Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

Pourquoi je vais travailler ?

  • mercredi 22 février 2017
  • 3 Min de Lecture

Posez-vous les bonnes questions!

A l’heure des burn out et bore out (#jemennuie), des stress et des boules au ventre, la place du travail est au cœur des débats publics. A juste titre ! Est-ce normal, qu’à cause d’un travail, on en vienne à se ruiner la santé ? C’est quand même dommage de se tuer à petit feu pour son job ! Quand nous en venons là, il serait peut-être temps de se poser les bonnes questions !

Nous avons tous nos problèmes, nos envies, nos histoires. Cependant, en dépit de nos différences, nous nous posons tous les mêmes questions existentielles.

Les 4 questions incontournables pour s’épanouir au travail

  • Est-ce que mon travail a un sens ?

Est-il utile pour les autres ? Si oui, est-ce que pour moi, il en a un ? Est-ce que je me sens épanoui ? Est-ce que je me sens à ma place ? Sinon, il serait temps de se demander si ce métier est fait pour moi.

  • Est-ce que je m’accomplis dans mon travail ?

Ai-je envie de me lever le matin pour aller bosser ? Est-ce que j’ai mal au ventre ou est-ce que je suis en pleine forme, voir excité ? Quelle expérience de travail m’a fait grandir ? Rendu plus épanoui ? Ne cogitez pas longtemps, la réponse vient de vos tripes !

  • Est-ce que je me sens valorisé(e) au sein de mon entreprise ?

Si votre boulot vous plaît, mais que vous vous sentez malheureux ou dévalorisé, demandez-vous d’où vient le loup ! Est-ce que vous avez une belle collaboration avec votre équipe ? Comment se passent vos relations avec votre n+1 ou n-1 ? Vous reconnaissez-vous dans les valeurs de votre entreprise ?

  • Pourquoi je reste ?

Question plus ardue : pourquoi je continue ce boulot qui ne me convient pas? Pourquoi je reste ? Parce que j’ai un statut social et un train de vie à entretenir ? Car j’ai peur de décevoir mon entourage ? Parce que j’ai peur de ne pas subvenir aux besoins de ma famille ? La peur est légitime dans certains cas, mais doit-elle être notre motivation, notre guide ? Doit-elle nous paralyser ? Rappelons-nous ce proverbe :

« Ne soyons pas nos peurs, soyons nos possibilités » !

La crise économique, le symptôme d’une crise humaine

Cet effort d’introspection est loin d’être vain ! Pour l’économiste Pierre-Yves Gomez, il est même essentiel. Sans ce questionnement intérieur, ces multiples crises de conscience individuelles, ces frustrations ne font que s’accroître. Or c’est cette accumulation qui est à l’origine de la crise économique. En d’autres termes, si notre économie s’essouffle, c’est parce que  son cœur, l’humain, est étouffé.

Intervenant dans les entreprises, M. Gomez fait comprendre aux managers et dirigeants que l’essence de leur travail est de faire épanouir les gens. Epanouir les gens, c’est faire épanouir le travail ! Pour l’économiste, il faudrait que s’installe au sein de l’entreprise une véritable communication humaine. Mais pour que cela ait un vrai impact, il faudrait commencer par enseigner l’intelligence émotionnelle au collège ! Alors que faire ?

Oser vivre ses rêves  

Il s’agit de ne pas attendre quoique ce soit des entreprises ou de l’Etat. Nous n’avons pas le temps d’attendre ! À nous de prendre nos responsabilités et de se poser la question, toute simple :

Est-ce j’aime ce que je fais ? Sinon qu’est-ce que j’AIMERAIS faire ? Et puis FAIRE…

« Science sans conscience n’est que ruine de l’âme » disait Rabelais. Et le travail sans conscience, alors ? Sans sens, sans esprit, il semble bien que le travail nous ruine autant l’âme !

Blooming You : Votre Blog sur le Bonheur et le Développement Personnel. Cliquez ici pour plus d’articles.

écrit par

Camille

Mieux-être & Réussite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires