Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

Jeunesse radicalisée : comment se nourrit leur haine ?

C’est un fait de société médiatique bien connu, une partie de la jeunesse s’est renfermée sur elle-même et a choisi la voie de l’Islam radical ou du populisme. Le FN est le premier parti des jeunes qui votent, et Daesh recrute des adeptes entre 17 et 28 ans.

Pour tenter de comprendre leurs motivations, et leurs basculements dans ces courants, beaucoup se sont penchés sur leurs parcours de vie, et ont passé au peigne fin leur enfance et leur environnement familial.

Pour Hélène L’Heuillet, psychanalyste et maitre de conférences à Paris-Sorbonne, se limiter au contexte individuel pour comprendre ces jeunes ne suffit pas, il faut aussi interroger le contexte général, autrement dit la société. Car après le décryptage des discours de cette jeunesse radicalisée, qu’elle soit djihadiste ou populiste, Hélène L’Heuillet a entendu le même langage : celui de la haine.

Mais pourquoi tant de haine et comment se nourrit-elle ?

Vous devriez lire
comment-legalite-sociale-contribue-au-bonheur-collectif

Société

Comment l’égalité sociale contribue au bonheur collectif?

pourquoi-la-meritocratie-nexiste-pas

Société

Pourquoi la méritocratie n’existe pas ?

pourquoi-le-pib-est-il-un-indicateur-conteste

Société

Pourquoi le PIB est-il un indicateur contesté ?

back to top