Recherche
MON PANIER

Votre panier est vide.

  1. Home
  2. /
  3. Qualité de vie, Bien-être au travail
  4. /
  5. Assistons-nous à la révolution spirituelle des entreprises ?

Peut-on parler de spiritualité dans l’entreprise ?

Ce que l’on comprend par spiritualité

Est-il incongru de parler de spirituel dans l’entreprise et le monde du travail en général ? Tout dépend ce que nous entendons par là, car très souvent la spiritualité est associée à la religion. Il est vrai que leur démarche commune est de chercher à répondre aux grandes questions existentielles qui donnent du sens et du relief à notre vie :

  • Qu’est-ce que je fais là ?
  • Et, les autres, qu’est ce qu’ils font là aussi ?
  • Quel est le sens de la vie ?
  • Pourquoi l’injustice existe ? Etc.

Nous pourrions écrire un essai en 5 volumes pour décrire les différences entre la religion et la spiritualité. Mais l’essentiel à retenir, c’est que la première est une affaire de civilisation et de culture particulières, inscrites dans le temps, avec ses textes, ses dogmes et ses rites. Les réponses qu’elle apporte à la quête de sens y sont donc assujetties.

La spiritualité est autre, ni sociale, ni familiale, elle est intime, la spiritualité pose la question du sens et de l’accomplissement de soi.

Le monde matérialiste nous a coupé de nous même, de notre dimension spirituelle. Dépression, addiction, burn out et suicide sont les maux de notre époque. “En nous coupant de nous-même, nous nous sommes également coupés de la nature et de ses lois et nous touchons aujourd’hui les limites de notre monde pour flirter avec notre propre disparition en tant qu’espèce.”

En quoi les entreprises sont-elles concernées ?

Les entreprises ont soif de sens

Les questions existentielles et donc spirituelles concernent tout le monde. Les comptables, les juristes, les hôtesses d’accueil, les dirigeants, etc., tout le monde s’interroge sur le sens de sa vie. Les changements que l’on peut voir à l’œuvre reflètent d’ailleurs le retour des gens aux questions fondamentales et l’évolution de leur état d’esprit.

En témoigne la promotion d’une organisation de travail horizontale, où les responsabilités de chacun sont renforcées, et non plus verticale où tout se déciderait d’en haut sans consulter personne.

Ou encore la volonté des collaborateurs de vouloir davantage concilier un meilleur équilibre entre vie professionnelle et personnelle. Si les crises ont quelque chose de positif, c’est leur capacité à nous faire revenir à l’essentiel.

Aujourd’hui, plus personne ne trouve qu’il y ait de sens à consacrer ses efforts à sa carrière au détriment de ses autres sphères de vie, notamment familiale et sociale. D’autant plus quand ses valeurs et aspirations sont en contradiction totale avec la recherche à tout prix du profit et de la croissance illimitée des entreprises, dans un monde où les ressources fondent et où le temps pour soi est devenu un luxe.

Romain Cristofini, conférencier, coach et fondateur de Monasterra qui accompagne des coachs, des dirigeants et des managers dans des séminaires-retraites pose donc la bonne question dans son dernier ouvrage :

Et si les crises économiques, sociales et écologiques qui secouent notre époque avaient avant tout pour origine une crise spirituelle ?

Les défis du leadership d’aujourd’hui

Vous devriez lire

Podcasts

Le manager est un psy !

Bien-être au travail

Comment éviter le burn-out en entreprise?

Bien-être au travail

Concilier la performance, et le bien-être des collaborateurs

  1. Home
  2. /
  3. Qualité de vie, Bien-être au travail
  4. /
  5. Assistons-nous à la révolution spirituelle des entreprises ?
back to top