back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Ados, Parentalité
  4. /
  5. Adolescents : Comment leur parler et les accompagner ?

Adolescents : Comment leur parler et les accompagner ?

  • mis à jour le jeudi 31 octobre 2019
  • PREMIUM
  • 9 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

adolescent

L’adolescence : L’âge des mutants

Françoise Dolto comparait les années d’adolescence à un « homard pendant la mue : sans carapace, obligé d’en fabriquer une autre, et en attendant confronté à tous les dangers. ».

C’est un âge-carrefour et c’est en cela que l’adolescence est l’âge de la crise. C’est le temps où l’on quitte le cocon sécurisant de l’enfance insouciante pour prendre conscience que nous devenons responsable de notre vie. Et c’est effrayant.

  • Qui suis-je ?
  • Où vais-je ?
  • Serais-je aimé pour qui je suis ?

Des questions existentielles mais qui viennent s’inscrire dans un monde où les tensions, les peurs de demain et la compétitivité sont au beau fixe. En cela, les adolescents ont plus besoin de notre empathie et de notre soutien que de nos jugements et de nos projections. Cela, Ambre Cazaudehore l’a bien compris.

La collaboration d’une adulte et d’une ado

Ancienne directrice marketing, Ambre Cazaudehore a tout lâché pour suivre l’homme de sa vie en Equateur. Celui-ci est le père de deux filles retournées en France avec leur mère. L’aînée, cependant, viendra passer sa 5e au côté de son père et d’Ambre, désormais sa belle-mère.

Ensemble, elles décident de nous livrer quelques anecdotes de leur vie commune pour aborder avec légèreté et complicité les principaux sujets autour de l’adolescence.

En préface de leur ouvrage familial, « Parents-Ados, comment se parler sans déclencher la 3ème Guerre Mondiale ? », intervient également une des sœurs d’Ambre Cazaudehore pour évoquer son expérience de l’adolescence. Sa conclusion est un joli résumé du regard que nous invitent à porter les auteures sur le sujet :

« si l’adolescence rime parfois avec inconscience, rarement avec prudence et souvent avec arrogance, il nous faut pourtant la voir avec indulgence ».

Dans le but de nous aider à adopter cette approche, Ambre Cazaudehore distille ses conseils de communication et ses clés pour qu’ados comme adultes puissent vivre cette période de façon plus épanouie, plus calme et plus enrichissante pour toute la famille.

Cadrer son adolescent

Oublier l’impératif

« Range ta chambre », « descends les poubelles », « éteins la lumière des couloirs », etc. Oubliez l’impératif à l’âge de l’adolescence, vous parlez dans le vide et gaspillez votre énergie.

Puisque le temps est à l’apprentissage de la responsabilité, et c’est ce qu’au fond recherche votre ado, adressez-vous à lui comme à un adulte responsable et non comme à un enfant.

La petite astuce pour développer un bon réflexe de langage est de commencer ses phrases par « je ». C’est une technique de communication non-violente où en évoquant ses sentiments, on s’éloigne du jugement et de la parole accusatrice.

Ainsi au lieu de lui dire : « tu ne m’écoutes jamais quand on te parle, tu m’épuises à la longue », remplacez votre phrase par « je suis épuisée, je sais bien que je t’énerve, mais ce n’est pas mon but. ». Vous aurez ainsi de bien meilleures chances de faire passer votre message.

Expliquer plutôt d’exiger

Si l’adolescent rejette viscéralement les ordres, il a toutefois besoin de repères et de limites. Au lieu d’exiger ou d’ordonner comme on le ferait avec un jeune enfant, faites appel à la raison de votre ado en lui expliquant les raisons d’être de vos limites.

Allez même plus loin en lui demandant son ressenti et son avis sur vos consignes.

Non seulement il se sentira valorisé et consolidera sa confiance en lui, mais en plus vous le responsabiliserez d’autant mieux puisqu’il les a validées. Des règles raisonnables et bien appropriées par l’ado sont le terreau idéal pour devenir un adulte épanoui et responsable.

Sanctionner plutôt que punir

Selon le pédagogue Célestin Freinet :

Les punitions sont une erreur. Elles sont humiliantes pour tous et n’aboutissent jamais au but recherché.

Le but recherché étant de responsabiliser son ado. La punition aura tendance à le faire renfermer sur lui-même sans réfléchir outre mesure aux conséquences. Son esprit se souviendra seulement d’avoir subi une forme d’injustice.

Si bêtise, erreur, ou mauvais comportement il y a eu, la faute doit être sanctionnée ou réparée si la situation le permet (on nettoie si jamais on a fait tomber un verre ou un vase par exemple, on s’excuse si on a mal agi).

Le but de la sanction étant de faire comprendre à l’ado que derrière tout acte il y a des conséquences. Rien n’est anodin ou neutre.

Nota Bene : la juste autorité

Entre l’éducation militaire où l’autorité consiste à tout interdire et l’éducation hippie où il est interdit d’interdire, il y a forcément un bon équilibre. Le secret de la juste autorité est celle qui protège et rassure l’ado.

Être patient

Si arrivé à un âge honorable, nous passons notre temps à ressasser, peut être devrions nous en remercier nos enfants. Entre l’enfance et l’adolescence, certaines choses ne changent donc pas, comme le fait de répéter toujours et encore les règles et les consignes. Courage, ne lâchez rien.

Effet miroir

Dans le cas où votre ado est particulièrement renfermé sur lui-même ou ne vous écoute pas au point que vous pourriez ne pas exister, testez une petite thérapie électrochoc recommandée par Ambre Cazaudehore, que nous baptiserons « l’effet miroir ».

Si, par exemple, c’est devenu une habitude d’être ignoré quand vous demandez à votre ado de mettre la table, ne perdez plus votre temps. A la place, préparez-vous un bon plateau-repas et mettez-vous un film.

Bien sûr, dès que votre ado daignera pointer le bout de son nez et constatera que rien n’est préparé pour lui, vous serez rangé dans la case dictateur aux côtés de Néron et Staline.

C’est le moment idéal pour amorcer la discussion et lui faire comprendre qu’il vit en famille et pas à l’Hôtel. Cette petite méthode n’est pas sans rappeler l’éducation des loups avec leurs petits. .

Les personnalités et individualités sont respectées mais elles doivent apprendre à vivre en collectivité, en meute sous peine de se retrouver exclu. C’est exactement la même chose pour nous.

Cadrer ne suffit pas, il faut aussi accompagner votre ado dans les méandres de ce monde.

Accompagner son adolescent

Se montrer disponible

Période paradoxale, si l’ado ressent le besoin d’instaurer une certaine distance avec les parents, il a aussi plus que jamais besoin d’eux. Parce qu’il se

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Il vous reste 54% de cet article à lire
Vérifiez votre e-mail ou inscrivez-vous gratuitement !
écrit par

Amal

Ados

Parentalité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !