Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

Elle est où la confiance ? En soi…

  • mercredi 5 septembre 2018
  • 5 Min de Lecture

DESSINE MOI LA CONFIANCE EN SOI

Vous parcourez peut-être les allées des librairies en cette rentrée littéraire, mais je vous invite à faire un petit retour en arrière, au rayon philosophie, avec ce livre La confiance en soi, une philosophie, aux Editions Allary, paru au printemps dernier.

C’est quoi au fond, la confiance en soi ?

Se regarder dans le miroir tous les matins en se répétant que tout va bien, soyons honnêtes, cela ne suffira pas. Il va falloir y mettre un peu du sien. Avec les autres et leur soutien. Un grain de folie aussi. Celle qui ne se définit pas. Qui est plus grande que Soi. Que certains nomment la foi. Ou la Vie.

Charles Pépin nous éclaire sur ce mystère, à travers des exemples concrets d’artistes, de sportifs et de héros anonymes à côté de textes choisis de philosophes et de travaux essentiels de psychanalystes. Là réside l’intérêt du texte. La confiance en soi est une question si centrale dans nos existences qu’elle ne peut être l’objet d’une seule discipline.

Trois composantes majeures :

1. La confiance relationnelle 
  • La confiance en soi vient d’abord des autres, de l’amour que l’on reçoit, des liens tissés, des attentions dont on fait l’objet, des soins qui sont prodigués, des missions qui nous sont confiées.

C’est l’exemple de cet enfant à qui le parent enlève les petites roues du vélo en lui montrant qu’il en est capable maintenant. C’est l’exemple de Madonna, qui après une enfance meurtrie, rencontre un professeur de danse qui va changer sa vie.

2. Les compétences 
  • Il est plus facile d’avoir confiance dans des domaines que nous maitrisons (par l’entraînement, la répétition des gestes), mais nous devons développer cette maîtrise tout en gardant à l’esprit que justement, nous ne maîtrisons pas tout. La compétence se mue en confiance lorsqu’elle nous permet de progresser dans la connaissance que nous avons de nous-mêmes, de nos ressources, de nos goûts et nos dégoûts. Dès lors que notre compétence nous en apprend sur nous-mêmes, nous ne sommes pas enfermés dans une stricte logique de compétence. Un tel enfermement ne pourrait pas nous libérer de nos appréhensions et nous risquerions de nous retrouver en difficulté face à l’imprévu.

Tout le travail consiste à développer la maitrise en visant la non-maitrise, en ayant en soi un cœur de créateur et non en ayant la peur de la nouveauté ou de l’abandon.

3. La confiance en la Vie 
  • Certains parleraient de la beauté, du monde, de la présence, de l’univers, du cosmos, voir de Dieu. La confiance en la vie est quelque chose à la fois d’évident et de difficile à définir. Faire confiance en la vie, c’est miser sur l’avenir, croire en la puissance créatrice, chérir l’incertain.

« Le secret de l’action c’est de s’y mettre » répétait Alain.

Charles aussi d’ailleurs, dans son chapitre « Passez à l’acte ». Si nous échouons, ou ne réussissons pas autant que nous le voudrions, nous aurons au moins réussi à essayer. En ne passant pas à l’acte, on se prive des vertus libératrices de l’action et l’anxiété ne fait que grandir.

La confiance, c’est cette capacité à y aller, dans le doute et dans l’incertitude, mais d’y aller quand même. C’est cet instant où la maîtrise laisse place à quelque chose d’autre qu’elle-même. Une sorte de lâcher prise. D’intuition. Avoir confiance en soi ne signifie pas être sûr de soi. C’est trouver le courage d’affronter l’incertain au lieu de le fuir. Et nous en sommes tous capables. Métamorphoser ses compétences en abandon. Se donner une chance d’avoir de bonnes surprises. Se donner une chance d’expérimenter la tendresse du monde.

Avoir confiance en soi, c’est avoir confiance, tout court.

Une lecture existentialiste de la confiance en soi : une philosophie de l’action, de prise de décision, et de là, un apprentissage de la liberté.

Charles, elle ressemble à quoi, une personne qui a confiance en elle ?

C’est une personne qui y va, une personne qui n’attend pas d’être prête, et qui trouve dans le mouvement même de la quête de la confiance, la confiance elle-même. C’est la vraie vie au fond. On ne va pas se mentir. On ne sait jamais par avance si ça va marcher. La confiance n’est certainement pas ne plus douter. C’est consentir au doute et y aller quand même.

Arrêtons de croire qu’il suffit de se persuader que l’on est super avant d’y aller. Comme si on disait à un comédien de théâtre qui a le trac : « Fais disparaitre le trac avant de monter sur scène ». Non, le trac disparaitra une fois sur scène. Pourquoi ? Parce que sur scène, le comédien agit. Parce que sur scène, il sort de lui-même. Parce que sur scène, il instaure le contact avec les autres. Et surtout parce que sur scène, le comédien est dans ce qu’il aime faire…

On oublie souvent de le dire …

Pour avoir confiance en soi, mieux vaut faire des choses que l’on aime faire ! Et savoir ce que l’on aime, implique de se connaître. Aucune confiance en soi durable n’est possible sans connaissance de soi, sans creuser un sillon qui nous correspond. Se sentir chez soi dans le monde. Se connaître avec ses forces et ses faiblesses. Connaître ses désirs profonds. Et s’y tenir. Comme le comédien est chez lui sur scène. Comme un écrivain est chez lui lorsqu’il écrit. Comme un joueur de tennis est chez lui sur un terrain.

Il n’y a pas de véritable confiance en soi sans fidélité à soi, sans cohérence intérieure, sans la joie profonde qui accompagne cette cohérence.

Pourquoi ?

Pour être heureux d’être là ! Tout simplement. Se sentir vivant. Libre. Libre d’être soi avec les autres. Exister c’est se jeter à l’eau, aller à la rencontre des autres et du monde. Il se passe tant de choses dès lors que nous nous mettons en mouvement !

« Ayez confiance en tout ce que votre action est capable de créer en vous offrant un point de contact avec le monde, ayez confiance en ce qui dépend de vous comme en ce qui n’en dépend pas, ayez confiance en la réalité que votre action est déjà en train de remodeler, ayez confiance en la chance que votre action peut provoquer, ayez confiance en ces hommes et ces femmes que vous rencontrerez et qui vous donneront peut-être des idées, des conseils, de l’espoir, et pourquoi pas de l’amour. »

Pour aller plus loin : (Parce que cette fois, chez BloomingYou, on insiste pour vous : l’idée c’est bien d’aller plus loin, et ceci au quotidien! )
La Confiance en soi, une philosophie. Allary Editions, 2018, Les vertus de l’échec. Allary Editions, 2016, La joie. Roman. Allary Editions, 2015
écrit par

Auré

Mieux-être & Réussite

1 commentaire
  • Répondre Christiane
    • jeudi 6 septembre 2018
    • 10 h 55 min

    Bravo à Aure ! Et merci pour ce commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires