back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Famille, Enfants, Parentalité
  4. /
  5. Comment aider son enfant face à un parent toxique ?

Comment aider son enfant face à un parent toxique ?

  • mis à jour le mercredi 22 juillet 2020
  • PREMIUM
  • 8 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

parent-toxique-comment-aider-son-enfant-

Qu’est-ce qu’un parent toxique ?

Portrait du parent toxique

C’est bien connu, être parent est le métier le plus difficile au monde par son exigence en temps, en énergie et en responsabilités. Prendre conscience de cette exigence et le désir de bien faire sont deux qualités communes à tous les bons parents. Qu’importent les erreurs et maladresses inévitables.

Si le parent parfait n’existe pas, son exact opposé, lui, malheureusement existe bel et bien en la personne du parent toxique.

Les parents toxiques sont ceux qui vont adopter un comportement passif-agressif borderline et sans affect et empathie avec leurs jeunes enfants. Non seulement, ils ignorent leurs besoins d’insouciance et de sécurité affective, mais ils effectuent sur eux un travail de manipulation. Le but étant que l’enfant soit totalement sous l’emprise psychologique du parent pervers.

Parmi eux, on distingue :

  • Le parent au comportement borderline, voire destructeur

Dans cette catégorie, on trouve le parent alcoolique violent physiquement, psychologiquement, le parent mentalement malade, le pater (ou la mater) familias dominateur (ou dominatrice), le parent-déserteur ou le parent-démissionnaire. Les pires de cette catégorie étant l’abuseur sexuel.

  • Le parent toxique certifié

Le manipulateur pervers narcissique. Mythomane, égoïste, capricieux et irresponsable (rejeter la faute sur les autres est son principe de vie), un manipulateur (ou une manipulatrice) est un adulte dont la maturité émotionnelle et psychologique est la même que celle d’une tête à claque de 8 ans.

Selon Julie Arcoulin, autrice de nombreux ouvrages consacrés aux manipulateurs, le parent pervers narcissique est quelqu’un dont la faille narcissique est devenue un gouffre. Son besoin de détruire l’autre et de le voir souffrir par plaisir (du pur sadisme en somme) expliquent pourquoi il ne peut qu’entretenir une relation destructrice avec quiconque. Même avec son enfant qu’il ne voit que comme une proie privilégiée.

Il se positionne face à lui comme tout puissant et détruit l’amour-propre de l’enfant en se montrant tour à tour gentil et drôle puis critique et blessant. Une catastrophe notoire donc avec des failles psychologiques importantes pour l’enfant devenu adulte.

Que veut le parent toxique ?

Le but d’un parent toxique n’est pas de prendre soin de son enfant, mais d’en faire sa chose pour servir ses intérêts. L’enfant manipulé va être utilisé pour contrôler les faits et gestes de l’autre parent.

Et dans le cadre d’un divorce, il ne sera ni plus ni moins qu’un instrument de vengeance pour blesser l’ex-conjoint.

Pour y parvenir, le parent toxique va répliquer avec l’enfant les mêmes techniques de manipulation qu’il use avec un adulte : l’emprise. Il va se montrer séducteur, utiliser les mensonges, le chantage émotionnel, le harcèlement moral, la culpabilité, les cadeaux empoisonnés ou encore l’alternance entre compliments et critiques acerbes.

L’objectif du manipulateur est de faire perdre tous ses repères à sa victime pour l’isoler et qu’elle n’écoute plus qu’une seule voix : la sienne.

Avec son enfant en demande d’amour et de reconnaissance, l’emprise du manipulateur se fait encore plus facilement. Il en, d’ailleurs, bien conscient et va jouer dessus non sans ruiner la santé mentale de son enfant.

comment-aider-son-enfant-face-a-un-parent-toxique

Quels sont les dégâts sur la santé mentale de l’enfant ?

Une très faible estime de soi

(et de facto de confiance en soi) à force d’être rabaissé, d’essuyer les critiques humiliantes et les petites phrases assassines du parent.

Une perte d’identité

Acquise, entre autres, par la parentification, un terme pour désigner qu’on devient le parent de son parent. Les enfants ne comprennent pas tout ce qu’il se passe dans le monde des adultes, et encore moins dans leur tête.

En revanche, ils ont d’excellents ressentis, et sont capables de percevoir le mal-être chez les autres. Le 1er instinct d’un enfant est donc d’aider son parent toxique à aller mieux. Mais accaparé par les besoins et les envies du parent toxique, l’enfant ne trouve pas le temps de se pencher sur les siens.

Une anxiété et une peur du rejet viscérales

Faute de n’avoir jamais eu de sécurité affective. Cela va entraîner les enfants de parent toxique à se sur adapter pour mieux répondre aux besoins des autres, et à rechercher l’amour inconditionnel dans leurs relations amoureuses.

Ces blessures suivront l’enfant toute sa vie, pendant 20 ans, 40 ans, voire 50 ans si aucune thérapie, ou processus de reconstruction n’est entamée.

Heureusement, le parent toxique n’est pas le seul adulte dans le paysage de l’enfant. Son influence destructrice peut être largement atténuée par l’autre parent, le parent sain.

Quels sont les recours du parent sain pour protéger l’enfant du parent toxique ?

Julie Arcoulin préconise de donner à l’enfant des armes intellectuelles et psychologiques, afin qu’il puisse prendre du recul et se défaire de l’emprise et de la manipulation émotionnelle de son parent toxique.

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Il vous reste 60% de cet article à lire
Vérifiez votre e-mail ou inscrivez-vous gratuitement !
écrit par

Camille

Famille

Enfants

Parentalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !