Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Conseils philosophiques, Société
  4. /
  5. Comment l’accélération du temps contribue au mal-être social ?

Le temps de l’incertitude

Si le développement personnel et le bien-être ont le vent en poupe, c’est pour une unique raison : notre société hypermoderne peut être mortifère pour le corps et l’esprit. Plusieurs causes participent à cet état, mais une seule est notre sujet du jour : le temps. Celui qui nous échappe en s’accélérant ou en se désagrégeant, nous compliquant l’existence, ou plus grave, nous exposant à des troubles psychiques.

C’est le constat du psychiatre et auteur Michel Delage, ancien professeur du Service de santé des armées et ancien chef de service à l’hôpital des armées Sainte-Anne à Toulon.

Selon M. Delage, notre expérience du temps regroupe trois niveaux :

  • Le temps du quotidien, à savoir notre rythme de vie et routine de tous les jours.
  • Le temps de la vie qui correspond aux différents cycles d’âges s’étendant de la petite enfance à la vieillesse.
  • Puis le temps social, celui de l’époque et du lieu dans lesquels nous vivons et qui structure le temps du collectif selon une configuration précise.

On distingue quatre configurations :

  1. Le temps différencié entre le moment présent et ce qui ne l’est pas. C’est un temps social que l’on retrouve chez les peuples premiers. Dans certaines langues africaines, un même mot désigne hier et demain. Ce qui compte pour leur compréhension, c’est de désigner un autre jour que celui d’aujourd’hui.
  2. Le temps cyclique, que l’on retrouve dans les sociétés orientales, traditionnelles et hiérarchisées. Le temps se construit sur la reproduction de l’identique. L’homme s’inscrit dans un cycle cosmique, et sa vie est régie par les rythmes naturels.
  3. Et le temps linéaire de nos sociétés occidentales, largement tributaires de la conception judéo-chrétienne de l’existence avec un début (Genèse) et une fin (Apocalypse). C’est un temps qui se construit en suivant une direction, un but.
  4. Le temps de l’incertitude, qui est devenu nôtre, lorsque nous avons perdu le contrôle du temps.

Le temps accéléré

Les différentes innovations technologiques qui ont jalonné ces deux derniers siècles ont permis d’apporter d’importants progrès dans les sociétés occidentales, mais également des revers. Le principal revers étant notamment l’accélération du temps avec des conséquences coûteuses sur notre psychisme, dont la principale est l’obsession de l’immédiateté et de la vitesse.

C’est la conséquence la plus palpable de l’accélération du temps. Nous pouvons l’expérimenter à notre échelle à travers le flux continu de mails, l’infobésité, le multitasking, la recherche de la rentabilité à tout crin. En s’accélérant, le temps a rompu son équilibre avec l’espace. Celui-ci s’est effondré. Dans le sens où nous pouvons nous rendre à l’autre bout du monde en moins d’une journée, téléphoner ou envoyer des mails qui pourront être reçus et lus dans n’importe quel coin du monde, à n’importe quelle heure.

écrit par

La rédaction

Vous devriez lire
comment-vit-on-le-temps-en-fonction-de-son-age

Conseils en Savoir être

Comment vit-on le temps en fonction de son âge ?

comment-la-quete-de-sens-transforme-la-societe

Société

Comment la quête de sens transforme la société ?

comment-le-repos-ameliore-les-performances-au-travail

Bien-être au travail

Comment le repos améliore les performances au travail ?

  1. Home
  2. /
  3. Conseils philosophiques, Société
  4. /
  5. Comment l’accélération du temps contribue au mal-être social ?
back to top