Le bonheur comme état d'esprit !

des news toutes les semaines ça fait plaisir !
INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER :)



S'inscrire
back to top
Recherche

Bruce Lee Philosophe

  • mercredi 23 novembre 2016
  • 3 Min de Lecture
Bruce Lee Philosophe

« Heureux sont les simples d’esprit »

On se souvient très bien de Bruce Lee comme expert des arts martiaux, ses films sont connus pour avoir servi à promouvoir le Jeet Kune Do. Ce qui est un peu moins connu c’est que le Jeet Kune Do est la mise en pratique d’un enseignement spirituel incroyable, qui a relié la philosophie occidentale à la sagesse orientale. Le Jeet Kun Do c’est donc la philosophie en action.

L’enseignement spirituel et philosophique de Bruce Lee est tellement riche, que nous pourrions écrire plusieurs livres, on va donc se focaliser sur un aspect à la fois : pour aujourd’hui, dans ce monde compliqué, nous allons évoquer la simplicité suivant Bruce Lee !

bruce-lee-big-boss-47

Avez-vous remarqué comme Bruce Lee est peu loquace dans ses films ? A-t-il vraiment besoin de s’exprimer d’ailleurs ? Entre son immense sourire quand son personnage est en confiance et entre sa mâchoire crispée et son regard alerte quand il se sent menacé ; il n’y a pas besoin de mots, son langage corporel nous parle avec clarté. Exagérant ses mimiques, Bruce Lee incarne dans tous ces films la caricature du « gentil simplet ». Mais tout naïf que soit son personnage, cela ne l’empêche pas de mettre de lourdes raclées à ses adversaires.

Si à chacun de ses films, Bruce Lee incarne le même type naïf c’est pour nous enseigner que : « la simplicité est le principe de l’art »  Quel art ? Celui du Kung Fu, celui de la philosophie, mais aussi et surtout celui de l’art de vivre. Quelle que soit votre situation, la simplicité sera toujours une bonne conseillère. Après tout Jésus ne disait-il pas « heureux les simples d’esprit » ? Et avant lui, Socrate affirmait avec entrain « Je sais que je ne sais rien ».

Où est ce que ces trois là veulent en venir ?

Etre simple, c’est accepter la réalité telle qu’elle est et non pas comme nous souhaiterions qu’elle soit. Rien de plus simple en effet, en tout cas intellectuellement parlant. Mais dans les actes, nous connaissons tous dans notre entourage des champions qui ont l’art de se compliquer la vie, car de quoi parlons-nous par réalité ? Des choses qui fâchent généralement : la situation économico-politique du pays, des conflits familiaux ou amoureux, de notre physique que nous n’acceptons pas tous. Nous voudrions changer ce qui nous déplait mais Le prof Bruce Lee vous rappelle alors que « ce qui EST est plus important que ce qui DEVRAIT ETRE ».

8f0b01cdd1a9eeb4c8c36630f19d242b

Cette injonction nous renvoie à un autre exercice qui semble aussi simple en apparence : celui d’être attentif à l’instant présent. Reprenons le rôle de simplet de Bruce Lee : il est attentif à chacun de ses interlocuteurs, qu’ils soient amis ou ennemis. Contrairement à la grande majorité d’entre nous qui sommes absorbés par nos pensées, à tel point d’ailleurs que nous ne sommes plus attentifs à ce qui se passe sur le moment présent, ce qui peut nous faire rater des occasions ou des moments de joie. On ne peut pas être attentif à la récitation d’une poésie de son enfant quand on pense aux courses à faire ou à sa comptabilité.

Idem, devant l’inconnu, le simplet, qui a l’avantage de mettre son cerveau en pause, ne préjuge de rien. Or pour beaucoup d’entre nous c’est souvent l’inverse.  J’ai un nouveau boulot, angoisse. J’ai un nouveau patron, angoisse. Je vais rencontrer mes beaux-parents, angoisse. La simplicité c’est ne pas mettre un argument négatif ou positif devant une situation inconnue. Autrement dit c’est ne pas mettre un jugement alors qu’on ignore tout de la situation.

brucelee-bloomingYou

Mine de rien, la simplicité demande donc un double acte de courage : s’accepter et accepter le monde dans lequel nous vivons, et qui fait vraiment ça ? Ce n’est qu’en apparence que le simple est faible. En réalité, il est certainement plus fort que les rusés et les intellectuels, il ne négocie pas avec la réalité, il ne se pose pas de question sur le pourquoi du comment, du peut être ou du pourrait être. Soyons honnêtes, ce n’est pas du tout facile.

Alors comment faire pour être plus simple ? Là aussi Bruce Lee nous guide. Etre simple c’est « apprendre à perdre, apprendre à mourir, c’est se libérer de ses peurs ». Tout est dit. Concrètement, cela signifie que, nous n’avons d’autre choix que de sortir de notre zone de confort, nous mettre en « danger » dans notre ego et dans notre rapport aux autres. Bref, évitez de s’embarasser avec les questions du genre, je vais passer pour quoi si j’échoue ?

Etre simplet, c’est finalement avoir de l’audace et un certain caractère, Bruce Lee nous le rappelle : « je ne suis pas dans ce monde pour vivre à la hauteur de vos attentes, et vous n’êtes pas dans ce monde pour vivre à la hauteur des miennes. » De quoi simplifier tous vos rapports avec votre entourage !

Ainsi quelque part être simple, c’est être libre.

Bloomingyou : Psychologie et développement personnel : Bruce Lee, Philosophe. Plus d’articles

écrit par

Camille

Mieux-être & Réussite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires