back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Ados, Parentalité
  4. /
  5. Comment aider l’ado à s’épanouir ?

Comment aider l’ado à s’épanouir ?

  • mis à jour le samedi 23 novembre 2019
  • 4 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

comment-aider-un-ado-a-sepanouir

Réhabiliter l’âge ingrat

Une période décisive

S’il y a un point commun entre les vieux et les ados, ce sont les nombreux préjugés qui les entourent. De l’adolescent , nous en avons l’image d’un être tempétueux, ou mollasson, dont l’intérêt est limité à son plaisir et à son téléphone.

Pourtant, sous cette surface, se cache quelqu’un en quête de soi et de sa place dans le monde.

L’adolescence est une période de vie profonde, intense émotionnellement, et ce n’est pas dû qu’aux hormones. Les adultes semblent l’avoir oublié, pourtant il suffit de laisser les ados se raconter pour s’en souvenir.

Dans la tête et le cœur des ados

Enrico Castelli est ce genre de professeur qui traverse les frontières des programmes académiques pour apporter du sens et une sagesse de vie à son enseignement. C’est du pain béni pour les élèves en pleine quête existentielle.

Et c’est du pain béni aussi pour le professeur Castelli. En les invitant à parler d’eux-mêmes et de leurs émotions, les pré-ados et ados dévoilent des perles de sagesse insoupçonnées.

Mais que peuvent dire des enfants entre 11 et 14 ans sur la joie, la tristesse, la peine, l’amour, la colère et l’empathie ? Beaucoup de choses, car comme nous l’avons dit plus haut, l’adolescence n’est pas une période de tout repos.

Les épreuves de l’adolescence

Faire face aux multiples changements du corps

Les adolescents vivent deux changements, l’un est évident, c’est le physique avec le corps qui se développe. La voix qui mue, l’acné, les règles, les premiers poils ne sont pas forcément des réjouissances pour les préados.

En fait, ce changement irréversible les dérange, car ils ne savent pas quoi faire de ce corps qui évolue et les complexe. Ils en éprouvent une grande honte. Honte que l’on peut voir dans leurs maladresses et leurs mensonges.

Les taquineries de leurs parents à ce sujet ne sont pas faites pour les aider. Bien au contraire, elles soulignent leur impuissance.

Or la honte mêlée à l’impuissance est le cocktail idéal pour voir surgir la colère.

La fin de l’âge d’or

Le second changement est celui de la fin de l’âge d’or de l’enfance. C’est le début des responsabilités avec un premier pas dans la cour des grands. L’école aborde ainsi l’orientation professionnelle dès leurs 11 ans.

Tout cela leur fait peur. Benedetta, 13 ans, l’exprime sans fard : Toutes ces responsabilités (de future adulte) me font peur, je n’en veux pas. J’ai encore besoin de me sentir protégée, et de ne pas penser à certaines choses (les fameuses responsabilités).

L’enfance, c’est la fin de la sécurité et du cocooning, mais c’est aussi le début de la liberté. On commence à cuisiner tout seul, on choisit ses vêtements et on va au cinéma en groupe de copains. On va également se projeter dans l’avenir et s’ouvrir au monde des adultes, qui les attend. Avec une certaine appréhension toutefois.

comment-aider-un-ado-a-sepanouir

S’ouvrir à un monde gris

Les jeunes perçoivent le monde adulte comme gris, uniforme, obéissant à des règles rigides. Ils décrivent une ambiance de cimetière militaire. Leurs arguments font pourtant mouche : ils ne perçoivent ni curiosité ni vraiment d’espoir chez les adultes.

Or, ce sont deux émotions nécessaires à l’élan vital. Et se résigner à habiter dans un monde gris ne les fait pas rêver, à l’image de Jacopo : « déjà quand j’étais petit, je voulais savoir pourquoi un arbre s’appelait comme ça … j’adorais tout découvrir. Et ça me déçoit de savoir que je serai beaucoup moins curieux quand je serai grand. » Si l’adolescence possède sa propre sagesse, elle se trouve ici.

Qu’attendent les ados des adultes ?

Une vraie écoute

Il n’est jamais facile d’écouter les autres, et encore moins des enfants. Le réflexe des adultes est de prétendre savoir par avance ce qu’ils vont dire ou penser. Ce qui n’est pas fait pour inviter les ados à s’ouvrir.

Chez les parents, on trouve deux extrêmes. Ceux qui veulent être entendus et obéis à tout prix ou ceux qui se prennent pour leurs amis.

Il y a une juste distance à trouver, qui passe par l’écoute. Et celle-ci est primordiale, car sans elle, il est impossible de reconnaître les richesses de l’autre.

Une écoute attentive fortifie et construit l’estime de soi. Ce n’est pas pour rien si elle fait partie intégrante des traitements psychologiques et psychiatriques.

La fin des non-dits

Quand le couple traverse une crise conjugale, des problèmes financiers, l’erreur la plus fréquente que commettent les adultes est de penser protéger les plus jeunes en les tenant à l’écart.

Or, les enfants sont des éponges, ils devinent sans le dire, et les non-dits ne font qu’aggraver les angoisses au lieu de les apaiser. Communiquer est toujours positif.

Un autre sujet entouré de non-dit est celui de l’amour. L’erreur fréquente des adultes est de ne pas prêter de crédit à ce qu’ils qualifient d’amourette. L’amour c’est sérieux, c’est réservé aux adultes pensent les ados. Ce qui est absolument faux. L’amour n’a pas d’âge.

Par ailleurs, la seconde erreur est de faire des allusions sur le sexe, sans jamais aborder clairement le sujet. A travers cette double confusion, les ados séparent le sexe de l’amour.

Ce qui peut les amener à vivre des expériences qui dépassent clairement leur âge, à ne jamais parler de sentiments entre garçons et filles, et à ouvrir la porte du porno.

Pour résumer, ce qu’attendent les ados des adultes c’est d’être pris au sérieux. Cela ne signifie pas de les considérer comme des adultes à l’esprit accompli.

Cela implique de prendre au sérieux ce qu’ils vivent. Adriano, 12 ans, met le doigt sur notre carence : les peurs des enfants peuvent sembler banales ou bêtes du point de vue des adultes.

A méditer.

Source : Enrico Castelli Gattinara, « Voyage au cœur des émotions des adolescents », Editions Hachette, 2019
écrit par

Camille

Ados

Parentalité

2 commentaires
  • Répondre Sylvaine Allié
    • dimanche 24 novembre 2019
    • 20 h 03 min

    À lire absolument :  » Mon ado me rend fou  » de Michael J. Bradley et  » On ne se comprend plus  » d ‘Isabelle Filliozat.
    Deux bibles ado en une ! INDISPENSABLES au quotidien de tous les parents d’ado !

    • Répondre Amal
      • dimanche 24 novembre 2019
      • 20 h 44 min

      Merci Sylvaine pour ces précieuses recommandations.🤓

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !