Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

Sommes-nous sous influence hormonale?

Au cours de la Seconde Guerre Mondiale, ils furent nombreux à vouloir arrêter Hitler. Certains songeaient évidemment à l’assassinat. D’autres eurent des idées plus créatives, à l’instar des services secrets britanniques qui envisagèrent de faire injecter de l’œstrogène dans les desserts du dictateur nazi.

Un Hitler au caractère plus féminin serait un Hitler plus doux, plus passif, qui fermerait les camps d’extermination et distribuerait des prospectus de paix dans toute l’Europe.

Si l’anecdote fait sourire, elle est aussi révélatrice de nombreuses idées reçues sur les hormones encore assez présentes de nos jours.

La première d’entre toutes étant que les hormones sont des molécules contrariantes, qui agissent sur les humeurs et les envies indépendamment de toute volonté. Il est ainsi assez commode de justifier nos comportements fous ou déraisonnables d’un « je suis sous influence hormonale».

Dans un ouvrage riche en informations et espiègleries, « Mes hormones et moi » (humenSciences), Franca Parianen, docteure en neurosciences, réhabilite les hormones en rappelant que si elles nous sont indispensables pour penser et vivre, elles ne sont pas décisionnelles de nos vies.

D’une part, parce qu’une hormone n’est pas indépendante et n’emprunte pas d’autre chemin que celui voulu par nous. Par exemple, la testostérone nous invite, mais ne nous oblige pas, à nous accoupler.

Par ailleurs, la configuration du cerveau au travers des connexions neuronales l’emporte sur le pouvoir des hormones. Une mauvaise expérience amoureuse peut nous voir refuser des avances quand bien même le cerveau est imbibé de testostérone. A l’inverse, un chat castré tardivement, qui ne dispose donc plus de testostérone après l’opération, continuera d’être en rut.

Que sont et que font les hormones?

Vous devriez lire
Cyril Tarquinio

Podcasts

Comment les événements négatifs ont un impact sur notre santé

Anorexie mentale : le microbiote est-il coupable?

Actu santé

Anorexie mentale : le microbiote est-il coupable?

anne de Kervasdoué

Podcasts

La vie intime des femmes, la fin des tabous !

back to top