Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Se sentir bien, Sujets d'actualité, Écologie, Médecine douce, Santé, Société
  4. /
  5. Comment l’écoanxiété s’enracine-t-elle dans la société ?

Qu’est-ce que l’écoanxiété ?

Pourquoi avons-nous la certitude tenace que la COP26 ne changera (presque) rien à la crise écologique ?

Parce que les discours sont désincarnés. On y parle de tarification et de neutralité carbone, de nouveaux engagements qui n’obligent à rien, ou encore d’objectifs climatiques fixés pour 2063. Comme si ces enjeux ne concernaient que le monde de demain.

Et pourtant, c’est aujourd’hui que la mort frappe prématurément à travers la pollution de l’air, que les maisons sont détruites, les champs inondés, les populations privées d’eau, de nourriture et obligées d’immigrer.

C’est aujourd’hui que nous assistons dans les pays du Nord à l’enracinement d’un fléau collectif nommé l’écoanxiété, une détresse psychologique chronique engendrée par le changement climatique.

Si, en France, nous découvrons ce terme, ce mal-être est pourtant loin d’être un phénomène exceptionnel comme nous l’apprend Noémie Larouche dans son ouvrage « Ecoanxiété, l’envers d’un déni » (éditions MultiMondes, 2021).

Rédactrice en chef au Canada du magazine de sciences pour adolescents « Curium », Noémie Larouche est spécialiste des questions sociales et scientifiques qui préoccupent la jeunesse canadienne. La première d’entre elles étant la crise climatique.

L’écoanxiété, un fléau psychologique en cours

Les jeunes, premiers écoanxieux

Une récente et inédite étude sur l’anxiété climatique englobant 10 pays (Australie, Brésil, Etats-Unis, Finlande, France, Inde, Nigeria, Philippines, Portugal et Royaume-Uni) parue en septembre 2021 dans le journal scientifique The Lancet Planetary Health, confirme l’écoanxiété des jeunes :

On y apprend que :

  • 3 jeunes sur 4 déclarent que le futur est effrayant.
  • 45% témoignent que leur ressenti face à la situation climatique a des impacts négatifs sur leur vie quotidienne.
  • 39% des 16-25 ans hésitent à avoir des enfants à cause de la situation climatique.

Face à ce désarroi, Lise Van Susteren, psychiatre américaine, compare les gouvernements à des parents alcooliques qui obligent leurs enfants à vivre et se construire dans un contexte d’angoisse. Ce n’est ni plus ni moins que de la maltraitance pouvant aboutir à ce qu’elle appelle un stress pré-traumatique.

Contrairement au trouble de stress post-traumatique, le traumatisme est issu de l’appréhension d’un futur sombre. Et de l’impuissance pour y changer quoi que ce soit.

Cette impuissance est d’ailleurs à l’origine d’une autre expression de l’écoanxiété se manifestant à tous les âges : le déni.

Le déni, la face cachée de l’écoanxiété

Il est entendu que les émotions sont mobilisatrices, en particulier la colère et la peur. Mais cela n’est que partiellement vrai.

Quand la colère est trop grande, elle nous amène à dire et faire n’importe quoi. Ce qui est souvent contreproductif.

Quand la peur est trop intense, elle nous tétanise et nous empêche d’agir. C’est ce qu’il se passe chez de très nombreux écoanxieux qui s’ignorent.

Leur cerveau refoule leur angoisse parce qu’il manque un élément essentiel pour que leurs ressources psychiques puissent se mobiliser : la certitude de pouvoir faire la différence. Ce qui est problématique pour un problème qui concerne le monde entier.

Si l’écoanxiété intéresse aujourd’hui les médias du fait de sa nouveauté et de son rapport direct au changement climatique, il est également bon de rappeler qu’elle est loin d’être le seul trouble mental qui lui soit lié.

Les autres troubles mentaux liés au changement climatique

La Cambridge University Press a publié en 2018, un rapport de la psychiatre Lise van Susteren intitulé « The psychological impacts of the climate crisis : a call to action », publié par la Maison Blanche deux ans auparavant.

Parmi les informations de ce rapport, les plus saisissantes sont :

Vous devriez lire

Savoir être

Comment ne plus avoir peur du futur ?

Société

Comment rester écolo sans devenir dépressif ?

Savoir être

Pourquoi avons-nous peur de jeter nos affaires ?

  1. Home
  2. /
  3. Se sentir bien, Sujets d'actualité, Écologie, Médecine douce, Santé, Société
  4. /
  5. Comment l’écoanxiété s’enracine-t-elle dans la société ?
back to top