Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

Le Body positive : l’art d’aimer son corps

  • mardi 12 juin 2018
  • 3 Min de Lecture

Comment réconcilier esprit et corps ?

Comme nous déjà évoqué, le Body positive est un mouvement pour aider ceux qui se pensent trop gros, trop petit, trop mou, trop mince etc… à s’aimer un peu mieux. Tout l’enjeu du body positive n’est pas de devenir un canon de beauté, mais d’établir avec le corps une relation profonde et intime, afin de se sentir bien et serein. Tout simplement.

De la nécessité de prendre du recul avec son reflet

Pourquoi il y a nécessité ? Parce qu’il y a un gouffre entre la réalité et notre perception de nous-mêmes. Quand nous faisons un 85B, on estime que nos seins sont invisibles. Quand nous faisons du 48, on estime être obèse. Nous nous observons avec un filtre, celui d’un regard sévère et bien souvent injuste et faux. Cette réalité a été particulièrement mise en évidence sur M6 grâce à une émission « Belle toute nue ». Pour aider les femmes à aimer leurs corps, les participantes devaient se situer entre plusieurs corps alignés face à elles (corporations différentes). De façon quasi-systématique, aucune femme ne réussissait à discerner le corps qui correspondait au sien. Il n’y a pas que l’amour qui rende aveugle, le déni et le dégoût de soi aussi.

Alors comment mettre fin à tout ça ?

Des pistes de réconciliations

Je ne fais pas de sport, parce qu’il râle. Je n’ai pas de vie amoureuse, parce qu’il n’est pas sexy (et j’évite la plage, en été, pour les mêmes raisons). Je n’ai pas de réussite professionnelle, parce qu’il n’est pas présentable. Si vous faites partie de ces gens qui considèrent que leur corps est leur frein, la première piste de réconciliation est d’inverser cette logique du « corps saboteur ». Tant que nous continuons à l’accabler de tous nos maux, nous ne l’écouterons pas et ne comprendrons pas que sa raison d’être, est de nous aider à être bien.

Nez, bouche, yeux, dos, grains de beauté, mains, mollets, cuisses, ventre, hanche, seins, peau, genoux, chevilles etc…, il n’y en a pas deux comme les nôtres, nous sommes uniques, et en prendre conscience, c’est la deuxième piste de réconciliation. On ne déteste jamais intégralement son physique, comme on ne l’aime jamais entièrement non plus. Certains se concentrent plus sur leurs défauts, que ce qu’ils aiment chez eux. Le Body positive part de ce que nous aimons chez nous, mais ne reste pas focalisé là-dessus, il faut intégrer aussi ce qui nous déplait. Comme pour notre caractère, nous avons nos bons traits, comme nos mauvais traits, tout l’enjeu est de les reconnaître et de les accepter, pour mieux les vivre. C’est ce subtil bric à brac mélangé, qui nous rend unique.

Pour finir avec une 3eme piste de réconciliation, voici quelques questions pour vous aider à réfléchir sur votre relation avec votre corps :

  • Que se passait-il dans votre vie lorsque vous appréciiez votre corps et pourquoi la relation s’est assombrie?
  • Etes-vous sûr de ne jamais avoir apprécié votre corps ? Quel effet cela vous fait de passer tout ce temps à ne pas vous aimer ? Cela peut faire l’effet d’un électrochoc.
  • Notez ce qui, parfois, a pu vous réconcilier avec votre corps, même s’il ne s’agit que de minuscules détails.
  • Quelles sont les raisons pour lesquelles vous vous appréciez et sur lesquelles vous pourriez vous appuyer pour développer une relation encore plus heureuse avec votre corps ?

Toutes ces pistes de réconciliation subodorent toute la même fin : il faut aborder la relation avec notre physique à partir de la bienveillance afin de faire la paix avec ce à quoi nous rassemblons. Ce n’est que sur des bonnes bases que l’on peut travailler ensemble.

Pour aller plus loin : Agathe Tivoli, "Le cahier Body positive pour les nuls", First, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires