Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Sujets d'actualité, Philosophie, Société
  4. /
  5. Petites et grandes vérités sur le mensonge

L’amour faux du vrai et l’amour vrai du faux

Vérité et sagesse partagent un trait commun et paradoxal. On les désire ardemment, mais on les atteint rarement. Paradoxe que l’on retrouve chez leurs contraires.  Mensonge et hubris (démesure, orgueil et outrance), bien que condamnés publiquement et régulièrement, donnent l’impression de n’avoir jamais été aussi présents dans les sociétés humaines.

Cette impression en est bien une, et nourrit une autre illusion qui est celle d’un temps passé où le mensonge et l’hubris étaient peu présents.

Les médiévistes, ceux qui étudient l’histoire médiévale, savent parfaitement qu’ils ne peuvent pas faire confiance aux écrits des chroniqueurs de cette époque. Sujets royaux avant d’être témoins de l’histoire, ils arrangeaient volontiers la réalité au profit de leur souverain.

La grande différence avec le passé est simplement technologique. La vérité, en fait, n’a jamais intéressé que très peu de personnes et de nations. Parce que la vérité n’a jamais eu beaucoup de poids face à la soif de gloire et de reconnaissance.

Ce désintérêt pour la vérité ne repose-t-il donc que sur un ego insatisfait ? C’est une réponse, mais ce n’est pas la seule comme le détaille le journaliste et humoriste britannique Tom Phillips dans son dernier ouvrage « Bobards ! Une brève histoire des plus gros mensonges » paru aux éditions Vuibert, 2021.

Pourquoi le mensonge l’emporte sur la vérité ?  

écrit par

Amal Dadolle

Vous devriez lire

Savoir être

Comment développer son autonomie cognitive ?

Savoir être

Pourquoi avons-nous besoin de mentir ?

Société

Fake news : pourquoi devons-nous cultiver l’esprit critique?

  1. Home
  2. /
  3. Sujets d'actualité, Philosophie, Société
  4. /
  5. Petites et grandes vérités sur le mensonge
back to top