back to top
Recherche

Rejoignez Bloomingyou, média libre, curieux et heureux
grâce à ses lecteurs

Cet article est réservé aux membres
inscrits à la newsletter

Déja inscrit ?
Je me connecte

Le bonheur comme état d’esprit,
c’est notre mantra chez BloomingYou!

Nous décryptons les mécanismes
entre corps et esprit et les
connaissances utiles à l’épanouissement
individuel et collectif.

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

MON PANIER

Votre panier est vide.

Profitez des contenus de Bloomingyou
en illimité !

Plus d'infos !

Vous avez bénéficié de 3 articles
gratuits pour découvrir Bloomingyou

Profitez d'un accès illimité et sans engagement à nos contenus
à partir de 1,90€ par semaine

Je ne souhaite pas m'abonner ?
Dites-nous pourquoi… →
  1. Home
  2. /
  3. Savoir être, Métaphysique
  4. /
  5. Qu’est-ce que le Yi Jing et comment le consulter ?

Qu’est-ce que le Yi Jing et comment le consulter ?

  • mis à jour le mercredi 23 septembre 2020
  • 12 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

quest-ce-que-le-yi-jing-et-comment-le-consulter

Qu’est-ce que le Yi Jing ?

Un plan énergétique du monde et une pratique divinatoire

Toute civilisation a ses écrits et textes fondateurs qui ont façonné les paradigmes et l’intellect au fil des siècles. Pour nous, ce sont les textes grecs et romains de l’Antiquité sans oublier le Nouveau et l’Ancien Testament.

Pour les Chinois, il y a eu cinq textes majeurs, dont le Yi Jing, qui signifie le « Classique des changements », un ouvrage sans auteur et sans âge, aussi déroutant que fascinant.

Tout Occidental qui feuillette pour la première fois le Yi Jing est forcément déboussolé. On y trouve des pages remplies de signes bizarres, des récits historiques liés à la création et à l’utilisation du Yi Jing, ainsi que des morceaux de poésie incompréhensibles.

Derrière ses mystères, le Yi Jing est en fait un livre très pragmatique : il est à la fois une carte énergétique du monde et une pratique divinatoire que nous pouvons solliciter pour nous aider à prendre les bonnes décisions.

Vivre sereinement dans un monde inconstant

Dans la pensée chinoise, la première loi de ce monde est le changement (jour/nuit, été/hiver, naissance/mort, temps de paix/temps de guerre, temps d’abondance/temps de disette etc). Non seulement on ne peut échapper au changement, mais prétendre le contraire est le plus sûr moyen de se rendre malheureux.

Alors si changement il doit y avoir, la meilleure question à se poser est quelle posture adoptée et quelle action menée pour éviter que cela soit une source d’angoisse et mener la vie la plus sereine et heureuse possible dans un monde inconstant.  Il y a en tout 64 postures symbolisées en 64 hexagrammes.

Que cela soit pour des questions de la vie quotidienne, d’agriculture ou de politique interne ou externe, les Chinois consultent le Yi Jing, comme les Grecs allaient consulter la Pythie. Quand dois-je semer ?  Comment dois-je faire avec ce rival ? Quelle est la stratégie à mener pour cette guerre ? etc. Selon cette conception, la réussite ou l’échec ne dépend jamais vraiment de l’acte mais du timing. Il y aura un temps pour semer, un temps pour récolter, un temps pour affronter son rival, un autre pour faire le dos rond. Un temps pour attaquer, un temps pour défendre.

Comme pour la Bible, il est impossible de savoir qui a rédigé le Yi Jing. Confucius l’a allègrement commenté et ordonné mais n’en a jamais été l’auteur. Si on ne sait pas « qui » a rédigé le Yi Jing, reste la question du « quand ». Pour cela, il faut remonter loin dans le temps, 2000 avant Jésus-Christ.

D’où vient le Yi Jing ?

Les origines chamaniques du Yi Jing

A la source du Yi Jing, un chamanisme basé sur l’idée que les hommes, les animaux, les plantes, les arbres mais aussi les montages, le feu et le vent sont animés par des esprits invisibles qui se manifestent dans le monde visible en tant que force. Dans le Yi Jing, on retrouve huit de ces forces avec leur énergie particulières et leur action sur les hommes.

Les hommes étaient impressionnés, voire effrayés, par la nature et ses esprits quand elle se déchaînait. Alors pour les apaiser et les apprivoiser, ils leur firent des offrandes sous forme de sacrifice d’animaux. Un jour ou un soir, des chamans plus curieux que d’autres se penchèrent sur les cendres du feu de sacrifice et remarquèrent des craquelures sur les os.

Ces craquelures les intriguèrent beaucoup parce qu’elles n’étaient pas là avant le sacrifice. Peut-être fallait-il y voir un message des esprits. Cette supposition intuitive résonna fortement en eux et ils décidèrent de récupérer systématiquement les os après chaque sacrifice pour observer si l’agencement des craquelures avaient un sens, correspondaient à un évènement et s’il y avait des cohérences entre les différentes craquelures.

Leur technique s’affina au cours du temps. Pour une lecture visible des craquelures, ils usèrent d’omoplates et surtout de carapaces de tortue devenues leur support préféré. La pratique du Yi Jing était devenue quotidienne, à tel point que cela entraîna l’extinction des tortues. Les Chinois alors utilisèrent d’autres techniques pour faire appel aux esprits, dont la tige de l’achillée et plus tard les pièces de monnaie.

Le Yi Jing à l’origine était donc gravé sur des carapaces de tortues. L’affaire était encore brouillonne. Mais un homme sage et courageux mit de l’ordre dans la pratique divinatoire et initiera la première forme écrite du Yi Jing. Son histoire est raconté dans les textes même du Yi Jing.

Chang l’Etincelant, le roi-civilisation et théoricien du Yi Jing

Quelque part en Chine Ancienne, vivaient deux clans, le clan des Zhou et le clan des Shang. Ce dernier était le clan dominant aux pieds d’argile, car son vassal le clan Zhou prospérait allègrement et lui faisait de l’ombre.

Di Yi, le chef du clan Shang opta pour une alliance fructueuse. Il proposa au fils du clan Zhou, Chang l’Etincelant, ses trois filles en mariages pour s’assurer de sa loyauté. Pourquoi les trois ? Pur pragmatisme. Si jamais l’aînée ne donnait pas un fils héritier, la cadette ou la benjamine le pourraient.

Chang, honoré, accepta. On aurait pu croire que les deux clans cohabiteraient dorénavant, dans la chaleur familiale. Mais c’était sans compter sur la mort de Di Yi et l’accès au pouvoir de son fils aîné, Di Xin, sadique, cruel et jaloux de Chang.

Trop puissant, Di Xin ne pouvait pas tuer Chang. Alors il décida de l’emprisonner sur un prétexte bidon pendant sept années au cours desquelles Chang théorisa le Yi Jing tel que nous le connaissons aujourd’hui. Il créera les 64 hexagrammes, leur donnera un nom particulier, écrira les situations et les postures de chaque hexagramme. Certains d’entre eux font directement référence à des épisodes-clés de sa vie.

A sa libération, Chang l’Étincelant fut honoré par ses contemporains. Ils le baptisèrent le roi Wen, c’est-à-dire le roi-écriture ou le roi-civilisation.

Laissons de côté cette modeste entrée en matière dans l’Histoire du Yi Jing pour s’intéresser au concret :  la pratique divinatoire chinoise en se familiarisant avec les trigrammes et les hexagrammes.

Que sont les trigrammes et des hexagrammes ?

Les 8 trigrammes

Avant de pouvoir consulter le Yi Jing, il faut comprendre sa langue. Le monde selon les Chinois est habité par huit types d’énergies (ou forces) qui communiquent et interagissent les unes avec les autres.

  1. Quian, l’énergie du Ciel

Vous remarquerez que son symbole est composé de Yang à tous les étages. C’est la force du 1er élan, qui déclenche et initie un acte.

  1. Kun, l’énergie de la Terre

A l’inverse de Quian, on est ici en plein Yin. C’est une énergie cool, accueillante dans la patience et l’écoute. Mais aussi l’endurance et la régularité. Contrairement au Yang qui est une dynamique forte mais courte, le Yin a une énergie plus douce et plus durable.

  1. Dui, l’énergie de la Brume

C’est l’énergie de l’échange, de la communication, de l’ouverture d’esprit et de la joie de vivre.

  1. Xun, l’énergie du Vent/Bois-Racine

C’est l’énergie de la souplesse, de la flexibilité et donc de la capacité à s’adapter à n’importe quelle situation pour arriver à ses fins. Les obstacles et les difficultés ne nuisent pas à nos projets sous l’énergie Xun, tant qu’on sait ce qu’on veut et qu’on garde son cap.

  1. Li, l’énergie du Feu

Le feu ici n’est pas synonyme de destruction ou de passion, c’est le feu de la lumière, qui nous éclaire de l’obscurité tant physiquement que mentalement. Autrement dit c’est l’énergie du « déclic », de la prise de conscience ou de la lucidité sur la situation.

  1. Gen, l’énergie de la Montagne

C’est l’énergie de la stabilisation, celle qui permet de ne pas se laisser emporter et qui nous dit quand il faut s’arrêter au risque de tout perdre. « On se calme et on respire » est le grand message de cette force.

  1. Zhen, l’énergie du Tonnerre

C’est l’énergie de l’action pure, celle qui nous met en mouvement spontanément parce qu’un tonnerre nous a fait sursauter. On bouge sous une impulsion, une dynamique soudaine qui nous réveille et nous rend énergique. Une force qui nous porte en avant, sans que nous comprenions d’où cela vienne.

  1. Khan, l’énergie de la Ravine

C’est l’énergie de la peur et du vertige, celle où on avance à pas prudent parce qu’on n’a aucun filet de sécurité. Pour les Chinois, cette énergie n’a rien de négative. Elle nous challenge, elle nous demande de nous surpasser pour grandir à travers le lâcher-prise sur nos doutes et nos hésitations.

Chacune des huit énergies à son symbole de tri (trois) gramme (signe), composé de trois traits superposés. Le trait, suivant s’il est coupé ou non, va représenter le Yin (le trait coupé en deux) ou le Yang (symbolisé par un trait noir clair et net).

quest-ce-que-le-yi-jing-et-comment-le-consulter
Le 8 énergies en symboles trigramme

Ces énergies se rencontrent les unes avec les autres pour donner naissance aux hexagrammes. Un hexa (six) gramme (signe) est composé de deux trigrammes, son symbole est donc représenté par six traits. Chaque trigramme se combinant avec les autres, cela donne lieu à 64 hexagrammes. Ceux-ci vont incarner les différentes énergies qui habitent le monde, nos situations de vies, nos comportements et nos actions.

Les 64 hexagrammes

Les hexagrammes résument donc chacun une situation-type que nous pouvons rencontrer dans notre vie. C’est pour cela que l’on dit que le Yi Jing est un plan du monde énergétique. L’hexagramme obtenu en réponse à la question posée nous renseigne précisément sur la nature de la situation dans laquelle on se trouve engagé.

Il est important de noter que les 64 hexagrammes ont été pensé par Chang l’Etincelant dont le vocabulaire, les formules et les références sont propres à sa culture, et n’est pas toujours accessibles aux Occidentaux modernes.

Pour que vous compreniez parfaitement le message d’un hexagramme, il est grandement conseillé de vous procurer un livre qui explique chacun des hexagrammes. Certains sont très clairs, d’autres pas du tout et encore d’autres peuvent être trompeurs.

quest-ce-que-le-yi-jing-et-comment-le-consulter
Les 64 hexagrammes

Par exemple, l’Hexagramme 48, Le Puits. Cet hexagramme décrit une situation d’échange et de partage où le fonctionnement est harmonieux. En Chine Ancienne, le puits n’appartenait à personne mais à plusieurs familles qui le plaçaient au milieu des champs et chaque famille l’entretenait à tour de rôle. C’était du travail en bonne intelligence.

Par ailleurs, comprendre le sens d’un hexagramme dépendra en grande partie de votre situation. La réponse d’un même hexagramme peut varier en fonction de vous-même, à savoir de votre état d’esprit. Par ailleurs, connaître le nom d’un hexagramme ne suffit pas, pour avoir une réponse détaillée, il faudra également l’analyser.

Comment faire un tirage Yi Jing ?

Un état d’esprit ad hoc

Pour consulter le Yi Jing, il est nécessaire d’avoir un état d’esprit calme et posé et de vous isoler pour être complétement tranquille. On ne consulte pas le Yi Jing au restaurant ou au milieu du salon quand les enfants chahutent. Il faut être totalement présent, concentré et impliqué, émotionnellement et mentalement. Il est nécessaire d’être également débarrassé de ses préjugés ou de ses attentes.

Le Yi Jing ne donne jamais de réponse toute simple, il vous donne une idée, et c’est à vous de creuser, de ressentir si cela résonne en vous ou non. On est loin d’une consultation chez Mme Irma où l’on est passif. Au contraire, vous devrez faire appel à votre intuition pour comprendre la réponse des esprits à votre question.

Poser la bonne question

On ne peut pas poser toutes les questions au Ji Ying, il faut savoir formuler la bonne question. Il est intéressant de se les poser avant la consultation pour faire le point sur son problème et trouver une question claire et bien centrée.

Il y a également d’autres règles à se souvenir :

  • Proscrive les questions alternatives : « dois je fais ceci ou cela ? ». Si vous vous interroger sur un choix d’action, faites plutôt deux tirages où vous interrogez les situations. La comparaison des deux réponses vous indiquera le meilleur choix à suivre.
  • Pas de question fermée qui appellent à une réponse par oui ou par non comme « vais-je réussir mon entretien d’embauche de demain ? » La bonne question sera plutôt « que dois-je faire pour réussir mon entretien d’embauche ? »
  • Éviter de poser des questions par rapport à l’avenir. « Vais-je devenir millionnaire ? »
  • Éviter les questions concernant les sentiments et attitudes d’une autre personne comme : « est ce que Germaine m’aime ? » ou bien « que doit faire Germaine pour se sortir de cette situation ? »

Au cas où vous êtes au milieu d’un crise générale et accumulez les problèmes au bureau et dans votre couple, choisissez une alternative telle que : « que puis-je faire pour vivre le plus sereinement possible cette période difficile de ma vie ? »

Composer son hexagramme

Maintenant que nous avons le bon état d’esprit et la bonne question. On va pouvoir composer son hexagramme.

  1. Prenez 3 pièces de monnaies identiques. Le Yin c’est pile et le Yang c’est face.
  2. Prenez toutes les pièces dans une paume, recouvrez-les avec votre autre main, agitez et jetez vos pièces ensemble comme si c’était des dés.
  3. Pour savoir si c’est un trait Yin ou Yang, il va falloir calculer la somme des valeurs des pièces.

Le chiffre du Yin est le 2 et le chiffre Yang est le 3. Le 1 étant le symbole de l’énergie première. Ainsi, si votre lancé aboutit à 2 piles et 1 face cela donne 2 + 2 + 3 = 7.   Vous devrez donc tracer un trait Yang. Les chiffres impairs désignant le Yang, et les chiffres pairs le Yin.

quest-ce-que-le-yi-jing-et-comment-le-consulter
Symboles du Yin et Yang en trait
  1. Renouvelez le lancer des pièces cinq fois de suite pour faire tout votre hexagramme.
  2. Enfin, un dernier détail important, Un hexagramme se construit toujours de bas en haut

On n’en a pas encore tout à fait terminé, car il y a une subtilité à noter. Si jamais vous obtenez 3 fois pile ou 3 fois face, vous avez affaire à des traits « mutants ». Cela veut dire que votre trait Yin ou Yang est prêt à changer de nature. N’oublions pas que le Yin et le Yang ne sont pas des identités indépendantes l’une de l’autre mais ,une même réalité composée d’énergies complémentaires qui se transforment l’une en l’autre.

Les traits mutants, sont marqués différemment, on comble le trait du plein Ying en mettant un « X » entre les deux traits et on met un rond au milieu du trait Yang.

quest-ce-que-le-yi-jing-et-comment-le-consulter
traits mutants yi-jing

Pistes pour analyser son hexagramme-réponse

Pour bien comprendre le message, il est intéressant de comprendre comment il est composé. Voici ce qui va pouvoir vous permettre de comprendre la situation et d’agir en conséquence :

  • Analyser la position des trigrammes

Le trigramme du bas représentent notre ressenti intérieur, et la partie du haut, le trigramme du haut représente notre ressenti vis-à-vis de l’extérieur.

Par exemple, on nous propose une promotion au travail et on interroge sur le Yi Jing sur cette opportunité. Celui-ci nous répond par l’hexagramme 16 « S’enthousiasmer », or celui est composé ainsi :

  • Le trigramme du haut est le Tonnerre, ce qui indique que cette promotion nous « ébranle » et nous donne envie de dire oui tout de suite et sans hésiter.
  • Le trigramme du bas c’est la Terre, on est dans le plein Yin, ce qui signifie que si on écoutait son corps fatigué, on prendrait des vacances plutôt qu’une promotion. Dans un élan Yin, on a besoin de se poser plutôt que de s’agiter.

S’enthousiasmer est donc à comprendre de manière vraiment ironique, sa plus juste traduction serait que l’on s’emballe ou que l’on a les yeux plus gros que le ventre. La seule envie ne suffit pas quand votre corps vous dit non. Or bien souvent, on ne l’écoute pas.

Petite anecdote intéressante pour vos analyses, quand vous vous trouvez avec le trigramme du Feu en bas, cela signifie que vous être très clairvoyant sur la situation. Vous savez ce qu’il se passe peu importe le trigramme situé au-dessus.

  • Analyser l’hexagramme opposé

L’hexagramme opposé va vous indiquer ce que n’est pas la situation. Ce qui évite les erreurs d’interprétation ou de confusion. Pour trouver son hexagramme opposé, on remplace tous les traits Yin en Yang et inversement.

Quelques exemples :

  • L’Hexagramme 6 « Plaider sa cause » qui est pour le coup assez clair, a comme hexagramme opposé, le 36 « Cacher sa lumière », qui signifie qu’il faut absolument taire ce que l’on sait.
  • L’Hexagramme 51 « Ebranler » se comprend dans le sens où il faut se secouer les plumes pour agir. Son hexagramme opposé est le 57 « Se modeler » qui invite plutôt à laisser tomber et à laisser faire sans intervenir.
  • Analyser l’hexagramme nucléaire

On va encore corser l’analyse de l’hexagramme en découvrant l’hexagramme caché, qui est l’hexagramme nucléaire. On le découvre en excluant les deux traits périphériques du haut et du bas pour créer un hexagramme à partir des 4 traits centraux. Ces 4 traits vont être la nouvelle base pour composer l’hexagramme nucléaire

Pour composer le trigramme du bas de votre nouvel hexagramme, vous allez sélectionner les 2e, 3e et 4e traits en partant du bas. Pour le trigramme du haut, vous allez sélectionner les 3e, 4e et 5e traits (toujours en partant du bas).

quest-ce-que-le-yi-jing-et-comment-le-consulter
Exemple Hexagramme nucléaire

L’hexagramme nucléaire est le moteur fondamental qui anime un hexagramme. C’est la principale énergie en œuvre dans votre situation.

Pour l’Hexagramme 35 (image en pdf) « Avancer au grand jour » qui signifie qu’il est plus que nécessaire de se mettre en avant et de s’affirmer pour prendre sa place. L’Hexagramme nucléaire qui en ressort est le 39, « Obstruction ». Cela signifie que prendre sa place et s’affirmer n’a rien de facile. L’action fondamentale, mais très inconfortable voire douloureuse, qui devra être menée c’est vis-à-vis de soi-même pour soulever tous ses blocages émotionnels et mentaux.

  • Pour aller plus loin dans vos analyses.

Vous pouvez analyser votre hexagramme suivant l’analyse de découpage en trois le Ciel/L’Homme/La Terre. La Ciel représente nos rêves et nos projets, l’Homme notre quotidien et notre capacité à mettre en œuvre nos projets, et la Terre nos acquis, expériences et  bagages sociaux-culturels

Enfin, Chang l’Etincelant ne s’était pas contenté de classer les 64 hexagrammes en leur donnant un nom et un chiffre, il a aussi rédigé des textes de descriptions de la situation appelés Le Jugement et la Grande Image pour chacun d’entre eux.

Dans chaque hexagramme, il y a un trigramme plus important que l’autre mais pour le reconnaître vous avez besoin du texte de la Grande Image. Le trigramme mentionné en premier dans le texte sera le plus important à prendre en compte.

Un outil propice à la prise de recul et à l’éveil

Le Yi Jing c’est bien plus qu’un petit jeu divinatoire, c’est un vrai art. Nous en avons fait que brièvement le tour pour vous permettre de vous initier et de commencer un tirage, mais il est clair que vous allez devoir creuser plus si vous voulez avoir des réponses plus précises à vos questions.

Même si vous ne maîtrisez pas totalement l’outil Yi Jing, cela va vous permettre de prendre du recul face à votre problème. En vous demandant ce que les esprits vous conseilleraient, ainsi vous n’agissez pas en mode « pilote automatique » et ne tomberez pas dans les mêmes schémas mentaux et comportementaux répétitifs.

En cela, le Yi Jing est aussi un outil de développement personnel utile au recul et la prise de conscience.

Source : Dominique Bonpaix, « Le Yi Jing pour les Nuls », éditions First, 2015
écrit par

La rédaction

Savoir être

Métaphysique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics
Webinaire

Comment oser changer sa vie ?

26/10/2020 Durée: 1h30