back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Savoir être, Métaphysique
  4. /
  5. Spiritisme : Communiquer avec les morts, possible ou pas ?

Spiritisme : Communiquer avec les morts, possible ou pas ?

  • mercredi 1 mai 2019
  • 5 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

communiquer-tranquillement-avec-les-morts-possible-ou-pas

Peut-on réellement communiquer avec les morts ?

Une pratique ancestrale et mondiale

Quels que soient les textes religieux vers lesquels on se tourne, discuter avec les morts semble être une pratique quotidienne. Les chamanes des Amérindiens faisaient appel aux esprits pour avoir une chasse fructueuse.

En Asie, les morts surnommés les ancêtres avaient leur propre espace pour qu’ils puissent continuer à protéger leurs familles.

Dans la Bible, on apprend que les Hébreux passaient beaucoup de temps à consulter les morts. Ce qui excédera tellement Yahvé qu’il en viendra à leur interdire cette pratique.

Quant à Jésus, il communique avec Moïse et le Coran fait état des djinns, des esprits plus ou moins sympas.

Enfin, de nos jours, même notre société « matérialiste » commence à sérieusement s’interroger. Les expériences de vie imminente et les recherches des neurosciences sur la conscience laissent à penser que nous continuons à vivre sous une autre forme après notre mort physique.

En clair que notre âme est immortelle. Un choix de croyance qui relève plus de la foi que de la raison cérébrale.

Quel est l’intérêt de communiquer avec les morts ?

Admettons que la conscience subsiste et que les morts ne disparaissent pas. Cette position change alors tout. S’ils sont là quelque part, peut être pouvons-nous les appeler et leur demander conseil et assistance. Car s’il y a une chose dont sont persuadés les vivants depuis des milliers d’années, c’est que les morts peuvent avoir des informations pertinentes sur un problème ou notre avenir. Encore faut-il savoir comment composer leur 06.

Rendez-vous en terre inconnue

Pour s’aventurer en outre-tombe, mieux vaut être accompagné par un guide. Le nôtre sera Floriane Arzouni, médium de profession et habituée à côtoyer les esprits des morts depuis son enfance. Elle a, au fil des années, développé des techniques de communication outre-tombe que voici.

Pourquoi écrire aux morts ?

Le langage et l’écrit ont des aspects autres que pratiques, ils ont quelque chose de magique. Par les mots, parlés ou écrits, nous pouvons soulager notre conscience et notre âme en peine. Ainsi, pour exprimer sa joie, sa gratitude, mais aussi sa lourde tristesse et peine en cas d’un deuil, rien de mieux que de coucher ses émotions sur du papier.

Voici la technique de Floriane Arzouni pour rédiger une lettre à un mort :

« Prenez une feuille de papier, écrivez une lettre, une jolie lettre à vos défunts, pensez à eux, et lorsque la nuit tombera, brûlez-la dehors en y mettant tout votre amour afin que les cendres de vos mots leur parviennent. »

Comment poser une question à un être disparu ?

Demander une petite aide à un mort est possible. Bien sûr, votre arrière-grand-mère ne va pas apparaître sous vos yeux et si elle vous manifeste son aide ce sera par une odeur, une rencontre, un coup de fil.

Le processus à suivre est le suivant :

« Laissez parler votre cœur, fermez les yeux 5 secondes, visualisez la personne disparue choisie et sentez-vous libre, complètement libre de poser une question, n’oubliez pas de la remercier pour la réponse. Vous ressentirez un souffle sur votre visage, ou une sensation d’enveloppement corporel comme si vous receviez un câlin avec une puissante énergie d’amour. »

Comment survivre à une séance de spiritisme ?

Aussi ludique que puisse paraître l’idée de faire une séance spiritisme, convoquer les esprits est tout sauf une partie de Monopoly. Cela ressemble davantage au poker, où les seuls qui peuvent bluffer sont les esprits des morts. Et même chez eux, on trouve des cons. Alors, que vous appeliez un parent décédé, un esprit aux basses vibrations (qui n’a pas beaucoup évolué durant ses vies incarnées) viendra se faire passer pour lui. Il prétendra ensuite être l’âme d’Einstein ou du diable pour effrayer l’assemblée. Un homme avertit en vaut deux, alors méfiez-vous et restez sur vos gardes.

Voici quelques recommandations de Floriane Arzouni pour vous protéger lors d’une séance de spiritisme :

  • Faire un cercle avec du gros sel autour de vous ou du groupe.
  • Porter des vêtements amples sans oublier d’enlever les bijoux, pour qu’aucune entité ne s’infiltre dedans ou s’y colle.
  • Allumer une seule bougie de couleur blanche pour la pureté.
  • Eviter de demander à l’entité de rester avec vous, chacun à sa place, dans son monde.
  • Ne surtout pas arrêter une séance sans refermer la porte : éteindre la bougie blanche en remerciant les esprits, leur dire qu’il faut maintenant repartir de l’autre côté, car la séance est terminée.
  • Retirer le sel du sol, le mettre dans un sac et le jeter dans une poubelle loin de chez vous. Ne vous inquiétez pas, cela ne touchera pas les éboueurs ou les autres personnes en contact avec le sac.
  • Utiliser un bâton de sauge de purification. L’allumer de haut en bas avec des cercles dans le sens contraire des aiguilles d’une montre, et purifier la pièce, l’intérieur des tiroirs si vous avez des placards ou une commode, les dessous du lit, chaque endroit même les plus cachés, pour que tout soit nettoyé.
  • Prendre une bonne douche pour laver toutes les énergies, et changer totalement d’atmosphère en regardant une comédie, en allant manger dehors.
  • Reprendre le cours normal de sa vie.

Quand les morts cherchent à discuter avec les vivants

Si nous pouvons chercher à communiquer avec les morts, la réciproque est également vraie. Eux aussi peuvent nous demander notre aide. C’est le cas des âmes errantes qui restent coincées dans les habitats que nous occupons. Elles ne sont pas parties « là-haut », parce que quelque chose les retient ici-bas. Ces morts ont souvent eu un décès si traumatisant qu’ils ne comprennent pas réellement leur réel état. De fait, ils errent au milieu de nous en essayant d’interpeler les humains.

Aux dires de Floriane Arzouni, même les esprits ont leurs préférences. Certaines personnes auraient davantage de prédispositions à entrer en contact avec les morts que les autres.

D’où leur vient cette sensibilité naturelle ? Mystère, mais si vous êtes l’une de ces personnes, voici les dernières recommandations de notre médium :

Reconnaitre les signes

« Lorsque vous êtes allongé dans votre lit et que vous commencez à entendre des bruits, essayez de retirer la peur de votre ventre, et concentrez-vous sur ce que vous entendez. Ensuite, fermez les yeux, détendez-vous et visualisez si possible l’origine de ce bruit. Vous allez naturellement avoir des flashs, même si ceux-ci ne vous parlent pas ou ne vous disent rien, restez focus.

Une dame, un vieux monsieur, un enfant, ou encore un animal peuvent venir vous voir pour vous demander de l’aide. Au fil de la nuit (ou de la journée), les choses vont se préciser et vous allez voir comme un film sous vos yeux. C’est à ce moment que ces âmes errantes vont entrer en contact avec vous, laissez-vous guider par vos émotions et par votre ressenti. Une fois l’exercice fait et la scène passée, notez tout ce que vous avez vécu sur un cahier.

Si sur le moment vous pensez que c’est loufoque, vous verrez que, dans peu de temps, vous recevrez un signal expliquant pourquoi vous avez vu cela. N’oubliez pas une chose : c’est à vous de décider et d’imposer vos choix en ce qui concerne les entités. Je m’explique : si vous ne souhaitez voir personne un soir, dites-le haut et fort, c’est votre droit. Si lors d’une manifestation, vous ne souhaitez pas vous en occuper tout de suite, parce qu’il est tard, que vous êtes fatigué ou tout simplement parce que sur le moment vous n’en avez pas envie, dites-leur que ce n’est pas le bon timing et que vous vous en occuperez dès que vous pourrez ».

Quoique peuvent en penser les vivants qui se drapent dans un sérieux et triste conformisme, réussir à devenir ami avec un fantôme c’est quand même la grande classe.

Source : Floriane Arzouni, « Discuter (enfin) tranquillement avec les défunts », éditions Exergue, 2019
écrit par

Camille

Savoir être

Métaphysique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !