Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Sujets d'actualité, Société
  4. /
  5. Comment exercer son autorité au 21ème siècle ?

Crises de l’autorité

Que cela soit au sein du foyer familial, à l’école, dans l’entreprise ou même sur la place publique, l’autorité est ignorée, malmenée quand elle n’est pas tout simplement conspuée. Pourquoi ?

Une partie de la réponse apparait sous l’analyse de l’économiste et sociologue allemand Max Weber.

L’autorité est l’exercice du pouvoir basé sur une forme de légitimité et non sur la force ou la contrainte. Cette légitimité trouve son origine selon 3 cadres :

  • Le cadre légal que sont le droit et la loi, qui donnent de l’autorité à ses représentants.
  • Le cadre d’une structure comme l’école, la famille et l’entreprise
  • Le cadre informel où l’autorité est donnée à un individu en raison de son charisme (leadership) et de ses autres qualités reconnues.

La réponse à la question de la perte de l’autorité est donc relativement simple, si perte il y a eu, c’est parce que de légitimé il n’y a plus.

Les raisons de cette perte de l’autorité sont plurielles et variées : recul des religions, pratique éducative trop permissive (conséquence de mai 68), perte de référents stables dans un monde globalisé où les changements sont permanents et l’information plus que jamais accessible.

Patrice Huerre, pédopsychiatre et psychanalyste, et Philippe Petitfrère, ancien dirigeant d’entreprises devenu consultant, ont coécrit « L’autorité en question. Nouveau monde, nouveaux chefs » paru aux éditions Odile Jabob.

Dans leur ouvrage, les auteurs font un point quant à notre relation paradoxale à l’autorité, ainsi que les clés pour voir émerger une autorité nouvelle, solide et crédible sans être absolue.

Les paradoxes de l’autorité

Epoque adolescente

Il n’est pas rare d’entendre parler de la féminisation ou de l’infantilisation de la société. Patrice Huerre préfère plutôt parler d’une société adolescente. Et cela ne manque pas de pertinence.

Après tout, nous vivons effectivement une ère de transition, de mutation où nos modèles de faire et d’être sentent le périmé, mais restent en place faute de nouveaux modèles.

Résultat, on se sent collectivement un peu perdu. A tel point d’ailleurs que le futur est devenu un réel sujet d’angoisse pour beaucoup.

Dans ce contexte peu confortable, notre rapport à l’autorité est plus que paradoxal. On la rejette, mais on se rend compte qu’elle est indispensable.

Par exemple, que se passe-t-il dans les familles où les parents « démissionnent » ? Le petit-enfant ne connaissant aucun cadre ne se sentira pas protégé, voire se sentira abandonné et développera des carences à l’âge adulte.

Quant à l’adolescent laissé à lui-même, sans projet fort, il se retrouve seul face à ses peurs et reste bloqué dans un temps présent étendu où seuls la fête, les écrans et drogues compteront.

écrit par

La rédaction

Vous devriez lire

Société

Une économie gouvernée par la sagesse est-elle possible ?

Société

Comment l’accélération du temps contribue au mal-être social ?

Société

Comment la quête de sens transforme la société ?

  1. Home
  2. /
  3. Sujets d'actualité, Société
  4. /
  5. Comment exercer son autorité au 21ème siècle ?
back to top