back to top
Recherche

Rejoignez Bloomingyou, média libre, curieux et heureux
grâce à ses lecteurs

Cet article est réservé aux membres
inscrits à la newsletter

Déja inscrit ?
Je me connecte

Le bonheur comme état d’esprit,
c’est notre mantra chez BloomingYou!

Nous décryptons les mécanismes
entre corps et esprit et les
connaissances utiles à l’épanouissement
individuel et collectif.

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

MON PANIER

Votre panier est vide.

Profitez des contenus de Bloomingyou
en illimité !

Plus d'infos !

Vous avez bénéficié de 3 articles
gratuits pour découvrir Bloomingyou

Profitez d'un accès illimité et sans engagement à nos contenus
à partir de 1,90€ par semaine

Je ne souhaite pas m'abonner ?
Dites-nous pourquoi… →
  1. Home
  2. /
  3. Relations interpersonnelles, Savoir être, Se connaître, Accueil
  4. /
  5. Qu’est-ce que l’analyse transactionnelle ?

Qu’est-ce que l’analyse transactionnelle ?

  • mis à jour le mercredi 23 septembre 2020
  • 6 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

lanalyse-transactionnelle-une-methode-pour-mieux-se-comprendre-et-desamorcer-les-conflits

L’analyse transactionnelle : une méthode pour mieux se comprendre et désamorcer les conflits.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, on ne va pas parler finance mais psychologie.

L’analyse transactionnelle est une approche psychothérapeutique des années 1950 fondée par Eric Berne, psychiatre américain. Son but était d’offrir une grille de lecture la plus simple possible pour nous aider à mieux nous connaître et résoudre des problèmes de communication.

Le principe de l’analyse transactionnelle repose sur l’idée que nous devons prendre conscience qu’il y a en nous et chez les autres 3 états du moi ou voix intérieures  : l’Enfant, le Parent et l’Adulte.

En fonction du temps, du lieu et de notre interlocuteur (notre mère, notre patron, ou notre voisine) nous n’allons pas faire appel à la même voix intérieure. En prendre conscience permet de mieux nous connaître et de comprendre pourquoi on rencontre des problèmes de communication d’ordre professionnel ou affectif.

Bien comprendre les outils de l’analyse transactionnelle, c’est d’abord bien cerner nos 3 différents états. Adulte excepté, l’état de l’Enfant et du Parent peuvent se décliner en diverses façons.

Que représentent l’Enfant, le Parent et l’Adulte ?

Les 4 états de l’Enfant

La voix de l’enfant correspond aux pensées, émotions, et comportements qui sont une reviviscence de notre propre enfance. Il y a un Enfant « originel » appelé Enfant spontané commun à tous, et en fonction de notre vécu, on peut développer deux autres voix.

  • L’Enfant spontané

C’est notre premier moi, découvrant le monde la première fois et qui raisonne en fonction de son affect (soit j’aime, soit je n’aime pas), son senti et ressenti avec l’envie de découvrir, de rire et de s’amuser. C’est à partir de ce moi que se construit notre personnalité.

  • L’Enfant adapté soumis

Un adulte qui a développé cette voix est resté marqué par l’autorité parentale et continue à l’être devant toutes les figures d’autorité qu’il croise : parents, patrons et institutions. En règle générale, les gens qui ont un Enfant adapté soumis en eux ont une voix douce et timide et se sentent rapidement coupable ou honteux quand ils sont en situation de stress ou conflictuelle. Rôdés aux automatismes sociaux, leur énorme avantage est de fondre dans la vie sociale.

  • L’Enfant adapté rebelle

Il est l’exact inverse du soumis. L’adulte qui a cet Enfant est généralement fort en gueule, il coupe la parole facilement, élève la voix, est amateur de remarques impertinentes envers son n+1 ou un policier qui le contrôle.

  • L’Enfant créatif.

C’est la voix qu’écoutent les artistes ou que nous pouvons entendre quand nous jouons ou faisons une activité qui nous amuse et nous stimule. L’Enfant créatif est proche de l’Enfant spontané, dans le sens où il ne fait pas dans la demi-mesure et ne s’adapte pas au climat social. Ou le sujet de conversation l’intéresse et vous le verrez enthousiaste et animé, ou il s’ennuie carrément et fera tapisserie.

Le Parent normatif et nourricier

Le Parent est la voix qui correspond aux pensées, émotions, et comportements qu’on a fait siens par imitation de gestes parentaux ou éducatifs marquants. On reproduit les attitudes et les comportements qu’on a empruntés aux figures d’autorité qui nous ont marqués : un prof, un père, une idole, un entraîneur de foot etc.

La voix de notre Parent, c’est celle que l’on a naturellement avec nos enfants, elle est à la fois normative et nourricière. Elle transmet à l’autre ce qui est considéré être les normes familiales, sociales et culturelles à respecter et à suivre. Mais cette voix, c’est aussi celle de notre côté « maman-poule » ou « papa-poule », on va avoir cette voix quand on cherche à protéger, rassurer et répondre au besoin de l’autre pour qu’il puisse grandir sereinement.

Les parents ou managers autoritaires sont ceux qui ont un Parent excessivement normatif. En plus d’être directifs et très critiques, ils ont une philosophie de vie aussi triste que carrée. « Il faut se méfier des étrangers ». « Il faut travailler dur pour réussir. » « Ceux qui réussissent ont des diplômes. » Notez aussi qu’ils ont une vision de la vie très binaire : « C’est bien ou c’est mal ». « C’est pertinent ou c’est stupide ».

A l’inverse, à savoir si on a un Parent nourricier à l’excès, on tombe alors dans la caricature de la mama méditerranéenne chaleureuse, qui tremble pour vous si vous éternuez mais qui finit par vous étouffer et vous empêcher de voler de vos propres ailes.

L’Adulte

La 3e voix, c’est celle de l’Adulte. Cette voix s’appuie sur les émotions, pensées et comportements qui sont congruents avec la réalité de l’ici et maintenant. On agit et pense en fonction des faits, et non de nos états d’âme (Enfant) ou de nos jugements de valeur ou sentiment de responsabilité (Parents).

La pensée Adulte c’est la pensée autonome, qui a réussi à prendre de la distance avec son mental pour chercher à comprendre le monde en fonction d’un maximum d’éléments et informations que l’extérieur peut lui donner. Recherche des informations objectives, prendre de la distance pour mieux comprendre la réalité.

En résumé, pour qu’une personne soit pleinement épanouie, la voix principale qui doit raisonner en elle est celle de l’Adulte. Mais attention, cela ne veut pas dire pour autant que nous devons taire l’Enfant et le Parent, nous devons les comprendre et les intégrer pleinement pour pouvoir utiliser leur voix de façon optimale.

Il est important que les voix de l’Enfant et du Parent soient présentes. Un adulte qui a un Enfant inhibé n’écoute aucun de ses besoins et est capable de vivre une vie malheureuse pour rentrer dans le cadre et respecter le dogme familial. A contrario, un adulte qui a un Parent inhibé est incapable d’avoir le sens de la réalité et des priorités. Il va se trouver très souvent dans des galères matérielles et financières.

Comment mieux se comprendre et communiquer avec l’analyse transactionnelle ?

Qui suis-je ?

Ces 3 voix interagissent les unes avec les autres, et nous passons de l’une à l’autre en fonction de notre interlocuteur.

Par exemple :

  • En tant qu’employé, j’admire mon patron et me transforme en Enfant soumis dès que j’ai un échange avec lui.
  • En rentrant chez moi, pour compenser ma dévalorisation subie au travail, je ne m’adresse à mon conjoint et enfants qu’avec la voix du Parent Normatif.
  • Le soir, pour décompresser et me confier, je retrouve mes amis au bar avec qui j’ai une relation d’égal à égal et donc Adulte.

Avec la grande majorité des personnes que nous allons croiser dans une journée, nous allons nous mettre sur le registre de l’Adulte. Ce qui est intéressant de repérer, ce sont les personnes avec qui on tombe dans le registre de l’Enfant ou du Parent (vos enfants exceptés).

Les origines du mal 

Selon la théorie de Berne, les comportements dysfonctionnels et relations conflictuelles émergent toujours quand nous avons un échange « Adulte-Enfant », « Adulte-Parent », « Parent-Enfant », « Enfant -Enfant » ou « Parent- Parent » (ces deux derniers sont plus rares).

Voici quelques échanges au sein d’un couple illustrant le conflit :

  • Ou étais-tu hier soir ? J’avais besoin de ton aide (on s’exprime avec la voix de l’Adulte)
  • Non mais tu n’as pas fini de me poser des questions !! Je suis libre ou pas ? (C’est la voix de l’Enfant adapté rebelle).
  • J’ai prévu de réserver nos billets la semaine prochaine. (Adulte)
  • On peut savoir pourquoi tu attends toujours la dernière minute ? (C’est la voix du Parent Normatif)
  • J’ai vraiment l’impression que tu ne m’aimes plus (Enfant)
  • Et si tu arrêtais de dire des bêtises ? (Parent)

Plus que dans n’importe quelle autre relation, c’est dans son couple ou avec des membres de notre famille, que l’on a va avoir tendance à laisser parler notre Parent ou notre Enfant plutôt que notre Adulte.

Remettre l’Adulte au centre du jeu

Comment sortir de ces registres Parent et Enfant ? Autrement dit, comment remettre la voix de l’Adulte au centre du jeu ? En se posant les bonnes questions, celles qui ont l’art d’éclairer un obstacle nébuleux : Qu’est-ce que je veux, Qu’est-ce que je décide ? Et, si nous sommes en relation avec quelqu’un, en définissant ou en reprécisant notre lien et notre objectif commun.

Pour communiquer avec la voix de l’Adulte, il est nécessaire de prendre du recul avec son affect (Enfant) et ses jugements (Parent), d’avoir quelques outils de communication pour pouvoir se concentrer uniquement sur le point de vue et les sentiments de l’autre.

L’analyse transactionnelle n’apporte pas de solutions toutes faites pour résoudre les conflits, elle permet seulement de comprendre le pourquoi de nos mécanismes inconscients envers soi-même et les autres. Mais comprendre intellectuellement un problème ne suffit pas toujours à le résoudre. Cela peut apporter une partie de la solution de façon induite, mais pour se libérer totalement des schémas et modèles, il faudra compléter l’analyse transactionnelle avec une autre thérapie.

Terminons avec une dernière information qui va vite vous faire voir où sont les failles d’un groupe, d’une famille ou même d’un couple. Pour que toute relation fonctionne en symbiose, il est nécessaire que les besoins des trois voix soient comblés. Ce qui nécessite :

  • Des valeurs communes (pour satisfaire le Parent).
  • Un climat chaleureux et confiant (pour satisfaire Enfant)
  • Des méthodes de communication et d’organisation pour rendre le groupe ou la relation durables dans le temps (pour satisfaire l’Adulte).
Source : Alain Cardon, Vincent Lenhardt, Pierre Nicolas, L’analyse transactionnelle, éditions Eyrolles, 2019
écrit par

La rédaction

Relations interpersonnelles

Savoir être

Se connaître

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics
Webinaire

Pourquoi l’amour est-il si compliqué ?

05/10/2020 Durée: 1h30