back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Savoir être, Confiance en soi, Métaphysique, Se connaître
  4. /
  5. Comment trouver son but dans la vie ?

Comment trouver son but dans la vie ?

  • mis à jour le mardi 26 novembre 2019
  • 8 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

comment-trouver-mon-but-dans-la-vie

A quelle famille d’âmes appartenez-vous ?

A la découverte des 8 familles d’âmes

50 % de l’humanité croit à la réincarnation, et au fait que notre existence ne soit pas un hasard de l’univers. Nous avons une raison d’être et une mission de vie .

Pour les trouver, il faut s’étudier, décrypter sa nature, son fonctionnement, ses aptitudes pour comprendre quel objectif de vie permettrait de nous réaliser.

En cas de doute sur sa propre analyse de soi, l’humanité a pensé des outils pour nous aiguiller dans notre recherche.

Ce sont les thèmes de naissance avec l’astrologie, la numérologie et les tirages des cartes.

Dans la lignée de ces outils ésotériques, un petit dernier est né : c’est le modèle des 8 familles d’âmes inventé par la Canadienne Diane LeBlanc en 2009. Elle a pensé son modèle à la suite de multiples lectures en bien-être, spiritualité, religion et psychologie contemporaine.

Comme les signes astrologiques, les 8 familles présentent des aptitudes et des caractères différents. C’est en nous reconnaissant dans leur personnalité que nous apprenons à quelle famille nous appartenons. Et ce que cela implique pour notre épanouissement personnel.

Nous vous laissons faire votre propre idée de la pertinence de ce modèle après avoir pris connaissance de chacune des familles d’âmes.

Les tempéraments et missions de vie de chaque famille d’âme

Chaque famille d’âme aborde sa couleur, qui symbolise son chakra « directeur ». Chaque chakra est associé à un ou plusieurs organes, aves des caractères et des émotions propres.

Le chakra directeur éclaire donc sur les atouts, les goûts, les faiblesses physiques et les ressources des individus qui composent chaque famille.

  1. Les Bâtisseurs

Avec les Bâtisseurs, nous découvrons les deux premières familles d’âmes : les Bâtisseurs rouges et les Bâtisseurs oranges.

Leur point commun est qu’ils sont venus expérimenter la matière et le corps. Leurs grandes forces sont l’instinct et la résilience.

Ce qui les distingue c’est leur énergie : les rouges sont des yang, quand les oranges sont yin.

La différence se lit dans leur tempérament. Les yin sont des personnes calmes et réservées, tandis que les yang sont des extravertis plus sûrs d’eux . 

Les Bâtisseurs rouges

La couleur des Bâtisseurs rouge indique que leur chakra directeur est le chakra racine. C’est celui du sol, de l’ancrage et de la sécurité intérieure.

Le Bâtisseur rouge accompli est charismatique, confiant, courageux et proactif. Le travail ne lui fait pas peur, les obstacles non plus.

Ne manquant pas d’énergie, son défi va être d’apprendre à la canaliser, à se calmer et à lâcher prise. Car les bâtisseurs rouges peuvent avoir des prédispositions à la tyrannie et à l’hyper-contrôle.

Surtout pour ceux qui trainent des blessures émotionnelles . Si le Bâtisseur traîne des blessures émotionnelles, il va avoir tendance à  se replier dans l’hyper-contrôle et la tyrannie.

De peur d’être déçu, il n’accordera sa confiance aux autres qu’après un examen minutieux. En encore. Le défi de vie du Bâtisseur rouge sera celui d’apprendre à construire avec les autres, et pas contre eux.

La vocation des bâtisseurs est de bâtir un monde où il fera bon vivre. Ce qui les anime, c’est d’entreprendre, d’avoir un impact direct et concret sur les choses et les évènements.

Les métiers qui leur sont propres peuvent-être : entrepreneur, gestionnaire de société, carreleur, plombier, agriculteur…

Les Bâtisseurs oranges

Le chakra directeur des Bâtisseurs orange est le chakra sacré. Il est situé entre le nombril et les organes génitaux, et influence la créativité, le lâcher prise et la sexualité.

Indubitablement plus cool que son compère rouge, le Bâtisseur orange est une âme de nourrice qui sait prendre soin des autres. Il inspire confiance et on lui laisse naturellement les responsabilités.

C’est justement là son défi de vie : surpasser son manque de confiance en lui pour pouvoir prendre sa place, et non celle qu’on lui donne.

Epicurien, le Bâtisseur orange est un jouisseur des plaisirs terrestres. Il aime cuisiner, décorer avec goût sa maison, faire de chouettes repas de famille. S’occuper du concret et des besoins physiques est sa vocation.

Les métiers dans lesquels on retrouve le plus de Bâtisseurs orange sont : financier, décorateur d’intérieur, kinésithérapeute, DRH, animateur socioculturel.

  1. Les Artisans de la paix

Les Artisans de la paix sont là pour expérimenter le corps émotionnel. L’affect et l’importance accordée au regard des autres vont être leur défi majeur.

Leurs qualités sont l’inspiration, la créativité et des capacités sociales indéniables.

Comme pour les Bâtisseurs, on trouve deux familles divisées entre les branches yin et yang.

Les Artisans de la paix jaunes

Le chakra directeur de cette famille est celui du plexus solaire, responsable de la capacité à avoir du charisme, de la passion et de l’estime de soi. Exubérant, curieux de tout mais s’ennuyant vite, l’Artisan de la paix jaune vit à fond.

Il est plein de volonté et aime prendre des initiatives innovantes. Très sensible au climat émotionnel, il se fait un devoir de réchauffer l’ambiance par l’humour.

Ses qualités d’écoute en font un bon diplomate ou confident. Son problème peut être un fort désir de reconnaissance et une trop grande dépendance au regard des autres.

Il aura tendance à créer, agir ou faire ses choix en fonction des êtres aimés, au risque de passer à côté de sa vie.

Or, la raison d’être d’un Artisan de la paix n’est pas de suivre les attentes des autres, mais les siennes. Et par la même, d’inspirer son entourage en montrant que l’on peut et doit suivre sa voix intérieure et ses inspirations.

On trouve beaucoup d’Artisans jaunes dans les métiers du marketing, de l’animation, mais également chez les acteurs, designers, thérapeutes ou créateurs d’évènements.

comment-trouver-mon-but-dans-la-vie

Les Artisans de la paix verts

C’est la branche yin des Artisans de la paix. Leur chakra directeur est le cœur, responsable des sentiments d’amour inconditionnel et de compassion.

Ainsi, si l’Artisan jaune se demande si on l’admire, l’Artisan vert se demande si on l’aime. Ses qualités sont une joie de vivre naturelle, une capacité d’écoute attentive et une grande empathie.

Ses défis de vie vont être d’apprendre à dire non et de faire passer ses besoins avant ceux des autres. Il doit apprendre à s’aimer et à trouver la juste distance avec l’émotion de l’autre.

La raison d’être des Artisans verts est de célébrer la vie, de cultiver la bienveillance, et de favoriser les liens et les relations.

On trouve beaucoup d’Artisans verts dans les métiers du soin, chez les psychologues, les masseurs ou encore les instituteurs.

  1. Les Visionnaires

Venus expérimenter le corps mental, les visionnaires s’oublient dans la réflexion, la connaissance, la résolution d’énigmes, la logique ou la conception de théories innovantes.

Ce sont des têtes, et ce qu’ils aiment, c’est de faire évoluer le Savoir. Loin d’être un matérialiste, le Visionnaire se moque pas mal du confort ou de la décoration tant qu’on le laisse avec ses livres.

Les Visionnaires bleus

C’est la branche yin des Visionnaires et leur chakra directeur est celui de la gorge et de l’ouïe. Il correspond aux sentiments d’expression libre, de communication, avec une sensibilité particulière pour la musique.

Solitaire et introverti, le Visionnaire bleu a tendance à se fondre dans le décor. Dans son rapport aux autres, c’est un hypersensible qui supporte mal le conflit ou d’être exposé.

Ses principaux blocages sont émotionnels. Ressentir une joie trop intense, ou une trop grande souffrance le désarme. Il a peur de perdre son self contrôle et de sombrer dans l’hystérie ou la dépression. Cela l’amène à se réfugier dans des croyances rigides pour se rassurer.

Toutefois, quand ses blocages sont levés, il n’y a pas de meilleur communicant. Avec un langage clair, il simplifie et synthétise des idées complexes.

Les Visionnaires bleus sont là pour utiliser leur créativité, communiquer, faire tomber les barrières de la pensée unique.

On trouve beaucoup de Visionnaires bleus dans les métier d’audit, de communication, de la recherche et de l’information.

Les Visionnaires indigos

Leur chakra directeur est celui du 3e œil. Il est lié à l’intuition, au discernement et à la connaissance. Le Visionnaire indigo, de la branche yang, est plus extraverti, plus exigeant également car plus sûr de lui.

Fin observateur, le Visionnaire indigo sait dépoussiérer les croyances anciennes et mettre le doigt sur leurs incohérences. Il adore tenir des listes, se documenter et s’informer. Sa nature le pousse à préférer la compagnie des livres à celle des gens.

Néanmoins, c’est un professeur né qui aime expliquer comment on fait les choses et pourquoi.

Ce qui fait vibrer un Visionnaire indigo est la réflexion, le débat, les échanges d’idées. L’action l’ennuie.

Ce qui le motive est d’apprendre et d’inventer des conceptions pour faire avancer la Connaissance.

On trouve donc beaucoup de Visionnaires indigos parmi les ingénieurs, les juges, les scientifiques ou les linguistiques.

  1. Les Passeurs violets

Leur chakra directeur est le chakra de la couronne situé sur la fontanelle. Il est responsable de la connexion avec le monde.

Les Passeurs sont ici pour expérimenter le corps spirituel. Il s’agit de s’occuper des besoins de son âme en recherchant l’éveil spirituel, la foi et l’enthousiasme.

La question du sens de la vie l’obsède quelque peu. Ses principes sont primordiaux, et il est capable de dire non à une forte rémunération si on lui propose une mission qui va à l’encontre de ses valeurs.

Très actif pour apporter des solutions aux autres, il oublie de payer ses factures. Le défi majeur d’un passeur sera donc de s’ancrer, d’accepter la matière et son incarnation au lieu de la fuir.

Son moteur 1er c’est le sens. Le Passeur aime transmettre les valeurs humaines et aider chacun à s’aligner, à grandir en conscience.

Leurs métiers de prédilection sont ceux du soutien et d’’accompagnement des enfants ou des adolescents, des soins palliatifs, ou des thérapies holistiques .

  1. Les Sages 

Les sages sont une petite famille qui rassemble les plus grands. Chez eux, tous les chakras sont au beau fixe. Les Sages ont développé tout leur potentiel physique, émotionnel, mental et spirituel.

Ils ont guéri toutes leurs blessures, levé tous les freins. Parmi eux, on peut citer le Dalai-Lama, Gandhi, Thich Nhat Hanh.

Les indices pour retrouver sa famille d’âmes

Les descriptions sont des tendances, et chaque personnalité est complexe et unique, alors n’essayez pas de vouloir correspondre à la description à 100 %.

  • Observer vos attitudes face à notre petit article

le Bâtisseur aura du mal à reconnaître sa tendance tyrannique, mais sera intéressé de savoir que faire de ses informations. Le Visionnaire va nous révéler les incohérences du modèle décrit. Quant au passeur, il se voit partout.

  • Demandez à quelqu’un d’autre son avis

Il est souvent plus facile de reconnaitre les autres que soi.

  • Repérez chez vous les blessures typiques des familles :

  • Les Bâtisseurs sont sensibles à la trahison

D’où une tendance à se méfier d’une mouche qui vole. S’ils se sentent menacés, ils vont se révéler être de vrais persécuteurs.

  • Les artisans de la paix sont sensibles à l’abandon

Ils ne supportent pas les deuils ou une rupture même s’ils en sont à l’origine. Quand ils sont dans le mal, ils s’apitoient sur leur sort et jouent à la victime.

  • Les Visionnaires, sont sensibles au rejet

Quand ils ont ce ressenti, ils se replient dans l’indifférence pour ne pas affronter leur souffrance.

  • Les blessures des Passeurs sont la persécution et l’injustice

Ils redoutent le mépris des personnes qui jugent douteuses les questions sur le sens de la vie ou la spiritualité.

Qu’en est-il du sage ? Celui-là s’est réconcilié avec lui-même et l’humanité, et sirote un martini en contemplant le paysage.

Source : Bruno Sbille & Dominique de Thier, « A la découverte des familles d’âmes », éditions Exergue, 2019
écrit par

Amal

Savoir être

Confiance en soi

Métaphysique

Se connaître

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !