Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

Jeanne Siaud-Facchin : pour une nouvelle psychologie

  • mercredi 12 décembre 2018
  • 36 Min d'écoute
Jeanne Siaud-Facchin : pour une nouvelle psychologie

Aller mieux, aller bien, guérir ?

Jeanne Siaud-Facchin, fan de Mary Poppins, est psychologue clinicienne, psychothérapeute et fondatrice des centres Cogito’Z. Elle pratique et enseigne la méditation de pleine conscience à Paris et à Marseille.

« C’est quoi la psychologie et à quoi ça sert ? Ou plutôt : à quoi ça me sert, à moi ? Parce que c’est ça dans le fond : la psychologie devrait nous aider à mieux vivre »

La vie est faite de creux et de bosses

Voilà le sujet du livre : comment une nouvelle psychologie est devenue nécessaire. Incontournable. Salvatrice. Une psychologie qui sort des ornières de la seule archéologie de la souffrance pour se tourner vers une psychologie des ressources.

Une psychologie qui intègre avec intelligence et flexibilité tous les apports et les connaissances actuelles en neurosciences (affectives, cognitives, sociales) pour donner à chacun les moyens d’aller bien.

Une psychologie mature qui considère l’être humain dans sa globalité et assume la nécessité d’avoir des résultats.

Quand on est psy on doit être profondément soi-même dans l’humilité et dans l’affect

Chaque enfant, chaque ado, chaque adulte que j’ai rencontré m’a confronté à ce même défi, que j’avoue avoir toujours accepté : s’il te plait, aide moi à vivre. C’est le mouton du Petit Prince.

C’est la recherche de ce qui permettra à chacun d’avancer, de se réaliser. D’être heureux ? Je ne sais pas.

Le bonheur est une autre histoire. Se sentir à sa place, être fier de qui on est, de ce qu’on accomplit, pouvoir se retourner plus tard sur sa trajectoire et ne rien regretter, c’est ce qui me semble avoir la plus grande valeur.

Un psy doit écouter les gens, les prendre par la main et les emmener fermement sur leur chemin

On devrait pouvoir téléphoner à son psy, comme on téléphone à son médecin de famille

Je suis très attachée à donner aux gens les moyens d’aller mieux

Mais pour relever ce défi, il ne faut pas avoir peur de s’engager corps et âme avec son patient. Les promesses de la nouvelle psychologie sont finalement simples : chaque psy est responsable de ce qu’il met en œuvre au service de son patient.

Il n’est plus celui qui seulement écoute, au mieux entend, mais celui qui co-construit. Un édifice de vie.

Les plans sont faits ensemble, rectifiés, ajustés ensemble. Avec cette idée un peu folle que si le pire peut parfois s’inviter, il faut aussi s’attendre… au meilleur !

Nous ne sommes pas à l’abri du meilleur, qu’on se le dise ! Qu’on le ressente, surtout !  J.S.F

Pour aller plus loin : S’il te plait aide-moi à vivre de Jeanne Siaud-Facchin aux éditions Odile Jacob

écrit par

Amal

Mieux-être & Réussite

Portraits & Interviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires