Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

Coacher, un loisir comme un autre?

Des coachs de vie qui s’ignorent

Lorsqu’un de nos proches nous confie ses difficultés dans son couple, sa famille ou ses objectifs professionnels, nous avons spontanément tendance à l’aider par nos conseils ou en étant empathique. La vie fait donc souvent de nous des coachs sans que nous ayons besoin d’accréditation ou de suivre une formation certifiée en école de coaching.

Mais pourrait-on faire de la pratique du coaching personnel un loisir comme un autre, au même titre que cuisiner, jardiner, pratiquer un sport ou un instrument ? Très aisément selon Emeric Lebreton, docteur en psychologie, auteur et formateur en coaching professionnel depuis plus de 15 ans.

Les limites et le cadre du coaching en amateur

Pourquoi faire du coaching ? Le premier argument d’Emeric Lebreton ne manque pas de pertinence : beaucoup de gens font du bénévolat pour faire du bien autour d’eux. Or, leurs motivations rejoignent ceux qui souhaiteraient faire du coaching. On sait depuis les travaux de Maslow que nous rendre utile et contribuer au bonheur des autres participe également au nôtre en répondant à notre besoin d’estime de soi.  Alors pourquoi ne pas assumer d’être coach pour son épanouissement personnel ?

Il faut bien sûr se limiter au coaching individuel et oublier le coaching d’équipe plus délicat quand on n’a pas toutes les compétences. Exception faite pour les managers ou personnes ayant des compétences managériales, dont le coaching en entreprise fait déjà partie de leur cursus et vie professionnelle.

Tout le monde peut-il coacher ?

Vous devriez lire
Comment soutenir et aider mon enfant au sport ?

Conseils en parentalité positive

Comment soutenir et aider mon enfant au sport ?

Comment l’autohypnose peut décupler nos forces

Actu santé

Comment l’autohypnose peut décupler nos forces?

le-manager-est-un-psy.

Podcasts

Le manager est un psy !

back to top