back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Famille, Parentalité
  4. /
  5. S’ennuyer est bon pour les enfants et les adultes

S’ennuyer est bon pour les enfants et les adultes

  • mercredi 9 novembre 2016
  • 4 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

s-ennuyer-est-bon-pour-les-enfants-et-les-adultes

Les effets des écrans sur l’imagination des enfants

Lecture, activités artistiques, sportives, Ipad, télévision… Beaucoup de parents font tout pour les loisirs et l’éducation de leurs enfants. Mais qu’arriverait-il si on laissait les enfants s’ennuyer de temps en temps ? Comment cela affecterait-il leur développement ?

J’ai commencé à réfléchir à cette question lors de recherches concernant l’influence de la télévision sur les récits des enfants dans les années 90. Surprise par le manque d’imagination de nombreux récits d’enfants de 10 à 12 ans de 5 écoles du Norfolk, je me suis demandé si cela venait partiellement de la télévision, comme le montraient des recherches plus anciennes.

Ce que la science nous dit

Une étude à grande échelle au Canada dans les années 80, époque de l’expansion de la télévision, a ainsi comparé 3 groupes d’enfants : un avait accès à 4 chaînes de télévision, un avait accès à une chaîne et un sans télévision. Les chercheurs ont interrogé ces groupes avant l’arrivée de la télévision et deux ans plus tard. Les enfants sans télévision ont eu des scores significativement plus forts pour différentes aptitudes intellectuelles, dont l’imagination. Quand ils ont eu accès, eux aussi, à la télévision, leurs aptitudes ont rejoint celles des autres enfants.

L’évidence de l’impact étouffant de la télévision sur l’imaginaire est inquiétant. L’imagination enrichit nos expériences personnelles, est nécessaire à l’empathie et indispensable à l’impulsion de changements. En réalité, les enfants (et de fait, les adultes également) se rabattent souvent sur la télévision ou, de nos jours, sur les écrans, pour éviter l’ennui.

Les effets de l’ennui sur la créativité

L’exemple de Meera Syal

Quelques années après, j’ai remarqué l’importance de l’ennui dans la créativité de certains créateurs, durant leur enfance comme actuellement. J’ai interrogé par exemple l’actrice et écrivain Meera Syal. Elle m’a raconté comment elle passait ses journées de vacances à fixer les paysages à travers sa fenêtre et à faire des choses hors de sa « sphère habituelle », comme apprendre à faire des gâteaux avec une voisine âgée. L’ennui l’a poussé à écrire un journal et c’est à cela qu’elle attribue sa carrière d’écrivain. « C’est très libérateur d’être créatif pour la simple raison que vous devez occuper votre temps »,dit-elle.

L’exemple de Susan Greenfield

De même, la célèbre neuroscientifique Susan Greenfield a raconté qu’enfant, elle avait peu d’occupations et passait beaucoup de temps à dessiner et écrire. Des occupations annonciatrices de son travail d’étude du comportement humain. Elle continue à préférer feuille et crayon à l’ordinateur en avion, et à chercher à savourer ces instants particuliers.

Pourquoi s’ennuyer est bon pour notre bien-être ?

Sport, musique et autre activité sont certainement bénéfiques au développement physique, cognitif, culturel et social de l’enfant. Mais les enfants ont aussi besoin de temps pour eux, pour se couper des sollicitations extérieures, rêvasser, suivre leurs pensées et se découvrir centres d’intérêt et dons.

Comment bénéficier des vertus de l’ennui ?

Pas besoin d’avoir un don créatif ou intellectuel pour profiter de l’ennui. Laisser l’esprit vagabonder de temps en temps est important, semble-t-il, pour la santé et le bon fonctionnement mental de chacun. Une étude a même montré que, en effectuant une action simple, peu exigeante, laisser son esprit vagabonder permet de trouver des idées et des solutions créatives. Il est donc bon d’aider les enfants à apprécier les occupations simples, et non à attendre d’être tout le temps dans l’action ou la distraction.

Comment s’occuper d’un enfant qui s’ennuie ?

Les parents se sentent souvent coupables quand les enfants s’ennuient. Considérer l’ennui comme une opportunité et non un manque est plus constructif. Les enfants ont besoin de l’aide des adultes pour comprendre que créer ses propres passe-temps nécessite de l’espace, du temps et la possibilité de mettre le bazar ( dans certaines limites et à condition que les enfants eux-mêmes rangent ensuite). Ils auront aussi besoin de matériaux, les plus simples étant les plus polyvalents. Nous avons tous entendu parlé du jeune enfant qui délaisse un cadeau de prix pour jouer avec l’emballage. Pour les enfants plus âgés, un magnifique verre, quelques planches de bois, une pelote de laine, etc… peuvent être le point de départ de joyeuses heures d’occupations.

Les bénéfices de l’ennui pour les enfants

Pour tirer le meilleur des moments d’ennui, et de la vie en général, les enfants ont besoin de ressources intérieures comme de matériaux. Curiosité, persévérance, sens du jeu, intérêt et confiance leur permettent d’explorer, de créer et de développer inventivité, observation et concentration. Cela les aide aussi à ne pas se décourager si une tentative ne marche pas du premier coup et à persévérer.

En encourageant le développement de telles qualités, les parents offrent à leurs enfants des valeurs pour la vie.

Si un enfant est à court d’idée, lui donner un challenge peut le pousser à faire appel à son imagination pour s’amuser. Cela peut être de lui demander de trouver dans le jardin la nourriture qu’aiment ses dinosaures ou de filmer une histoire avec quelques amis.

L’oisiveté, mère de l’indépendance d’esprit

La plupart des parents vous diront vouloir élever des individus autonomes, capables de prendre des initiatives et de penser par eux-mêmes. Mais remplir l’emploi du temps de ses enfants à leur place ne leur apprend rien d’autre que de dépendre de stimuli externes, possessions matérielles ou loisirs.

Éduquer et avoir confiance en la capacité des enfants à s’impliquer est beaucoup plus susceptible de produire des enfants compétents, indépendants et pleins d’idées.

Finalement, il y a ici une leçon pour nous tous. Se déconnecter, ne rien faire et laisser son esprit vagabonder peut être génial pour les adultes aussi. Nous devrions tous le faire plus souvent.

écrit par

Teresa Belton

Famille

Parentalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !