back to top
Recherche

Rejoignez Bloomingyou, média libre, curieux et heureux
grâce à ses lecteurs

Cet article est réservé aux membres
inscrits à la newsletter

Déja inscrit ?
Je me connecte

Le bonheur comme état d’esprit,
c’est notre mantra chez BloomingYou!

Nous décryptons les mécanismes
entre corps et esprit et les
connaissances utiles à l’épanouissement
individuel et collectif.

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

MON PANIER

Votre panier est vide.

Profitez des contenus de Bloomingyou
en illimité !

Plus d'infos !

Vous avez bénéficié de 2 articles
gratuits pour découvrir Bloomingyou

Profitez d'un accès illimité et sans engagement à nos contenus
à partir de 1,90€ par semaine

Je ne souhaite pas m'abonner ?
Dites-nous pourquoi… →
  1. Home
  2. /
  3. Écologie, Prospective & économie, Société
  4. /
  5. A quoi ressemblera le transport de demain ?

A quoi ressemblera le transport de demain ?

  • mis à jour le vendredi 24 avril 2020
  • 3 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

A quoi ressemblera le transport de demain ?

La fin des fous du volant

Ce que l’on voudrait aujourd’hui quand on habite une ville comme Paris est assez contradictoire. On voudrait d’abord pouvoir circuler rapidement d’un point éloigné à un autre, via la voiture ou les transports collectifs. Ce qui n’est pas sans contreparties : les possibles perturbations de la Ratp ou de la Sncf, ou un trafic routier assez invivable. La seconde chose que l’on souhaiterait dans une ville idéale, serait de pouvoir flâner en ville, y « respirer ». C’est une situation schizophrénique. Heureusement, les géants du web et des transports viennent à notre rescousse, et nous proposent des projets de transports qui vont révolutionner notre paysage urbain et changer nos habitudes, où l’on va pouvoir concilier le beurre et l’argent du beurre !

Des voitures électriques, autonomes et collectives

Un des mantras de notre époque, c’est la « flexibilité ». On nous la demande en tant que travailleur, et nous la réclamons en tant que consommateur. Or l’évolution de nos comportements, du moins en ville, avec l’utilisation des applications de réservation d’Uber, taxis, Hitch ou Autolib, insinue que nous sommes prêts à un nouveau mode d’utilisation des transports.

Surtout pour les trentenaires. C’est ce phénomène, qui a incité les géants du web et des transports à se lancer dans la conception de voitures électriques, sans chauffeur, et collectives.

Il faut dire que nous avons la technologie disponible. Nous pouvons aujourd’hui mettre en place des algorithmes qui calculent, et optimisent des voitures dans la récupération des clients. De plus, les recharges des véhicules sont réfléchies pour rouler 12h sur une distance de 200km. L’objectif, c’est que ces voitures roulent non-stop, sans stationner dans les rues ou les parkings.

Mais pour que cela fonctionne vraiment, il faut que les transports en commun assurent aussi ! Et les entrepreneurs ne les oublient pas. Dans le futur arsenal des transports en commun, il y aura à l’avenir la navette électrique autonome, pour développer l’attractivité des transports publics et desservir des zones bien reculées.

La France n’est pas en reste : la société Navya avec l’ARMA propose des navettes avec une capacité de transport de 15 personnes. Une trentaine d’exemplaires ont déjà transporté 100 000 personnes en France, en Suisse, à Singapour, aux USA et au Qatar.

Ils l’ont testé à Lisbonne

Lisbonne, aujourd’hui, ce sont 200 000 voitures qui circulent, dont 60 000 qui bataillent aux heures de pointe. Ajoutons, en plus, les 400 bus et les 2000 taxis qui sillonnent la ville. Le test à Lisbonne consistait à mettre en place 60 stations et 21 000 véhicules en constant mouvement, pouvant transporter 5 ou 8 personnes allant dans la même direction. L’attente a été estimée à moins de 5min ! C’est UberPool pour tous, en somme. Résultat, ce fut 90% de véhicules en moins, dans la ville ! De quoi changer complètement le paysage urbain !

A quoi ressemblera la ville de demain ?

La ville sera plus sécurisée, d’abord ! 9 accidents de la route sur 10 sont d’origine humaine. Les chiffres parlent pour eux.

Enfin, la ville sera plus verte et vraiment plus agréable à vivre. Moins de voitures sur la circulation, c’est moins de bouchons et moins de pollution. Les voitures électriques nous épargneront également la pollution sonore.

Par ailleurs, moins de véhicules en ville, c’est aussi moins de parkings et moins de stationnements. Les premiers pourront être repensés comme espace vert ou ludique. Et les seconds, pourront être transformés en piste cyclable ou seront supprimés pour élargir les trottoirs.

Cette vision de la ville remet l’être humain (le piéton) au centre de la ville, et on tourne enfin le dos à une politique urbaine où les espaces étaient pensés uniquement pour la circulation des voitures !

Source : Laurent Meillaud, « La voiture sans chauffeur va redessiner la ville », We demain n°18, juin
écrit par

Camille

Écologie

Prospective & économie

Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics
Conférence en ligne

Comment s’accomplir et être soi ?

04/05/2021 à 20h00 Durée: 1h30