émotions impulsives où notre choix est fait sous le coup de la peur ou de la colère.
  • Le biais d’autorité où nous nous décidons en fonction de l’avis d’une personne considérée comme plus compétente que nous, comme notre médecin ou supérieur hiérarchique.
  • Le biais de l’excès de confiance en nos connaissances et aptitudes pour faire un choix.

Rarement, la raison seule guide nos choix. Le contexte et notre état d’esprit y contribuent pour beaucoup. Comment s’y retrouver ?

D’une part, il faut éviter de prendre ses décisions sur un coup de tête. L’adage qui veut que la nuit porte conseil est pertinent à plus d’un titre. Ensuite, Sophie Guignard préconise de suivre deux autres principes.

Comment optimiser ses chances de bien choisir ?

écrit par

Amal Dadolle

Vous devriez lire

Société

Pourquoi se rendre utile rend heureux ?

Société

Comment l’accélération du temps contribue au mal-être social ?

Savoir être

Overthinking : comment arrêter le bavardage mental ?

  1. Home
  2. /
  3. Se connaître, Être en paix, Savoir être
  4. /
  5. Comment faire les bons choix ?
back to top