back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Savoir être, Bonheur
  4. /
  5. De battre mon cœur a continué

De battre mon cœur a continué

  • mis à jour le dimanche 10 mars 2019
  • 3 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

De battre mon cœur a continué

L’odyssée d’Auré

Cela faisait plus d’un mois que j’étais rentrée à Paris. Dans cet espace-temps restreint, ma tête a connu un accident de voiture et mon corps une rupture. Ou l’inverse. Le résultat est le même. Le choc m’a fait basculer d’avant en arrière. Je n’ai rien vu venir. J’ai dû faire le constat : on était trop nombreuses, à s’engager sur une même voix. Je me souviens c’était un vendredi. C’est complexe et fou, parfois, tout ce qui peut, en une après-midi, évoluer. La vie se joue de nous parfois. Surtout si on n’y prête pas attention. La vie se joue de nous, vraiment ? Non, je ne crois pas. C’est à nous de choisir…

Ce soir-là, mon maillot de bain était dans le coffre et mon mascara n’ayant pas résisté au choc, je n’ai pas eu de meilleure idée, que celle d’aller nager. J’ai réajusté mes lunettes sur le bout de mon nez et j’ai allumé la radio pour que la musique libère mes pensées.

de battre mon coeur à continué-aurélia ringard-bloomingyou

Bien-sûr, j’ai hésité un instant, à noyer mon infortune dans un pot de Nutella. Mais je n’avais pas fait « tout ça pour ça », et ces histoires ne méritaient certainement pas mon estomac. Alors, à la piscine, j’ai retrouvé mes voisins devenus des copains. Avec eux, au moins, je sors la tête de l’eau. C’est beaucoup plus rigolo.

Ensuite, chacun est rentré chez soi. On sentait bon le chlore et l’apéro du réconfort. Devant la glace de ma salle de bain, je me suis dit : prends soin de toi, garde ça et n’oublie pas : ce n’est pas la peur des autres qui t’enlèvera ta joie.

Je ne suis pas fait prier pour aller me coucher, j’en ai même profité pendant la nuit pour m’étaler en étoile de mer, en plein milieu de mon lit.

Tout passe… Les évènements, les anecdotes, les soubresauts des jours. La vie n’est faite que de cela finalement. Une multitude d’accidents heureux ou malheureux, de rencontres et de séparations, de détails infimes ou bien immenses. Il ne tient qu’à nous de lui donner les couleurs qui nous ressemblent, pardonner à ceux qui nous ont fait du mal, oublier ceux qui nous laissent ou nous ignorent, et aimer ceux qui sont présents.

de battre mon coeur a continué-aurélia ringard-bloomingyouLe lendemain, je me suis réveillée avec la lumière du jour. J’ai préparé mon jus de citron et je me suis servie un bon café. Je ne suis pas de celles qui mangent du regret au petit-déjeuner. J’ai du miel et mes céréales préférées. Le soleil à ma fenêtre brille de tout son éclat. Je suis chez moi et je suis bien.

« Le passé m’oblige, le présent me guérit, je me fous de l’avenir. »

Elle n’est pas de moi celle-là. C’est dommage, j’aurais bien aimé l’inventer, tellement je me sens capable de l’incarner. C’est Sylvain Tesson qui l’a écrit, en marchant sur ses Chemins noirs, « ces chemins campagnards ouverts sur le mystère, baignés de pur silence et miraculeusement vides ». C’est lui qui me l’a répété, quand je l’ai rencontré pour vous au Théâtre de l’Atelier. Les chemins noirs, c’est là où « personne ne vous indique comment vous tenir, ni quoi penser, ni même la direction à prendre ». Ce sont les vôtres, ceux de tous les jours, vos chemins de traverse, vos petites folies, votre charme. Vos actions.

de battre mon coeur à continué-aurélia ringard-bloomingyou

Pour cette nouvelle année qui commence, voilà ce que je vous propose. Souvenez-vous de cette petite ou grande question qui vous fait hésiter depuis tant de semaines, de mois ou d’années. Je suis sûre qu’il y en a une. On est tous comme ça. A un moment ou à un autre. A se demander pourquoi. A ne savoir que faire. A reculer d’un pas en arrière au lieu d’aller tout droit. Puis vient ce jour de la petite étincelle, du trois fois rien qui fait tellement tout. Ce jour du choix qui fait l’évidence. Ce jour où vous prenez la décision. Ce jour-là, aussi discret soit-il, marque un point de non-retour. C’est votre courage qui est marqué au fer rouge dans un coin de votre tête, et qui a brûlé une bonne fois pour toutes, les autres pensées qui prenaient trop de place.

En 2017, je vous souhaite de faire ce que vous aimez et de vous assurer que cela vous rend heureux.

Je veux voyager encore un peu, pour le plaisir de vous envoyer des cartes postales. Je veux écrire et aimer. Nager, courir, danser, construire des cabanes dans les bois. Donner, servir, partager et recevoir. M’assoir sur un banc cinq minutes avec vous à regarder la vie tant qu’il y en a…

Bloomingyou : Votre blog personnel femme. Cliquez ici pour plus d’articles.

écrit par

Auré

Savoir être

Bonheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !