back to top
Recherche

Rejoignez Bloomingyou, média libre, curieux et heureux
grâce à ses lecteurs

Cet article est réservé aux membres
inscrits à la newsletter

Déja inscrit ?
Je me connecte

Le bonheur comme état d’esprit,
c’est notre mantra chez BloomingYou!

Nous décryptons les mécanismes
entre corps et esprit et les
connaissances utiles à l’épanouissement
individuel et collectif.

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

MON PANIER

Votre panier est vide.

Profitez des contenus de Bloomingyou
en illimité !

Plus d'infos !

Vous avez bénéficié de 3 articles
gratuits pour découvrir Bloomingyou

Profitez d'un accès illimité et sans engagement à nos contenus
à partir de 1,90€ par semaine

Je ne souhaite pas m'abonner ?
Dites-nous pourquoi… →
  1. Home
  2. /
  3. Santé & Bien-être, Vitalité & bien vieillir, Médecine douce
  4. /
  5. Comment se protéger des perturbateurs endocriniens ?

Comment se protéger des perturbateurs endocriniens ?

  • mis à jour le vendredi 10 avril 2020
  • 4 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

comment-se-proteger-des-perturbateurs-endocriniens

Les perturbateurs endocriniens : décryptage d’une menace

Que sont les perturbateurs endocriniens ?

Petit rappel, un perturbateur endocrinien est une particule, une substance chimique qui vient perturber et frapper le fonctionnement de notre système hormonal.

De nombreuses études scientifiques ont démontré que leurs effets néfastes sont responsables de l’infertilité masculine, des fausses couches, de la malformation chez les nourrissons. Les perturbateurs endocriniens sont aussi suspectés dans l’apparition de certains cancers.

Nous vivons au milieu d’eux, nous les respirons, nous les ingurgitons, alors pour mieux les affronter, autant s’informer !

Où les trouve-t-on ?

Que cela soit dans l’air et le sol, où elles finissent par atteindre les nappes phréatiques (eau souterraine), et donc l’eau, ces particules sont partout ! Elles viennent s’immiscer dans la chaîne alimentaire via les animaux intoxiqués et l’eau des boissons. La contamination peut se faire donc par voie d’indigestion, mais elle se véhicule aussi par l’inhalation et le toucher.

En cause les nombreux produits de consommation courante venants de l’industrie chimique. Parmi eux, les emballages, résidus de pesticides, détergents, produits industriels, médicaments, produits cosmétiques, plastiques à usages alimentaires, produits ménagers.

Un constat s’impose : les sources d’exposition pullulent et nous sommes submergés de toute part. Question : Comment faire pour les éviter et  au maximum pour protéger notre santé et celle des générations futures ?

Prendre soin de sa beauté et de sa maison en sécurité

Les perturbateurs endocriniens dans les produits cosmétiques

Dresser une liste avec les noms des perturbateurs endocriniens serait aussi exhaustif qu’ennuyeux. En cas de doutes, utilisez l’application créée par l’association de protection de la santé humaine EWG, Skin Deep Database, qui aide à repérer les perturbateurs endocriniens.

Pour sortir les perturbateurs endocriniens de votre vie, choisissez des produits étiquetés « sans parabènes », vérifiez également l’absence de phtalates. Dans l’ordre général, ne prenez que des produits contenant une étiquette « produits 100 % d’origine naturelle ». Attention, dans les huiles essentielles, à ne pas prendre un produit contenant le cinnamal, une molécule naturelle pouvant avoir une inférence endocrinienne !

comment-se-proteger-des-perturbateurs-endocriniens

On ne reste jamais mieux servi que par soi-même, n’est-ce pas ? Le mieux pour sa santé et se préserver de tout risque, reste de faire ses produits de beauté et d’hygiène. Il existe deux ouvrages pour vous guider « La Beauté » de Julie Frédérique et « Faire ses cosmétiques naturels, c’est facile » de Cyrille Daura-Zellweger.

