Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

Comment responsabiliser son enfant ?

  • mercredi 30 mai 2018
  • 3 Min de Lecture

7 astuces pour le guider vers l’autonomie

Responsabiliser son enfant pour qu’il devienne un adulte autonome est la finalité de toute éducation. L’oisillon étant destiné à quitter le nid, il est nécessaire de le préparer à voler de ses propres ailes dans un monde ni simple ni doux. Mais plus qu’une nécessité pour s’adapter à notre jungle, responsabiliser son enfant, c’est aussi lui faire un précieux cadeau. Car l’’autonomie est intimement liée au sentiment d’accomplissement, un paramètre indispensable pour s’épanouir entièrement. Enfin, du côté parental, responsabiliser ses enfants, les faire participer aux tâches de la vie quotidienne, c’est se libérer du temps libre et contribuer à son bien-être. Toute la question est : comment s’y prendre pour responsabiliser son enfant ? Camille Berta, auteure et spécialiste de la question, vient nous prêter main forte en nous délivrant quelques précieuses astuces.

1. Mettre en place un cadre clair

Pour éviter les débats stériles sur les règles, rien de mieux que de les graver dans les marbres, ou de les écrire et de les exposer dans un endroit adéquat. Sur cette liste de règles, énoncer clairement ce que vous attendez de votre enfant. Au sein d’une fratrie, n’oubliez pas d’organiser un roulement, pour éviter là aussi les chamailleries.

Voici une petite idée de liste de tâches quotidiennes qui sont sous la responsabilité des enfants :

  • Mettre la table
  • Débarrasser la table
  • Passer l’éponge sur la table
  • Vider le lave-vaisselle
  • Passer le balai ou l’aspirateur
  • Descendre les poubelles
  • Participer à la préparation des repas
  • Donner un coup de main dans le jardin

2. Décortiquer les tâches

Ranger sa chambre, spécialement quand c’est un immense capharnaüm, est une tâche impressionnante pour les enfants. Un peu comme nous, quand nous nous sentons assommés par les multiples dossiers ou projets sur lesquels nous devons avancer. La petite astuce est donc de suggérer à votre enfant de procéder par petites étapes :

  • Suspendre son manteau
  • Ranger ses chaussures
  • Ranger son cartable
  • Préparer son cartable
  • Ranger ses jouets dans les parties communes
  • Mettre ses vêtements au linge sale
  • Ranger son linge propre dans le placard
  • Passer l’aspirateur (selon l’âge)
  • Ranger ses livres dans la bibliothèque

3. Accompagner et encourager

Que cela soit pour réaliser un gâteau, faire ses devoirs ou de la peinture, guidez votre enfant par des explications ou des démonstrations, mais ne faites jamais les choses à sa place. Armez-vous forcément de patience, car rien ne s’apprend en une fois. Il y aura beaucoup d’échecs avant que votre petit ne sache faire correctement ses lacets, séparer les blancs des jaunes ou tout autre activité un peu technique. Le temps et la répétition des gestes feront leur œuvre.

4. Être patient

Pour débarrasser la table ou vider un lave-vaisselle, les enfants sont souvent lents, trop lents à notre goût. Il est alors très tentant de vouloir faire les choses à leur place pour aller plus vite. N’en faites rien, ces petits malins comprendront comment se comporter pour en faire le moins possible. Ce qu’il faut faire ? Lâcher-prise et prendre sur soi pour ne surtout pas intervenir. Pour qu’ils s’activent, la petite astuce consistera à leur faire comprendre qu’ils n’ont pas de temps libre avant d’avoir fini leurs tâches.

5. Rester confiant

Il y a un désir naturel d’apprentissage chez les enfants, et les envies de faire un gâteau, de jardiner ou autre ne manquent pas. C’est une très bonne chose. Laissez-les prendre leurs initiatives, tout en n’oubliant pas de leur fixer des règles, des consignes comme ranger et nettoyer le plan de travail ou les outils de jardin quand ils ont fini.

6. Féliciter

Les premières fois ne sont pas toujours une réussite, mais il est inutile de jouer au sévère hussard noir en pointant du doigt les ratés de votre enfant. Au contraire, voyez le verre toujours à moitié plein, ne grincez pas des dents si ce n’est pas parfait. Demandez-lui ensuite s’il a eu des difficultés, l’enfant se sentira plus confiant et à l’aise pour en parler et chercher avec vous des solutions.

7. Valoriser l’importance de la participation

Enfin, montrez à votre enfant que grâce à son aide et à sa participation, vous vous êtes dégagé du temps de loisirs pour faire une activité ensemble : jouer, regarder un film, aller au parc.

Pour aller plus loin : Camille Berta, Ma boîte à outils pour organiser et ré-enchanter ma vie de famille, Dunod, 2018
écrit par

Camille

Mieux-être & Réussite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires