back to top
Recherche

Rejoignez Bloomingyou, média libre, curieux et heureux
grâce à ses lecteurs

Cet article est réservé aux membres
inscrits à la newsletter

Déja inscrit ?
Je me connecte

Le bonheur comme état d’esprit,
c’est notre mantra chez BloomingYou!

Nous décryptons les mécanismes
entre corps et esprit et les
connaissances utiles à l’épanouissement
individuel et collectif.

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

MON PANIER

Votre panier est vide.

Profitez des contenus de Bloomingyou
en illimité !

Plus d'infos !

Vous avez bénéficié de 3 articles
gratuits pour découvrir Bloomingyou

Profitez d'un accès illimité et sans engagement à nos contenus
à partir de 1,90€ par semaine

Je ne souhaite pas m'abonner ?
Dites-nous pourquoi… →
  1. Home
  2. /
  3. Santé & Bien-être, Mieux dormir, Vitalité & bien vieillir, Médecine douce
  4. /
  5. Comment la respiration peut décupler votre énergie ?

Comment la respiration peut décupler votre énergie ?

  • mis à jour le mardi 1 septembre 2020
  • 5 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

comment-la-respiration-peut-decupler-votre-energie

La cohérence cardiaque : les bienfaits de la respiration selon Wim Hof

Qu’est-ce que la cohérence cardiaque ?

Depuis les formidables travaux sur la respiration de David Servan-Schreiber publiés dans son ouvrage « Guérir le stress, l’anxiété et la dépression sans médicaments ni psychanalyse », nous connaissons tous les bénéfices pour le corps et l’esprit d’une bonne cohérence cardiaque.

Pour rappel, il s’agit d’un exercice de respiration en pleine conscience  qui consiste à faire six respirations par minute, trois fois par jour. Cette petite pratique quotidienne suffit à elle-même pour ralentir et calmer notre rythme cardiaque. Ce qui permet de mieux s’endormir et se concentrer, en plus d’avoir une meilleure digestion et un effet anti-stress.

Nous allons découvrir aujourd’hui une technique de respiration autre que celle du Dr Servan-Schreiber. Il s’agit de la Méthode de Wim Hof, dite MWH. Néerlandais d’origine, Wim Hof s’est consacré à sa grande passion depuis son enfance, qui est de tester les fabuleux potentiels de son corps.

Il a, à son actif, pas moins de 20 records du monde en lien avec sa capacité à supporter le froid. Il a notamment fait des marathons sur la banquise ou passé quelques heures à patauger dans la glace. Tout cela, il peut le faire grâce à sa méthode respiratoire révolutionnaire.

La MWH, une découverte révolutionnaire

En quoi la technique de respiration de Wim Hof est-elle révolutionnaire ? Parce qu’elle lui permet de contrôler totalement son système nerveux autonome. Phénomène que les scientifiques n’auraient jamais cru possible. Et pourtant, en 2007, le prestigieux Institut Feinstein à New York étudia le cas de Wim Hof, et les résultats confirmèrent qu’il était capable de contrôler son système nerveux autonome lors d’une activité physique engageant une respiration consciente.

Aujourd’hui, davantage de chercheurs sont en train d’étudier la MWH au centre médical de l’Université Radboud, au centre médical d’Amsterdam et dans les universités de Boston et New-York.

Avant de dévoiler cette fameuse technique respiratoire, voyons en quoi notre manière de respirer influence notre santé.

Comment la respiration impacte notre santé ?

Les douleurs physiques

En respirant mal, nous pouvons contracter des douleurs dans les épaules ou le cou. Les muscles respiratoires dans le cou, qui sont sensés nous aider à respirer plus vite dans des courtes périodes de stress sont sans cesse sollicités.

Conséquence de quoi, ils sont endoloris. La clé est de savoir ralentir. En respirant plus calmement, la douleur disparaît.

De même, une respiration superficielle et trop rapide peut engendrer un déséquilibre entre l’oxygène et le CO2 présents dans notre sang, ce qui a des répercussions sur nos intestins. Cela se traduit par des gonflements ou des flatulences.

Enfin, en expulsant trop de CO2, les vaisseaux sanguins se contractent, ce qui oblige le cœur à envoyer du sang plus rapidement dans le corps. Conséquence de quoi, la fréquence cardiaque est à son plein, nous rendant plus stressés et essoufflés. Forcément, nous le sentons au niveau de notre énergie vitale.

Une baisse d’énergie

Par une respiration rapide, le corps comprend que nous sommes dans une position dangereuse et va donc produire de l’adrénaline en quantité. Ce qui ne peut que nous rendre agités et anxieux. En parallèle, une respiration rapide s’accompagne à long terme d’une fatigue chronique, ce qui est dû au fait que nous puisons dans nos réserves de glucose qui se vident vite. Cela explique aussi les envies de sucrerie pour se donner un coup de jus.

Pourquoi ne respirons-nous plus normalement ?

Le stress, les inquiétudes et les soucis du quotidien affectent inévitablement notre respiration. Par ailleurs, il s’avère que notre néocortex, la partie du cerveau qui calcule, analyse et fait des choix est sur-stimulée. Nous sommes sans cesse confrontés à des choix pour tout et rien contrairement à nos ancêtres du Moyen-Âge.

Alors que faire pour à nouveau bien respirer et retrouver une nouvelle énergie ? Il faut se diriger sur le système nerveux autonome.

Le système nerveux, le siège de l’énergie et de la paix intérieure

Tout se joue au niveau du système nerveux autonome

Pourquoi le système nerveux autonome est justement autonome ? Parce qu’à l’intérieur de notre corps, les différentes parties vivent leur vie sans que nous ayons notre mot à dire. L’activité des intestins, la contraction des pupilles, les battements du cœur, et les milliards de cellules qui voyagent dans notre organisme sont sans cesse en mouvements.

Or, le système nerveux comporte deux branches :

  • Le sympathique, associé à l’action. S’il domine le système, nous sommes dans un état d’esprit de combat ou de fuite. On l’appelle ainsi l’accélérateur du corps.
  • Le parasympathique, associé à la récupération et à la relaxation. S’il domine le système, nous sommes donc dans un état d’esprit plus calme et confiant. On l’appelle donc le frein du corps.

comment-la-respiration-peut-decupler-votre-energie

Quel est le lien entre la respiration et le système nerveux ?

Quand nous respirons vite, le système digestif s’arrête de fonctionner, et la circulation sanguine est perturbée. A l’inverse, une respiration lente rend le système digestif actif et permet à la peau d’être bien irriguée en sang et de mieux évacuer les toxines du corps.

En 1989, les chercheurs Pieter Langedijk et Agnes van Enkhuizen ont publié leurs études sur les liens entre le système nerveux parasympathique, le stress et les maladies mentales et physiques. Leurs résultats montrent qu’il y a bien cause à effet entre l’activité sympathique du système nerveux et les problèmes de santé physique.

Leur étude montrait également que faire des exercices de respiration peuvent activer le système parasympathique. Ce que nous allons, enfin, voir maintenant avec la méthode Wim Hof.

Pratique de la méthode Wim Hof pour manipuler votre système nerveux

1er exercice : observer son rythme respiratoire

Il s’agit de savoir combien de respiration vous faites par minutes. Isolez-vous dans un endroit calme, et comptez combien de fois vous respirez en 60 secondes. Vous aurez alors votre fréquence respiratoire du moment.

Beaucoup de gens respirent 13,15,17,20 ou même 22 fois par minute. Même quand ils sont assis calmement sur une chaise, en lisant un livre. Une fréquence respiratoire au repos se situant entre 6 et 10 respirations par minute est suffisante.

2nd exercice : respirer tranquillement

Avant de faire les exercices de la MWH, il est bon de commencer par une respiration pour se relaxer :

Prenez une profonde inspiration par le nez, expirez par la bouche en prolongeant l’expiration par le nez

Faites une pause

Inspirez par le nez, expirez par la bouche en prolongeant l’expiration par le nez

Faites une pause

3ème exercice : la respiration de la MWH

Inspirez profondément, puis expirez l’air contenu dans les poumons.

Faites cela 30 fois (30 respirations) au rythme que vous souhaitez. L’essentiel est que cela vous soit confortable.

La dernière fois, expirez complétement, inspirez ensuite très profondément, expirez ensuite lentement, et retenez votre respiration jusqu’au besoin d’inspirer de nouveau.

En retenant notre respiration après expiration, le corps retient une grande quantité de CO2 et compense en relâchant plus d’oxygène dans les mitochondries. Or, ce sont les moteurs des cellules. Ainsi, plus les mitochondries sont opérationnelles, plus les cellules peuvent générer de l’énergie.

Répétez cet exercice jusqu’à ce que vous sentiez des picotements, que votre tête tourne un peu ou que vous vous sentiez vaseux. Wim Hof met d’ailleurs en garde, il est possible d’avoir une perte de conscience. C’est pour cela que dans un premier temps, il est important de se faire superviser par quelqu’un par souci de sécurité.

Source : Wim Hof & Koen de Jong, « The Iceman. Suivez le guide pour sublimer votre extraordinaire potentiel », Editions Amphora, 2018
écrit par

La rédaction

Santé & Bien-être

Mieux dormir

Vitalité & bien vieillir

Médecine douce

3 commentaires
  • Répondre severine
    • samedi 6 juillet 2019
    • 17 h 43 min

    Bonjour
    Je suis naturopaths certifiée et je pratique et fait pratiquer la cohérence cardiaque à mes patients.
    J’y trouve également mon compte en terme de bénéfices, bien être etc…
    Votre article est extrêmement intéressant et je vous remercie pour tout ça
    Amicalement
    Séverine

  • Répondre Alain Bi
    • jeudi 19 septembre 2019
    • 16 h 38 min

    Bonjour,

    Je trouve votre article très intéressant et complémentaire des techniques de méditations que j’utilise.

    J’ai moi même écrit un article sur mon blog.

    qui traite de la façon d’utiliser ces méthodes pour atteindre nos objectifs.

    Merci en core pour cet article.

  • Répondre nathalie
    • mardi 3 décembre 2019
    • 16 h 14 min

    Merci beaucoup votre article entièrement d’accord avec vous je pratique le soins énergie pranique et c’est vrai on est bien vitalisé voir renforcement de notre organisme.gratitudes votre vie namaste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics
Webinaire

Pourquoi l’amour est-il si compliqué ?

05/10/2020 Durée: 1h30