back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Savoir être, Métaphysique
  4. /
  5. 3 preuves que l’âme existe !

3 preuves que l’âme existe !

  • mercredi 25 janvier 2017
  • 4 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

3 preuves que l’âme existe !

Hommage à François de Witt

Vous ne pouviez pas le savoir, chers amis, mais nous avions dans la communauté de BloomingYou un illustre abonné à la newsletter : François de Witt, un journaliste et financier, qui nous a quitté en décembre dernier et à qui nous souhaiterions rendre hommage. Après 30 ans de bons et loyaux services à la tête du magazine Challenges, François de Witt s’est tourné vers les questions qui l’ont toujours passionné : pourquoi sommes-nous ici ? Y a-t-il quelque chose après la mort ? Qu’est-ce qui distingue la conscience, l’esprit et l’âme ?

Une fois n’est pas coutume, mais cet hommage est une initiative personnelle. Je voudrais ici remercier l’homme généreux qui m’a guidé et conseillé à mes tous débuts, alors qu’il n’avait aucune raison particulière de le faire. C’est suite à la rencontre avec François de Witt que d’autres rencontres ont suivies et que des portes se sont ouvertes, dont celles d’ailleurs de BloomingYou.

Je me suis donc dit que rien ne lui aurait fait plus plaisir que de partager avec vous les fruits de ses questionnements sur l’existence de l’âme, rassemblés dans son dernier ouvrage «La preuve par l’âme. Un polytechnicien démontre notre immortalité». Et comme nous ne vous oublions jamais chers lecteurs, nous y avons vu également l’occasion de partager une information heureuse et propice !

De l’œuf ou de la poule, on se demande toujours lequel des deux est à l’origine de l’autre. Il se pose le même problème quand on s’interroge sur la conscience et son lien avec notre corps. La conscience est-elle indépendante du corps et le cerveau ne serait-il qu’un support ? Ou est-ce que la conscience est-elle un produit du cerveau ?

A cette question, assurément oui, vous diraient les neurologues. La réalité ? Nous n’en savons rien ! Encore plus vrai, cette question a torturé quantité de chercheurs des sciences dures aux sciences humaines, et ce, depuis au moins l’Antiquité ! Ainsi François de Witt n’a pas été le premier à s’interroger, et il ne sera sûrement pas le dernier ! Son ouvrage « La preuve par l’âme », retrace justement son cheminement, son « ultime enquête » comme il le précise ! Le titre de son ouvrage nous suggère, sans trop d’ambiguïtés, ses conclusions.

Eh bien mon cher François, qu’est ce qui te rendait si sûr de toi dans cette affaire de conscience et d’âme immortelle ?

1. L’échec des explications rationnelles des expériences de mort imminente !

Chez BloomingYou, nous connaissons bien les expériences de mort imminente (EMI) et si ce n’est pas votre cas et que vous venez de débarquer par hasard sur ce site, sur cet article précisément, nous vous invitons à aller faire un petit tour ici et !

Au sujet des EMI, qui occupent une part importante de son enquête, ce qui a intéressé notre polytechnicien, c’est naturellement la survie de la conscience alors que le cerveau est au point mort. Les neurologues et autres chercheurs partant du principe qui fait du cerveau la cause et l’origine des EMI, se démènent à trouver des explications psychologiques ou physiologiques aux EMI. Sans succès encore aujourd’hui, ce qui amuse beaucoup François de Witt ! Son parti pris étant à l’exact opposé : pour lui c’est la conscience qui fait fonctionner le cerveau, et non l’inverse.

Dans « La preuve par l’âme », il ne manque pas d’exposer la faiblesse des arguments de la science moderne. Pour lui, les EMI, sont une preuve que nous ne sommes pas faits que de chairs, que nous sommes avant toute chose une conscience.

2. De l’étrange comportement des entités quantiques

« Nous vivons dans deux mondes »* ! En une phrase, François de Witt nous livre ses conclusions suite à ses recherches sur la conscience et les dernières expériences en physique quantique. Il était persuadé que nous vivions effectivement dans deux mondes à la fois. Celui que nous connaissons bien, celui de la matière, de notre corps, qui s’avère être très limité dans nos perceptions du monde. Le second monde étant celui illimité de la conscience, dont les propriétés s’incarnent et se retrouvent dans le monde de la physique quantique !

Si nous vivons dans ces deux mondes, alors notre nature est quelque part double ! Pour François, pas de problème, après tout, c’est ce qui se passe dans le monde quantique ! En effet les particules sont aussi des ondes, qui peuvent se retrouver simultanément en deux endroits, ou traverser des obstacles que l’on penserait infranchissables ! Or, à la lecture des témoignages de ceux qui ont vécu des EMI, François de Witt retrouve des coïncidences dans les sensations ressenties lors d’une EMI (franchir des murs, se retrouver partout et à un endroit de manière simultanée, la sensation que le temps n’existe plus), avec les conditions de vie des ondes/particules.

3. Des trous de ver et un tunnel avec la lumière au bout !

Nous terminerons ce petit top 3 avec la supposition la plus audacieuse de François ! C’est en s’intéressant à la théorie des trous de ver, formulée par Einstein et Nathan Rosen, que lui est venue cette hypothèse. Les deux physiciens avaient découvert que la matière pouvait déformer la trame de l’univers au point d’y creuser un tunnel, ouvrant ainsi un boulevard, ou du moins un chemin, entre deux régions éloignées de l’espace-temps ! Pour François de Witt, nous ne sommes plus loin de découvrir que le fameux tunnel avec une lumière au bout qui nous appelle ou du moins nous attire, ce passage de l’âme à un autre monde, est bien plus qu’un simple produit de notre imagination !

Il y a d’autres preuves que l’âme existe ! Son dernier livre vous livrera les résultats de son enquête et de ses pérégrinations dans l’histoire des sciences et des philosophies ! En tout cas maintenant, il doit savoir si de son vivant il était sur la bonne piste ! Pour nous, ici-bas, enquête à suivre… !

*François de Witt, La preuve par l’âme. Un polytechnicien démontre notre immortalité », Guy Trédaniel Editeur.
Pour l'acheter c'est ICI ou  !
écrit par

Camille

Savoir être

Métaphysique

3 commentaires
  • Répondre de Witt
    • vendredi 21 juillet 2017
    • 2 h 53 min

    Un délice à lire, merci pour la justesse de l’analyse, Papa doit être fièr de voir une retranscription d’une telle qualité de certains passages essentiels de son livre. Un très bel hommage qui me touche. Merci beaucoup Camille. Pour la suite de l’enquête c’est bien à l’étude ;-). Valentine de Witt

    • Répondre Camille
      • dimanche 23 juillet 2017
      • 12 h 17 min

      Chère Valentine, je vous remercie de tout cœur pour votre commentaire ! Ca me touche, parce que c’était important pour moi de faire quelque chose de bien. Votre père était quelqu’un que j’aimais beaucoup, en dépit de notre différence d’âge et du fait que je l’ai connu en fin de parcours, on se parlait comme des copains de régiment ! Merci encore, et n’hésitez pas à revenir vers nous pour les suites de l’enquête ! 😉

  • Répondre Hervé
    • mercredi 20 juin 2018
    • 11 h 43 min

    Bonjour merci pour cet article passionnant.
    en revanche des le premier, Je ne suis pas d’accord comment peut-on dire que c’est la conscience qui fait fonctionner le cerveau puisque même le moindre éléments vivants sur cette terre à un cerveau ( fourmis , vers de terre mouche, papillon , etc.. ).
    dans le ventre de sa mère le bébé a un cerveau qui fonctionne déjà mais a-t-il une conscience ?
    Sur les deux autres. Je ne suis pas assez compétent mais je ne demande qu’à croire.
    Car je sais que seule la foi sauve.
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !