back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Santé & Bien-être, Mieux dormir
  4. /
  5. Pourquoi rêver est bon pour nous ?

Pourquoi rêver est bon pour nous ?

  • lundi 25 septembre 2017
  • 3 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Pourquoi rêver est bon pour nous ?

Les dessous du rêve

D’où viennent les rêves ? Nos ancêtres pensaient que les dieux communiquaient, avec nous mortels, via les rêves. Aujourd’hui, nous avons une conception du rêve moins épique. Nous le voyons comme une digestion (ou une indigestion, si c’est un cauchemar) inconsciente de la journée. Cette idée, nous l’héritons de Freud qui a mis en lumière le lien entre « rêve » et « conscience » ou « inconscience », dans son Interprétation des rêves en 1899. Grosso modo, Freud considérait le rêve comme un recours pour permettre aux gens d’exprimer une pulsion que la société condamne ou juge. Pratique !

L’importance du sommeil paradoxal

Le rêve dispose de quelques particularités rigolotes. Il est universel, tout le monde rêve. Il est singulier, personne ne fait deux fois le même rêve. Et il est imprévisible, le rêve peut durer près d’une demi-heure comme quelques secondes, et nous pouvons faire entre 3 et 5 rêves par nuit !

Le rêve a aussi son processus. Il est composé de 5 phases, et ce n’est que pendant la dernière phase, appelée le sommeil paradoxal, que nous faisons les rêves les plus mémorables ou les plus longs. Et il ne faut pas le rater ! Aux USA, William Dement, spécialiste du sommeil et fondateur du Centre de recherche sur le sommeil à l’Université de Stanford, a découvert que les personnes qui se réveillent au moment de leur sommeil paradoxal sont sujettes à de l’anxiété et sont désagréables avec leur entourage. Ajouter à cela, un manque de coordination et une difficulté à se concentrer !

Ecrire ses rêves pour avancer dans le réel

Direction Londres, où David Billington, responsable de la recherche et du développement à l’Institut de recherche sur les rêves, a étudié les effets thérapeutiques du rêve et entrepris un certain nombre d’études pour savoir si les rêves étaient bénéfiques ou non pour nous. L’une de ces études a révélé qu’écrire ses rêves régulièrement est une aide précieuse pour résoudre ses problèmes émotionnels et être mieux avec soi-même.

En quoi tenir un « journal de rêve » peut nous aider dans notre quotidien ? Si vous avez des rêves récurrents, le professeur Billington vous dirait que quelque chose dans votre inconscient veut se faire entendre, mais vous le snobez. Comme la porte d’entrée est fermée, l’inconscient passe alors son message par le biais de la fenêtre, le rêve.

Si vous pensez que cela peut vous aider aussi, retenez ces quelques conseils pour tenir un journal de rêve. Même si un rêve est fugace, n’écrivez pas tout de suite au moment de votre réveil, revoyez votre rêve mentalement, et ayez une idée précise du texte. Attachez-vous aux détails. Tout compte. Du cadre général à ce qui n’a pas sa place, ou qui est juste bizarre voir incongru. Y a-t-il un lien entre tous vos rêves ? Quels thèmes se dégagent ? L’interprétation est à éviter, car il est difficile de saisir le sens exact des symbolismes de la psyché. Le sens que l’on donne aux symboles est très intime, et diffère donc en fonction de chacun d’entre nous.

Demain, nos rêves dévoilés ?

Et si demain, quelqu’un venait nous soulager de la tâche d’interprétation, et que nous avions une lecture exacte de nos rêves ? Cette année, des chercheurs Américains de l’Université du Wisconsin, ont confirmé la possibilité de scanner le cerveau pour voir l’intensité de l’activité cérébrale pendant notre sommeil et nos rêves. Ces chercheurs ont découvert dans notre cerveau une « zone chaude », où l’analyse cérébrale de cette zone nous permet de connaitre le contenu du rêve d’une personne.

Leur étude et les expériences ont montré que nous activons les mêmes zones cérébrales quand nous rêvons et quand nous sommes éveillés.

Ainsi si nous rêvons d’une personne, notre centre de reconnaissance faciale est activé. Idem si nous marchons dans notre rêve ou si nous écoutons quelqu’un. Incroyable non ? Ces chercheurs sont plus qu’enthousiastes de ces découvertes et grâce à elles, nous pourrions bientôt comprendre pourquoi nous rêvons, en plus d’en savoir un peu plus sur notre conscience !

A propos de la réalité tangible des rêves, cela ne vous rappelle pas quelqu’un ? Sous forme de question, le philosophe Tchouang-Tseu avait-il déjà pressenti ce que des scientifiques Américains ont découvert ?

Une nuit, je rêvais que j’étais un papillon. Mais je m’éveillais en étant Tchouang-Tseu. Suis-je bien Tchouang-Tseu, qui se souvient avoir rêvé ou suis-je un papillon qui rêve maintenant qu’il est le philosophe Tchouang-Tseu ?

Source : https://singularityhub.com/2017/04/19/neuroscientists-can-now-read-your-dreams-with-a-simple-brain-scan/
écrit par

Camille

Santé & Bien-être

Mieux dormir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !