Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

La cohérence cardiaque

  • mardi 22 mai 2018
  • 3 Min de Lecture

Connaissez-vous la cohérence cardiaque ?

David Servan-Schreiber a été le premier à en parler dans son livre « Guérir » en 2003, lorsqu’il exposait toutes les méthodes de réduction de stress qui l’avaient enthousiasmé.

David O’Hare, son ami et collègue, a pris le relais depuis, et a consacré plusieurs livres sur le sujet.

La méthode est très simple, presqu’autant que « 1, 2, 3 », sauf que là, il s’agit de « 3.6.5. ».

3 fois par jour – 6 respirations par minute – 5 minutes durant

Se reconnecter à sa respiration, la réguler pour ne respirer que 6 cycles par minute, et entrer en résonance (ou cohérence) cardiaque.

Les promesses de la cohérence cardiaque ? Rien moins que la gestion du stress et de l’anxiété, un meilleur sommeil, une diminution des fringales, une mise à distance des émotions négatives, une diminution du risque cardio-vasculaire, une amélioration de l’apprentissage, une aide à la prise de décision. On n’est pas loin de supers pouvoirs, non ?

Comment cela est-il possible ?

Régulation du système nerveux 

En régulant notre respiration sur ce rythme optimal de 6 fois par minute (au lieu de 15 à 18 fois habituellement), nous permettons au système nerveux parasympathique de s’activer.

Le système nerveux autonome est en charge de la digestion, de la respiration, du système immunitaire, et comme son nom l’indique, il fait tout cela de façon autonome : à aucun moment nous ne donnons l’ordre à notre corps de digérer ou de se défendre contre des bactéries…

Ce système nerveux est composé de deux branches :

  • le système nerveux autonome sympathique, qui contrôle l’action : si l’on devait comparer notre système nerveux à une voiture, le sympathique serait la pédale d’accélérateur
  • le système nerveux autonome parasympathique, qui contrôle la récupération : c’est la pédale de frein de notre voiture / système nerveux. Par l’intermédiaire du nerf vague, il va aller directement ralentir le rythme cardiaque. Nous connaissons tous le fameux malaise vagal : le nerf vague, sur-stimulé, va décélérer trop rapidement le rythme cardiaque et provoquer une syncope transitoire.

J’ai moi-même découvert la cohérence cardiaque pendant ma semaine de jeûne en Octobre 2017, lors des sessions matinales de réveil corporel. Isabelle nous a guidé dans les premières séances, et j’ai été tellement conquise que je la pratique depuis. J’avais essayé de méditer de façon régulière dans les mois précédents, mais à part quelques jours d’affilée (en vacances, ou dans des circonstances particulières), je n’avais pas réussi à rentrer dans une pratique journalière.

Et comme pour la course à pieds, il vaut mieux s’entraîner tous les jours pas longtemps, plutôt qu’une fois par semaine pendant une heure. La pratique de la cohérence cardiaque a été pour moi une révélation ! C’est tellement simple : il suffit de se poser sur sa respiration, laisser aller et venir ses pensées, ne pas s’y accrocher, et revenir vers sa respiration dès qu’on se rend compte de sa distraction. Mon rythme cardiaque ralentit, et je me sens tellement plus sereine pour démarrer ma journée.

Je pratique dès le réveil, encore dans le lit, assise, en écoutant la musique hypnotique de Moby sur  Breathing App. Cette application a été développée par Eddie Stern, fondateur de l’Ashtanga Yoga New York, en collaboration avec Deepak Chopra, grand spécialiste de la médecine intégrative. Vous pouvez suivre la musique de Moby, en gardant les yeux fermés, pour caler les inspirations et expirations, ou regarder l’écran représentant une bulle qui gonfle et se dégonfle. A vous de choisir.
Alors, prêts à enfiler votre cape de super héros pour développer vos supers pouvoirs ?

écrit par

Véronique Gerin

Santé & Bien-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires