Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

Comment prévenir et soigner la grippe naturellement ?

  • mercredi 5 décembre 2018
  • 3 Min de Lecture

Par Abram Becker, docteur d’Etat en chimie et biologie au Collège de France

Fatigue, migraine, fièvre, maux de gorge et violentes toux, les symptômes de la grippe nous sont bien connus. Et pourtant, bien qu’elle nous soit familière, on ne badine pas avec la grippe, car mal soignée, elle peut déboucher sur une pneumonie.

Elle se révèle être particulièrement dangereuse pour ceux dont les défenses immunitaires sont affaiblies comme les seniors (près de 90 % des victimes de la grippe ont plus de 65 ans) et les personnes atteintes d’un cancer.

A l’origine de cette maladie, non pas un virus mais trois : les Influenzavirus A, B et C, regroupés sous le nom de virus ARN (acide ribonucléique). Des virus très malins capables d’évoluer et de produire de nouvelles souches de virus pour rendre nos derniers vaccins caducs.

La grippe affectant aussi bien les autres mammifères que les oiseaux, ses virus disposent de fait d’un large terrain d’action. Ils peuvent combiner les gênes d’un virus diffusé chez les humains avec les gênes d’un virus affectant les animaux, pour créer un nouveau virus encore plus redoutable.

Un exemple fameux est la grippe A/H1N1, qui est une combinaison des gènes de l’homme, du porc et de la grippe aviaire. Maintenant que nous avons la description de notre agresseur, comment pouvons-nous nous en protéger ?

Comment attrape-t-on la grippe ?

Le virus de la grippe se transmet par contact de multiples façons : la toux, les éternuements, les sécrétions nasales ou encore les surfaces contaminées. Cependant, les virus ARN ont aussi leur faiblesse : ils peuvent être inactivés par la lumière du soleil, les désinfectants, les détergents et le savon.

Se laver régulièrement les mains est donc un excellent réflexe de prévention.

Par ailleurs, les virus ARN se propagent mieux quand l’air est sec et froid ou sec et chaud (dans les intérieurs, le chauffage central assèche l’air). Pour autant, les précautions ne suffisent pas toujours.

Comment se soigner efficacement ?

Virus opportuniste, l’Influenzavirus ne se dévoile volontiers que pendant les périodes hivernales, où notre organisme peut être sujet à un déficit de vitamine D et affaiblit nos défenses immunitaires. C’est pourquoi surveiller son taux de vitamine D au début de l’automne, et le rectifier le cas échéant peut s’avérer très pertinent.

Mais concrètement, la méthode la plus efficace pour s’épargner la grippe est de se faire vacciner. Le vaccin le plus courant étant le VTI, le vaccin antigrippal trivalent. Trivalent, parce qu’il nous protège de trois souches virales : A/HIN1 (une souche pandémique et hors-saisons), A/H3N2 et B/H3N2 (deux souches saisonnières).

Néanmoins, la vaccination est loin d’être suffisante pour les seniors ou les personnes malades. Pour parer la grippe, la solution est de renforcer son système immunitaire à l’aide de substances naturelles :

  • La L-cystine et la L-théanine. Kesako ? Ce sont deux acides aminés, le premier est associé à la vitamine B6, le second est l’acide aminé du thé vert. En cas de système immunitaire périclité, et avec l’accord de votre médecin, prenez deux mois avant la vaccination, 1000mg de L-cystine et 400mg de L-théanine. Une tasse de 250ml préparée à partir d’une bonne cuillère à café de poudre de thé vert (3g) contient 30 à 90mg de L-théanine. Ainsi, boire 750ml de thé vert préparé avec 10g de poudre correspond à 300mg de L-théanine. Les variétés de thé les plus riches en L-théanine sont le Matcha, le Gyokuro et le Sencha. Vous pourrez trouver de la L-cystine en pharmacie et la L-théanine sur internet.
  • L’échinacée. Il s’agit d’une plante dont des variétés comme l’Echinaforce et, surtout, Polinacea sont particulièrement efficaces pour prévenir les infections des voies respiratoires. Pour renforcer vos défenses immunitaires, procurez-vous des gélules à base d’échinacée purpurea et d’échinacée angustifolia.
  • Le sureau noir. Un petit arbre dont les baies, les écorces et les fleurs possèdent des propriétés anti-inflammatoires, antioxydantes et antivirales en plus de renforcer le système cardiovasculaire. On peut consommer le sureau noir sous forme de tisanes, en sirop, en gelée et en confiture.
  • Le panax ginseng. Une plante que l’on trouve sous trois variétés : américaine, coréenne et chinoise. Pour les adultes dans la fleur de l’âge et en bonne santé, l’extrait aqueux de panax ginseng s’avère opportun dans la prévention et la guérison des infections respiratoires. D’après une dizaine d’études cliniques et maintes publications scientifiques, le ginseng serait capable de guérir la grippe A/H1N1 et probablement les autres variantes de la grippe. Pour une action préventive efficace, mélangez du ginseng rouge coréen et américain, et consommez-en 1 à 3g par jour.

Il n’y a plus qu’à prendre soin de vous !

Source : Docteur Abram Becker, La nature est votre meilleure médicament, Editions Les Liens qui Libèrent, 2017 à paraître en mars 2019
écrit par

Amal

Santé & Bien-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires