Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Se connaître, Sujets d'actualité, Savoir être, Société
  4. /
  5. Neurosciences et Histoire : pourquoi avons-nous besoin de sens ?

Qu’est-ce que le cortex cingulaire antérieur ?

« Nous, la civilisation rationaliste occidentale, devenue la civilisation humaine globale dans sa majeure partie, avons cru pouvoir vivre sans sens. Tout notre choix civilisationnel repose sur l’idée que le sens n’est pas nécessaire pour mener une existence pleine et heureuse.

Que la production de moyens de subsistance à grande échelle, de médicaments pour vivre plus longtemps, de machines pour se déplacer sans efforts et de distractions pour passer le temps suffit à justifier notre passage sur terre. Mais c’est une erreur fondamentale. »

Ces mots ne sont pas ceux d’un philosophe ou d’un religieux, mais ceux de Sébastien Bohler, docteur en neurosciences, rédacteur en chef du magazine Cerveau & Psycho, écrivain et conférencier.

Son ouvrage à succès « Le Bug humain » (Robert Laffont, 2019) expliquait comment le striatum, une structure cérébrale dévolue à notre survie, nous pousse à toujours rechercher plus de nourriture, de sexe, d’information, de pouvoir social et de facilité.

Le striatum influence ainsi nos choix et comportements, expliquant en partie notre inertie face à la 6e extinction de masse en cours et la nécessité de changement.

Comme une suite au « Bug Humain », Sébastien Bohler publie l’année suivante « Où est le sens ? » (Robert Laffont, 2020).

Le sujet principal n’étant pas cette fois-ci le striatum mais le cortex cingulaire antérieur, un centre nerveux niché au-dessus du striatum, entre deux hémisphères cérébraux.

Sa fonction ? Sonner du tocsin dès que le cerveau perçoit une anomalie dans son environnement. Ce qui envoie automatiquement dans le corps une grande quantité d’hormones de stress (cortisol et noradrénaline).

Son intérêt ? Il est la preuve biologique que nous avons autant besoin de sens pour vivre que de pain et d’eau.

Pourquoi ? Comment ?

Comment le besoin de sens est-il apparu ?

Petite Histoire du cortex cingulaire

Il y a 20 ou 30 millions d’années est apparu le cortex cingulaire dans le cerveau d’un petit primate.

L’animal vivait sur un bout de Terre qu’il connaissait par cœur. C’était son chez-lui, une zone de confort sécurisante, où l’ordre et le prévisible régnaient.

Son cortex cingulaire s’activait peu, sauf quand il se frottait à quelques mystères. Ce fut le cas, par exemple, quand il découvrit que son stock de fruits avait disparu de sa cachette habituelle. Là, le cortex se réveilla et s’agita, cherchant l’anguille sous roche.

Des millions d’années plus tard, ce cortex cingulaire est toujours présent dans notre cerveau, avec toutefois une différence majeure : il ne réclame plus seulement de l’ordre autour de lui et des certitudes, il veut aussi du sens.

Cette évolution eut lieu pendant le Néolithique, quand des chasseurs-cueilleurs posèrent leurs valises pour devenir sédentaires. C’est la période où sont nées l’agriculture et les premières grandes villes accueillant des dizaines, voire des centaines de milliers de personnes.

Nouveau monde, nouveaux défis

Pour le cerveau, cette nouvelle civilisation urbaine est à la fois un choc et un challenge.

Un choc parce qu’il se retrouve à devoir traiter beaucoup plus d’informations sensorielles et cognitives que lorsqu’il vivait dans un clan, où tous les visages et les personnalités lui étaient connus. Il savait qui était sérieux ou roublard, tendre ou dur.

Vous devriez lire

Savoir être

Comment la conscience se serait-elle construite ?

Savoir être

Comment vit-on le temps en fonction de son âge ?

Savoir être

Pourquoi l’homme détruit la planète ?

  1. Home
  2. /
  3. Se connaître, Sujets d'actualité, Savoir être, Société
  4. /
  5. Neurosciences et Histoire : pourquoi avons-nous besoin de sens ?
back to top