Les perturbateurs endocriniens dans les produits ménagers

Il existe des produits d’entretien écologiques et économiques pour la maison ! Quelques exemples pour vous ! Le savon de Marseille, dégraisse et détache en respectant les peaux fragiles. Le vinaigre blanc élimine le calcaire, fait briller la poussière, lave les tapis et moquette et fait disparaître les tâches blanches et de rouilles. Enfin le bicarbonate de soude est utile pour un linge plus propre, une vaisselle brillante, de même que pour le sol, les plaques de cuisson, l’évier, la baignoire, et le mur de douche. Petit avantage économique : sa durée de conservation est illimitée !

Vigilance redoublée pour les femmes enceintes et les bébés

Must to know

Celles qui doivent absolument se prémunir des perturbateurs endocriniens sont les femmes enceintes, car cela peut atteindre le fœtus et entraîner une mise en danger de son développement embryonnaire.

Quelques conseils de prévention s’imposent donc ! Abandonnez les récipients en polycarbonate (se reconnait au signe PC ou sigle trigle entourant le chiffre 7) et plastiques renfermant du bisphénol A, BPA. Ne réchauffez vos aliments que dans un récipient en verre. Epluchez les fruits et légumes, eh oui les laver ne suffit pas, sauf pour les produits bio !

Ne consommez les céréales complètes bios, car les autres sont contaminées aux perturbateurs endocriniens. Enfin, bannissez cannettes et conserves, de même que le vernis et parfum !

Petit Nota Bene : Un article du Code du Travail, D.4152-10, interdit l’affectation ou le maintien des femmes enceintes à leur poste de travail, s’il est trop exposé aux perturbateurs endocriniens. Par exemple pour les caissières, il leur est conseillé de ne pas manipuler les tickets de caisse, ou les contenants alimentaires comportant du bisphénol A (canettes, conserves, bouteilles).

Pour bébé !

Privilégiez les produits frais, achetez des biberons sans BPA, et attention aux couches ! Deux solutions s’offrent à vous, la version XXIème siècle de la couche lavable, labellisée Oeko-Tex. Sinon reste la couche jetable à base d’ouate de cellulose moins blanchie, sans parfum et portant la certification FSC ! Idem pour les jouets en plastique, soyez vigilants !

Attention également au baby phone, à cause des ondes électromagnétiques. Cela vaut également pour le wifi, la box, et pour faire plus court, la règle générale veut que vous ne laissiez pas d’appareils électroniques dans la chambre de votre nourrisson.

Enfin le mobilier ! Attention au PVC qui contient des phtalates. Le mieux est le bois brut à traiter avec des vernis, cires ou huiles naturelles. Si vous avez préparé une chambre toute propre en refaisant les peintures, avec du mobilier neuf, faites les travaux plusieurs mois avant la venue du bébé, aérez bien la moquette, la peinture, le plancher, tous émetteurs de substances toxiques !

La règle indispensable des 3A

Aérer, Aérer, Aérer. Le faire pendant 10min, 3 fois par jour, et surtout avant de se coucher pour renouveler l’air intérieur, plus pollué que l’air extérieur !

Arrivé(e) à ce moment de notre bilan, vous allez sûrement vous dire qu’on ne peut plus rien faire, ou vivre sans se poser tout un tas de questions. Bien sûr que non !

L’exposition aux perturbateurs endocriniens, nous ne pouvons malheureusement pas y échapper. Ce que nous pouvons faire, c’est d’éviter de se surexposer, en ajustant nos habitudes. Vous pourrez très bien vous faire vos ongles pendant votre grossesse si vous faites attention à tout le reste !

Pour en savoir plus : www.santé.gouv.fr et agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement : www.anses.fr et www.cf.france

Source : « Perturbateurs endocriniens, ils sont partout ! Comment les éviter pour préserver sa santé ? », Dre Valérie Foussier, Josette Lyon, 2017
écrit par

La rédaction

Santé & Bien-être

Vitalité & bien vieillir

Médecine douce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics
Webinaire

Pourquoi l’amour est-il si compliqué ?

05/10/2020 Durée: 1h30