Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

Comment mieux respirer peut changer votre vie ?

  • mercredi 30 mai 2018
  • 3 Min de Lecture

Les bienfaits de la respiration sur votre mental et votre esprit

Nous avons vu que respirer nous aide à transformer notre corps grâce à certains exercices précis. On remet le couvert ici, avec des exercices de respiration de pleine conscience destinés à calmer notre mental et à accroître les capacités de notre esprit en stimulant notre créativité et notre intuition.

Respirer pour éliminer le stress

Question stress, notre façon de respirer joue un rôle central. Il existe de nombreuses formes de respiration qui peuvent réduire le stress ou l’exacerber, et même le déclencher. La règle d’or pour pratiquer une respiration « antistress » est : doucement et lentement. Idéalement, un rythme de 6 à 8 respirations par minute, voire moins si cela ne vous demande aucun effort. L’autre petite astuce pour réduire le stress par la respiration est d’avoir une expiration plus longue que l’inspiration, en vous concentrant sur le lâcher-prise et la détente. Allonger son expiration active notre nerf vagal, ce qui stimule le système nerveux parasympathique et nous permet de modifier notre état mental.

Exercice de respiration des trois portails : Tout d’abord, imaginez-vous respirer vers, avec et depuis le centre de votre cerveau (la glande pinéale). Dirigez votre attention sur cette zone tandis que vous inspirez et expirez (le temps de 1 à 3 respirations). Ensuite respirez vers, avec et depuis votre bas-ventre (le temps de 1 à 3 respirations), l’endroit appelé le dan tien en Chine et hara au Japon. C’est le centre de gravité de votre corps, à quelques centimètres en dessous de votre nombril. Enfin, dirigez votre attention sur le centre de votre cœur. Respirez vers, avec et depuis cet endroit (de nouveau de 1 à 3 respirations).

Respirer pour stimuler la créativité

Etre créatif, c’est dans notre nature même. Dan Brulé rapporte qu’une étude scientifique a montré que 98 % des enfants de 3 ans ont des résultats de génie créatif, contre seulement 2% du côté des étudiants diplômés d’université. Où et quand est partie la créativité ? La créativité n’est pas une réflexion intellectuelle, elle puise sa source dans notre introspection, quand on va puiser dans nos émotions. Nous nous exprimons alors avec notre cœur et nos tripes, non notre tête. Or, tout notre système éducatif et les valeurs encouragées par la société ne tournent qu’autour de la tête. Ajoutons à cela l’aléa des histoires personnelles qui amènent les jeunes à se couper de leurs émotions et sentiments. Comme nous l’apprend Dan Brûlé, pour se reconnecter à son corps et à son cœur, rien de mieux que de respirer.

Exercice de respiration pour stimuler la créativité : Il faut respirer par la bouche, vers le haut de la poitrine et le haut du dos. Faites 5 grandes respirations en mettant les mains sur vos clavicules et chargez le souffle vers le haut de votre poitrine. Inspirez et expirez par votre bouche grande ouverte. Retenez votre souffle après l’inspiration pendant 1 à 2 secondes puis relâchez. Si vous avez le vertige, arrêtez-vous et ancrez-vous à la réalité en nommant les choses autour de vous : « bureau noir », « enveloppe sur la table », puis recommencez à respirer bouche grande ouverte.

Respirer pour éveiller l’intuition

L’un des plus précieux bénéfices d’un travail de respiration au niveau de l’intuition est de pouvoir faire la différence entre la voix intuitive et la voix du mental, celle de la peur. Agir par intuition procure le sentiment d’être dans un état d’expérience optimal, où tout coule de source, à la fois clair et simple. Les athlètes, artistes et soldats connaissent très bien ce sentiment, et le recherchent, car c’est par son intermédiaire qu’ils décuplent leurs potentiels et vivent un moment de grâce.

Exercice de respiration, la danse du souffle : Quand vous respirez intuitivement, c’est comme une danse. Vous et le souffle ne faites qu’un. Oui, il y en a un qui mène et l’autre qui suit, mais quand les partenaires sont en harmonie, cette distinction semble disparaître. Lors de l’inspiration, sentez le souffle qui veut vous ouvrir, vous étirer et vous agrandir. Bougez avec le souffle. Détendez-vous, ouvrez-vous et choisissez de lui faire de la place. Maintenant, remarquez que, quand vous vous ouvrez et vous détendez pendant l’inspiration, le souffle, comme un bon partenaire de danse s’écoule en vous et remplit l’espace que vous avez libéré. Remarquez que le simple fait de laisser un peu d’espace entre vos dents permet à l’air de s’engouffrer plus facilement et plus librement. Aspirez de l’air en vous à l’inspiration, mais imaginez-vous aussi le tirer, le laisser monter depuis vous en même temps. Et à l’expiration, détendez-vous et lâchez complétement. […] Sentez-vous lâcher prise et tomber tandis que vous vous soumettez au flux.

Pour aller plus loin : Dan Brulé, Respirer tout simplement, Le Courrier du Livre, 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires