back to top
Recherche

Être vieux et heureux

  • mis à jour le vendredi 15 mars 2019
  • 4 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

etre-vieux-et-heureux-

Le temps de la sagesse 

Le temps où les seniors étaient perçus comme des sages que l’on écoutait religieusement a disparu. Si le terme de vieux était somme toute objectif pendant longtemps, on peut reconnaître aujourd’hui qu’il porte un ressenti négatif.

Disons-le crûment, la société n’aime pas les vieux (sauf en tant que consommateurs).

Son penchant va à la jeunesse et à ce qu’elle représente : l’avenir glorieux, la beauté des corps et une santé apte à relever les défis sportifs ou professionnels.

A 89 ans, Paule Giron s’insurge contre cet abandon des vieux ancré dans un système social bien installé. Cette ancienne journaliste au Monde et à Elle, est également membre d’OLD’UP, une association dont le but est d’aider ses membres à donner du sens et une utilité à leur vieillesse.

Pour mieux faire connaître son combat, elle a publié un ouvrage « Vieux et debout » où, sur un ton plein d’humour elle présentait le but d’OLD’UP.

Elle revient aujourd’hui avec « Créer sa vieillesse », un petit essai dans lequel elle met à nu les préjugés sur les vieux et la vieillesse pour en présenter une vision radicalement autre et rafraîchissante.

La vieillesse ou le temps de la sagesse appliquée

« Depuis que j’avance en âge, j’avoue que rien de ce que je découvre n’est conforme à ce que l’on dit. Rien. »

Un nouvel art de vivre

Beaucoup vivent ou envisagent le fait de vieillir comme une punition. Et pourtant, vieillir n’est pas mourir, c’est juste un nouveau cycle de vie qui s’accompagne d’un nouvel art de vivre.

C’est celui de la prise de recul, du discernement et du grand bilan de vie où l’on retrace son passé avec la maturité des années pour mieux comprendre ses choix. Dans le but de seulement toujours mieux se connaître et de toujours mieux s’aimer.

C’est un travail qui nous rend à nous-mêmes, et qui nous permet également de nous ôter de vieilles habitudes ou stéréotypes acquis dès l’enfance que nous n’avions jamais remis en question. En somme, c’est le temps de la sagesse.

Qui dit sagesse, dit grandes questions. Dont une, funeste mais inévitable, celle de la mort. C’est ce questionnement précis qui rapproche les vieux de Dieu, de la religion ou de la spiritualité. Cette attention portée à la foi n’est pas qu’un simple cheminement intellectuel, c’est un besoin.

A ce propos, Paule Giron rapporte une anecdote parlante à propos d’une jeune femme mourant du SIDA. Celle-ci savait ses jours comptés, et seule la lecture de l’Evangile l’aidait à surmonter ces angoisses dans ses derniers moments. Cela m’oxygène disait-elle. « Dieu à un moment n’est plus vraiment une question de choix, on en a besoin comme on a besoin de l’eau et de l’air en somme ».

Du savoir et de l’expérience

Quand nous vieillissons, notre corps ralentit. Nous devrions respecter cet état naturel, qui invite à la contemplation et apporte une profondeur d’âme et un discernement de l’esprit. Ce dont notre société a plus que jamais besoin.

Les vieux ont donc bien quelque chose à apporter. Du savoir et de l’expérience, mais leur valeur n’est pas du tout reconnue. Et c’est un immense gâchis puisque c’est tout l’intérêt général qui en pâtit.

Au même titre que la question de l’égalité homme/femme, si nous mettons de côté une partie de l’humanité, comment la vie peut être viable ? C’est exactement la même logique pour ce qui concerne les différentes générations. Mettre de côté une partie de la société, c’est ni plus ni moins que s’amputer. D’où l’appel de Paule Giron et d’Old Up sur les réseaux sociaux avec un hashtag tout trouvé : #balancepastonvieux.

#balancepastonvieux

Ne le balance pas où ? Dans une maison de retraite sans âme dans laquelle il y va en traînant les pieds, par exemple. Pour Paule Giron, ces maisons de retraite ou EHPAD qu’elle qualifie de mouroirs en disent long sur le peu de considération que nous avons pour nos vieux. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que beaucoup de gens meurent après trois à six mois de résidence dans ces établissements. Ils ont l’impression d’être mis sur la dernière ligne droite, un mouroir.

EHPAD ou mouroir ?

Bien sûr, personne ne va mettre ces parents dans un établissement pour le rendre malheureux. On agit au nom de leur « bien-être ». Certainement aussi pour notre propre confort. Nous avons déjà à peine le temps de nous occuper de notre couple et des enfants, que dire de nos vieux parents ? Mais, il reste que c’est une sorte de non choix qui ne va pas sans culpabilité. Parce que nous aussi, nous avons la vision de ces lieux comme des mouroirs. Et nous ne sommes pas pressés d’y aller.

Que proposer d’autre pour nos vieux ? Paule Giron et son groupe d’OLD UP ne manquent pas d’idées : « Qu’attend-on pour que ces mouroirs deviennent des lieux de vie ? Des lieux où l’on fait entrer la culture, des livres, de l’art, de l’histoire, des voyages, de la réflexion, de la rigolade, de l’humain en somme, qui vous assure de mourir dignement ? « 

« Un vieux n’aurait-il plus rien à dire sur rien ? Et n’aurait-il rien, plus rien à apprendre ? Ni sur lui-même ni sur les autres ? »

La vieillesse n’a rien de l’horreur que l’on veut bien nous décrire, la responsabilité des anciens est de l’accepter et de faire passer le message aux plus jeunes. Les vieux devraient également nous rappeler qu’ils sont notre avenir, que nous sommes tous mortels.

En acceptant la réalité de la mort, et du mouvement permanent de la vie entre morts et naissances, nous comprenons que celle-ci est fragile.

C’est ce qui nous rend vivants et nous rappelle que la vie est précieuse et se doit d’être appréciée et vécue peu importe le cycle de vie dans lequel nous sommes.

Source : Paule Giron, Créer sa vieillesse, Editions InPress, 2018
écrit par

Camille

Santé & Bien-être

Vitalité & bien vieillir

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !