Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Se sentir bien, Alimentation et nutrition, Santé
  4. /
  5. Comment prendre soin de son microbiote intestinal ?

Petite Histoire des bactéries intestinales

Nos ancêtres les bactéries

Saviez-vous que du point de vue de la génétique, nous ne sommes pas des mammifères mais des bactériens ? 99 % de nos gênes sont en effet apportés par les 100 000 milliards de bactéries diverses et variées domiciliées dans notre ventre. Ce mélange de micro-organismes, nous l’appelons microbiote ou flore intestinal, et il est à la source de toute vie.

Il y a 4 milliards d’années, les premiers êtres vivants apparaissent, ce sont les ancêtres de nos bactéries intestinales. On les appelle les procaryotes, et vivant est bien le mot pour les décrire. Parce que bien que primitifs et unicellulaires, ils se nourrissent, se reproduisent, répugnent la mort, ont des projets et aspirent à évoluer.

Il était une fois la vie

Ainsi, pendant 2 milliards d’années, ils vont s’atteler à façonner les océans, le sol, l’atmosphère et le climat. Leur but étant de créer l’environnement adéquat pour évoluer en êtres multicellulaires, des dinosaures jusqu’à nous.

Prendre conscience que le corps humain porte en lui les descendants de ces premiers êtres vivants a quelque chose de poétique. On se sent comme mieux relié au monde.

Un sentiment renforcé quand on sait que les bactéries intestinales sont bien plus qu’un souvenir de nos origines, elles sont les gardiennes de notre santé et de notre bien-être.

Le ventre, le siège de l’énergie vitale

Les gardiennes de notre santé

Dans le fonctionnement de l’organisme, le microbiote intestinal  joue un rôle central et polyvalent. Il s’occupe de la digestion, des selles, de la production de vitamines et assure l’essentiel de la défense du système immunitaire. Cette dernière fonction a d’ailleurs inspiré une technique appelée la transplantation fécale (ou la greffe fécale), dont le but est de doter un corps affaibli d’un microbiote sain pour le requinquer et le soigner.

Enfin, les bactéries intestinales façonnent également nos comportements, nos humeurs, et jusqu’à nos goûts et notre personnalité. Cette découverte a valu au ventre le titre de « second cerveau ».

Ces connaissances scientifiques rejoignent en droite ligne la philosophie de l’Asie Antique pour laquelle le ventre est la source de la vie et de la mort, le centre de la gravité du corps et de l’être, le siège de l’énergie vitale.

Pour reconnaître un sage, Bouddha dira qu’il est celui dont l’intestin fonctionne bien. Autrement dit, celui qui a un microbiote au top.

Quid des mauvaises bactéries ?

Si dans leur ensemble elles sont formidables, qu’en est-il des mauvaises bactéries ? C’est une menace que l’on surestime beaucoup, car celles qui sont vraiment nuisibles sont une minorité. Les autres bactéries jugées dangereuses ne le sont qu’en fonction des circonstances.

Par exemple, certaines espèces de bactéries peuvent être indispensables pour l’enfance, et devenir nuisibles à l’âge adulte. Mais même quand il y a ce risque, il faut garder en tête que ces micro-organismes bougent, collaborent ensemble et s’adaptent pour nous assurer santé et vitalité.

Alerte, microbiote en détresse !

Mais à cause de l’abus d’antibiotiques, de fréquents contacts avec de multiples substances « biocides » (pesticides, fongicides) et d’une alimentation de faible qualité, notre microbiote a perdu de sa puissance d’action et de sa richesse en diversité bactérienne.

A ce sujet, les travaux anthropologiques ont démontré que certains peuples premiers possédaient une biodiversité de bactéries intestinales beaucoup plus importantes (jusqu’à +30/40 %) que dans la majorité des populations occidentales.

Pour y remédier et revitaliser de son microbiote, il y a bien sûr l’adoption d’un régime alimentaire sain et complet, le yoga ou les huiles essentielles . Mais pas que.

Marcel Roberfroid, professeur d’université en biochimie, toxicologie et nutrition, est également un adepte du bouddhisme et de la pensée de Zhouang Zhou, père du taoïsme. Il nous apprend qu’il existe d’autres méthodes pour vitaliser nos bactéries, et qui sont issues des traditions ancestrales chinoises : les massages et la respiration abdominale.

Comment bien manger et bien respirer pour renforcer son microbiote ?

Vous devriez lire

Podcasts

Végétarien, végan ou flexitarien : Ce qui est bon pour notre santé?

Santé

Les secrets de ceux qui ne tombent jamais malade

Santé

Secret de longévité : Que manger pour vivre longtemps ?

  1. Home
  2. /
  3. Se sentir bien, Alimentation et nutrition, Santé
  4. /
  5. Comment prendre soin de son microbiote intestinal ?
back to top