Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

Syndrome d’épuisement professionnel : mieux vaut prévenir que guérir

3,2 millions de personnes concernées  

La souffrance au travail et l’impact sur la santé mentale ne sont heureusement plus un sujet ignoré des médias et des politiques. Pour les premiers, ils ont été nombreux à relayer les résultats de l’étude de 2017 de Technologia, cabinet d’expertise agréé par le ministère du Travail, disant que près de 3,2 millions d’actifs seraient en risque élevé de burn-out professionnel.

Pour les seconds, Muriel Pénicaud, ministre du Travail a lancé au côté de sa collègue Agnès Buzyn, ministre de la Santé, une mission sur les maladies professionnelles et la santé au travail dont les résultats sont attendus fin mai.

Les consciences se réveillent donc. Il était temps car les conséquences de ces situations de souffrance liée au travail ne se limitent pas à la vie professionnelle, elles bouleversent tout autant la vie privée.

Le stress chronique au travail et ses conséquences

De notre côté, nous avions déjà évoqué la souffrance au travail à travers le brown-out , une autre forme de maladie professionnelle.

Pour rappel, nous en distinguons actuellement trois dimensions :

  • Le burn-out, un état dépressif, conséquence de l’épuisement psychologique dû au surmenage et/ou à une charge de travail trop lourde.
  • Le bore-out, un état dépressif qui apparaît suite à l’ennui, s’accompagnant d’un sentiment d’inutilité et d’une image profondément dégradée de soi-même sans pouvoir exprimer son mal-être.
  • Le brown-out, où l’état de dépression est la conséquence d’une prise de conscience que son travail n’a pas de sens. Quand celui-ci est mécanique et abrutissant ou va à l’encontre de ses valeurs.

Pour les employeurs conscients de voir leurs collaborateurs souffrir sur leur lieu de travail et désireux de prévenir tout risque de burn-out, bore-out et brown-out, nous avons pour vous une bonne nouvelle.

Vous pouvez agir dès maintenant et éviter l’épuisement total (fatigue physique et usure psychologique) de vos employés en mettant en place un plan d’action de prévention destiné à réduire le stress et garantir une qualité de vie au travail.

Etablir un environnement professionnel sécurisant et cohérent

Veiller à la faisabilité des tâches

Pour qu’une personne puisse bien accomplir son travail, encore faut-il qu’il soit faisable. Ce qui sous-entend qu’il faut une organisation du travail intelligente avec des outils, des supports, des formations, et un cadre adapté pour qu’il puisse remplir au mieux sa mission.

Cela vous paraît évident ? Oui sauf que beaucoup d’employeurs l’ignorent pour ne regarder que leurs relevés de compte et la cadence de leur productivité. En conséquence de quoi la surcharge de travail impacte la santé des travailleurs et entraîne le risque d’un surmenage physique et d’un épuisement mental.

Vous devriez lire
travail-metier-loisir-quel-est-le-vrai-sens-de-ces-mots

Société

Travail, métier, loisir : quel est le vrai sens de ces mots ?

la-bienveillance-en-entreprise-comment-ca-marche-

Bien-être au travail

La bienveillance en entreprise, comment ça marche ?

entreprise-5-lois-naturelles-pour-concilier-humain-et-performance

Bien-être au travail

Concilier la performance, et le bien-être des collaborateurs

back to top