back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Éducation, Prospective & économie, Société
  4. /
  5. Pourquoi la méritocratie n’existe pas?

Pourquoi la méritocratie n’existe pas?

  • mis à jour le mercredi 10 juin 2020
  • PREMIUM
  • 5 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

pourquoi-la-meritocratie-nexiste-pas

L’école républicaine et méritocratique remise en question

Retour sur un mythe

La méritocratie implique la notion de mérite individuel déterminé par les aptitudes et le travail de chacun. Un concept idéologique séduisant, empreint de justice sociale, qui a su conquérir les sociétés démocratiques, où nous jaugeons l’intelligence et le mérite d’une personne en fonction de sa position sociale.

Kate Pickett, professeur d’épidémiologie et membre du personnel scientifique du National Institute for Health Research, et Richard Wilkinson, professeur émérite d’épidémiologie sociale à l’université de Notthingham, ont rassemblé les diverses études sur la méritocratie.

Leurs résultats sont similaires : notre position sociale ne dépend pas de nos capacités initiales mais de notre milieu socio-économique d’origine. Pour le dire autrement, le déterminisme social est loin d’être une histoire ancienne, et une certaine aristocratie bourgeoise continue de prospérer.

Ascenseur social en panne

Dans les milieux favorisés, les parents accordent beaucoup d’importance à la réussite scolaire et la poursuite d’études supérieures de leurs enfants. Ce qui n’est pas forcément systématique dans les milieux moins favorisés.

On pourrait s’en étonner, car l’école pourrait au fond permettre à leurs enfants de mieux gagner leur vie qu’eux. Seulement, nous savons depuis les travaux* des sociologues Pierre Bourdieu et Jean-Claude Passeron sur la reproduction sociale à l’école française que les choses ne sont pas si simples.

De l’inégalité des chances à l’école

L’école reproduit les classes sociales

En sociologie, on ne compte plus les travaux menés en Occident pour mettre en évidence les dégâts cognitifs subis par les enfants qui vivent dans la pauvreté. Tous mènent à la même conclusion : les inégalités sociales engendrent les inégalités scolaires.

L’expérience de l’inégalité compromet la capacité des parents à créer un environnement nourrissant et stimulant pour leurs enfants, privant ces derniers de certains ingrédients essentiels à leur développement et à leur réussite scolaire. Les enfants nés de parents avec métiers libéraux ou intellectuels sont exposés à un capital culturel et intellectuel beaucoup plus riche que les autres.

pourquoi-la-meritocratie-nexiste-pas

Les études pratiques pour illustrer la théorie ne manque pas. Une équipe de recherche aux Etats-Unis a utilisé des IRM cérébrales pour mesurer le volume de matière grise de tous jeunes enfants. « A 5 mois, les différences ne semblaient correspondre à aucune hiérarchie précise, mais à 4 ans il devenait clair que la matière grise était moins développée d’environ 10 % chez les enfants de familles pauvres, comparés à ceux des familles plus aisées. »

Si la méritocratie scolaire n’a pas vraiment lieu dans les pays comme les Etats-Unis ou la France où les inégalités entre catégories sociales sont fortes, qu’en est-il dans les pays où les revenus sont plus égaux ?

Comparaison entre pays égaux et inégaux

Dans les classements des pays, l’OCDE en a un dévolu à la résilience scolaire. La résilience scolaire, c’est la capacité d’un enfant à réussir à l’école, ses études et le faire sortir de son milieu social d’origine.

Sans surprises, les enfants capables de davantage de résilience scolaire habitent dans des pays où règnent de moins grandes disparités économiques, comme le Canada, la Finlande et le Japon. Ces pays obtiennent globalement de bons résultats avec leurs enfants qui réussissent bien à l’école, quel que soit leur origine sociale.

Si méritocratie il peut y avoir, c’est donc dans les pays où l’égalitarisme et la mixité sociale ne sont pas des concepts abstraits mais une réalité. Quelles sont alors les raisons qui entravent la résilience scolaire des enfants dans les sociétés plus inégales ?

Comment une société inégalitaire impacte les enfants

Les malheurs des grands n’épargnent pas les petits

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Il vous reste 55% de cet article à lire
Vérifiez votre e-mail ou inscrivez-vous gratuitement !
écrit par

Amal Dadolle

Éducation

Prospective & économie

Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !