Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

Ne rate pas ta cible

Il y a certains mots qui ne peuvent être neutres, pour des raisons culturelles, historiques ou religieuses. Le mot “péché” fait partie de ceux-là. Derrière ce mot, nous visualisons la promesse des feux de l’enfer, de la damnation, du jugement, ou encore de la honte. Que des joyeusetés, en somme. Le terme de “péché” a été, entre autres, utilisé par Jésus, le premier à parler d’amour de Dieu.

De fait, on pourrait légitimement se demander s’il n’y aurait pas comme une incohérence dans son discours. Car l’amour ne juge, ni ne condamne, et nous envoie encore moins au fin fond de l’enfer. L’amour pardonne.

Alors comment l’expliquer ? Une théorie intéressante suppose que le mot “péché” a été mal interprété par les premiers traducteurs, et que loin d’être une condamnation, le terme employé par Jésus était parfaitement neutre.

La signification du mot “péché” en araméen et en hébreux

Vous devriez lire

Podcasts

Entretien avec la 1ère femme Imame en France

Le bien et le mal : Prélude d'une philosophie de l'avenir

Société

Le bien et le mal : Prélude d’une philosophie de l’avenir

discernement-et-faux-prophetes

Société

Discernement et « faux » prophètes

back to top