back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Relations interpersonnelles, Savoir être, Bonheur
  4. /
  5. Comment vivre comme les personnes les plus heureuses du monde...

Comment vivre comme les personnes les plus heureuses du monde ?

  • mis à jour le vendredi 4 octobre 2019
  • PREMIUM
  • 6 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Le bonheur

Le bonheur est-il un luxe ?

Il est où le bonheur ?

Il est où le bonheur ? Voilà une question qui a longtemps été dévolue au terrain de la philosophie, du religieux ou encore du spirituel. Mais, depuis 2010, le bonheur est également devenu un sujet scientifique, comme en témoigne les nombreuses recherches développées pour mesurer le bonheur et comprendre comment y accéder.

En 5 ans, plus de 14 000 travaux universitaires ont été consacrés au bonheur. Des études entreprises aussi bien par des psychologues que des économistes, des sociologues ou des chercheurs en politiques publiques. Chaque année, plusieurs institutions publient un classement mondial des pays heureux, notamment l’Institut Gallup. On y apprend que ce sont les pays du Nord et ceux de l’Amérique Latine où les gens sont le plus heureux.

Les zones bleues du bonheur

Dan Buettner, membre du National Geographic et écrivain renommé depuis sa découverte des Zones Bleues (ces fameuses zones où les gens vivent jusqu’à 100 ans, a établi au fil de ces 15 ans d’études un lien entre vie saine et bonheur.

Son dernier ouvrage « les Zones bleues du bonheur » nous apprend donc que celui-ci est loin d’être l’apanage des Occidentaux citadins. Le confort et la technologie, bien que dotés de qualités non négligeables, ne sont pas les conditions d’une vie joyeuse et sereine.

Comme pour un certain nombre de sujets, nous avons, nous aussi, nos croyances limitantes sur le bonheur. Et pour mieux le cerner, autant savoir ce qu’il n’est pas.

Les croyances limitantes autour du bonheur

En France où le travail, l’effort et le mérite sont les valeurs phares de la société, le bonheur est relayé à la sphère privée. Quand on écoute les dirigeants politiques ou ceux d’entreprise, le bonheur s’acquiert par nos mérites personnels et un certain degré de chance. Mais dans tous les cas, le bonheur est une affaire privée, et n’a rien à voir avec l’intérêt général. Or, cette croyance est contredite par les quelque 10 000 études scientifiques consacrées au sujet.

Dan Buettner le résume très simplement :

Nous pouvons choisir de croire à l’illusion que notre bonheur dépend entièrement de nous-mêmes, mais en réalité nos amis, la collectivité, la société et même le pays tout entier peuvent faire beaucoup pour l’améliorer ou, au contraire, l’entraver.

Ainsi le bonheur n’est pas une affaire privée, c’est un sujet politique que Dan Buettner encourage grandement à prendre au sérieux.

Quels sont ses arguments ?

Le bonheur comme enjeu politique

A quoi assistons-nous aujourd’hui en France ? A la fracture sociale qui s’infecte depuis 40 ans. Les tensions sociales aboutissent à une triste réalité  : nous ne sommes pas heureux ensemble.

Nous ne nous comprenons plus, nous ne voulons peut-être même plus chercher à comprendre. Nous mettons en avant nos différences, en oubliant que nous souhaitons tous la même chose : La sérénité.

C’est pourquoi faire du bonheur collectif un enjeu politique peut être la solution au marasme de notre société.

On le sait, être heureux nous rend meilleurs à plusieurs titres :

  • En vivant moins dans le stress social et économique, notre santé est préservée, et notre espérance de vie augmente.
  • Être heureux fait de nous de meilleurs parents et conjoints, mais également de meilleurs citoyens. La tristesse et la colère ferment les cœurs, la joie et la paix l’ouvrent. Il n’y a rien de miraculeux, c’est un processus naturel.
  • Enfin, nous sommes plus performants au travail, notre résilience est renforcée, et nous sommes plus aptes à surmonter les échecs et les autres épreuves.

Il n’y a donc peut-être pas de ciment plus solide que la recherche du bonheur public en matière de cohésion sociale.

Un doux réveil des consciences en haut lieu

On peut noter qu’un doux réveil des consciences commence à se manifester en haut-lieu. A l’image d’Angela Merkel qui déclarait en 2012 à l’occasion d’une conférence sur le bien-être : « le matin nous regardons l’évolution des indices boursiers ou celle du cours des devises, nous parlons beaucoup de croissance en termes de Produit Intérieur Brut, mais souvent nos priorités ne sont pas celles de la population ».

En attendant que le bonheur ait son propre ministère, que pouvons-nous faire à notre échelle pour construire le nôtre ?

Pour y répondre, voici les 9 leçons de bonheur que les experts de Gallup ont déduit auprès des gens heureux.

Les 9 leçons de bonheur des gens heureux

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Il vous reste 55% de cet article à lire
Vérifiez votre e-mail ou inscrivez-vous gratuitement !
écrit par

Camille

Relations interpersonnelles

Savoir être

Bonheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !