Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Sujets d'actualité, Culture, Société, Accueil
  4. /
  5. Préhistoire : le chasseur était une chasseuse

Découverte archéologique au Pérou

Il est communément admis qu’à la Préhistoire, le rôle de chacun était déterminé en fonction de son sexe. Les femmes s’occupaient du foyer et de la cueillette, tandis que les hommes s’acquittaient de la pêche et de la chasse. Il semblerait pourtant que les choses n’aient pas toujours été aussi tranchées.

En 2018, Randall Haas, archéologue à l’Université de Californie à Davis et son équipe ont découvert au Pérou la sépulture d’un individu enterré il y a environ 9000 ans, avec son kit d’outils. Un kit plus que complet, composé de 24 outils servant à abattre, dépecer et préparer la peau et la viande.

A première vue, Randall Hass pense qu’il s’agit de la tombe d’un grand chasseur, voire d’un chef de clan. Or, après analyse des os et de l’émail des dents, il s’avère que notre chasseur de grand gibier était, en fait, une chasseuse.

Lumière sur les chasseuses de la Préhistoire

Intrigué par sa découverte, Randall Hass décida de pousser l’enquête plus loin et d’examiner les autres sépultures similaires en Amérique pour vérifier si la chasseuse péruvienne était une exception.

Sur des centaines de tombes étudiées, seules 27 pouvaient fournir l’identité sexuelle exacte de leurs occupants, et l’assurance qu’ils ont bien été enterrés avec leurs outils de chasse. Il s’avéra que 11 individus étaient des femmes et les 16 autres des hommes. Conclusion, on peut avancer qu’entre 30 et 50 % des chasseurs auraient pu être des chasseuses.

Etonnant ? Pas tant que cela.

Selon le paléoanthropologue Pascal Picq, les sociétés de chasseurs-cueilleurs étaient plus égalitaires que les sociétés agricoles patriarcales des régions méditerranéennes et du croissant fertile.

Par ailleurs, si les femmes s’occupaient des petits, ceux-ci n’étaient pas en surnombre. L’humain fait partie des grands animaux dont la stratégie de reproduction est qualitative. Autrement dit, on fait peu d’enfants mais on s’en occupe longtemps.

Et les chasseurs-cueilleurs vivant en groupe, les femmes qui n’étaient pas enceintes ou allaitantes pouvaient laisser leurs petits à la charge des anciens et de leurs comparses pour partir chasser avec les hommes. Plus le groupe de chasse est important, plus les chances de survie et de succès sont fortes.

Des chasseuses longtemps ignorées

Selon Pamela Geller, archéologue à l’université de Miami, de nombreuses autres tombes de chasseuses ont été découvertes, et ce, depuis longtemps. Mais personne n’a jugé opportun de les identifier comme telles.

Pour les archéologues, il était acté que seuls les hommes chassaient et que la rigide division sexuelle des tâches étaient vraies dans toutes les communautés, où qu’elles soient dans le monde. Si on retrouvait une femme enterrée avec des outils, on estimait que c’était pour un motif symbolique ou religieux.

Vous devriez lire

Podcasts

Pascal Picq : de l’origine de la violence faite aux femmes

Société

Comment l’égalité sociale contribue au bonheur collectif ?

Société

Science : Pourquoi les riches sont égoïstes ?

  1. Home
  2. /
  3. Sujets d'actualité, Culture, Société, Accueil
  4. /
  5. Préhistoire : le chasseur était une chasseuse
back to top