Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

LES PORTES DE LA JOIE

  • dimanche 25 novembre 2018
  • 3 Min de Lecture

LA JOIE AU COEUR DE TOUTE CHOSE

La joie occupe une place centrale dans la quête de l’absolu qui sous-tend toute vie. Elle n’est comparable ni au plaisir, ni au bonheur qui sont dépendants d’un facteur extérieur et sont éphémères.

La joie est au coeur de toute recherche en même temps qu’elle est la plus claire manifestation qu’un être humain a atteint l’harmonie à laquelle la philosophie, l’art ou la pratique spirituelle le faisait aspirer.

Ce qui rend la joie si particulière, c’est qu’elle peut être retrouvée comme peut l’être toute chose essentielle. Il semble que nous naissions avec cette capacité innée mais que les conditionnements auxquels nous sommes soumis nous font négliger ce bien fondamental pour rechercher des plaisirs plus éphémères. Peu à peu, les déceptions causées par le plaisir et l’idée un peu factice du bonheur nous font oublier la joie qui nécessite une créativité attentive et constante.

Si l’on rencontre un être qui s’est établi dans la joie, on observa que la joie seule est indépendante de tout facteur extérieur, qu’elle resplendit quelles que soient les circonstances et bien qu’elle soit fluctuante, rien ne peut la réduire à néant. Sa puissance vient de son indépendance. Elle est à la fois le contraire de la tristesse et de la mélancolie et partage avec ces dernières de n’avoir pas de lien direct avec les circonstances de notre vie.

L’être joyeux comme l’être mélancolique n’ont pas besoin d’éléments positifs ou négatifs pour baigner dans leur état.

On se demandera alors d’où vient cette indépendance ? La joie suppose une richesse de liens, la perception d’une multiplicité de facteurs qui annule l’impact d’une déconvenue, d’une tristesse, qui se trouvera isolée au centre d’un essaim de félicité. La joie est liée à la présence au monde. Elle en découle directement. Retrouver la joie nécessite de revenir ou de développer notre capacité à embrasser le plus vaste champ du réel qui soit à notre portée. Il y a une pratique de la joie. Il y a aussi de multiples obstacles à la joie qui peuvent être défaits les uns après les autres pour autant qu’on en ait une intuition profonde et une perception claire.

Le joie restaure une innocence qui vient d’une folle sagesse, d’une expérience de la vie sous toutes ses facettes. Cette innocence n’est pas une ignorance du tragique mais au contraire une perception aiguë de cette dynamique humaine. On peut dire qu’elle est un facteur indissociable de la joie. Un équilibre sans lequel la joie serait encore un bien fragile et soumis aux circonstances.

La joie authentique est un espace dans lequel tout se manifeste, un feu d’artifice permanent qui ne ternit en rien le ciel mais en fait découvrir l’absence de limites. La joie ne supporte pas les demi-mesures. On ne peut être partiellement joyeux. Elle prend la totalité de l’être ou n’est qu’un des masques du bonheur.

La joie implique la créativité et le courage de se libérer d’une grande partie de nos concepts et de nos conditionnements. On y accède par une intrépidité de chaque instant.

Enquête sur la joie

  • Lorsque je vis un instant joyeux, est-ce que ce moment me reconnecte à d’autres moments joyeux et à la source de la joie ?
  • La source de la joie semble t-elle dépendante d’un objet ou est-elle un sentiment plus profond, inné, indépendant ?
  • Ma joie dépend-elle de ma présence au monde ? Augmente-t-elle dans les moments de grande présence, diminue-t-elle lorsque je suis distrait ou agité ?
  • Ai-je l’impression que la joie est partielle, qu’elle dépend de l’intensité des événements vécus ou me submerge-t-elle subitement et sans raison apparente ?
  • Si je faisais une liste des événements qui me mettent en joie, quelle serait-elle ?
  • Dans cette liste, combien d’événements dépendent des autres ?
Pour aller plus loin : Daniel Odier, les Portes de la joie, être vraiment zen aux éditions pocket
écrit par

Daniel Odier

Mieux-être & Réussite

3 commentaires
  • Répondre Caminade
    • dimanche 25 novembre 2018
    • 10 h 23 min

    Merci, ça fait du bien de parler de la joie !
    Puis-je recommander le livre de Frédéric LENOIR « La puissance de la joie ».

    • Répondre Amal
      • dimanche 25 novembre 2018
      • 19 h 08 min

      Merci Pascale 🙂

  • Répondre Lynpixx
    • dimanche 25 novembre 2018
    • 17 h 15 min

    Bonjour,
    Je pense que la joie peut se retrouver partout, surtout dans les choses toutes simples, un rayon de soleil nous réchauffe le visage, notre chanson préférée à la radio… et parfois elle apparaît soudainement, elle vient du plus profond de nous sans prévenir… elle est magique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires