back to top
Recherche

Rejoignez Bloomingyou, média libre, curieux et heureux
grâce à ses lecteurs

Cet article est réservé aux membres
inscrits à la newsletter

Déja inscrit ?
Je me connecte

Le bonheur comme état d’esprit,
c’est notre mantra chez BloomingYou!

Nous décryptons les mécanismes
entre corps et esprit et les
connaissances utiles à l’épanouissement
individuel et collectif.

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

Inscrivez-vous gratuitement
pour poursuivre votre lecture

MON PANIER

Votre panier est vide.

Profitez des contenus de Bloomingyou
en illimité !

Plus d'infos !

Vous avez bénéficié de 3 articles
gratuits pour découvrir Bloomingyou

Profitez d'un accès illimité et sans engagement à nos contenus
à partir de 1,90€ par semaine

Je ne souhaite pas m'abonner ?
Dites-nous pourquoi… →
  1. Home
  2. /
  3. Entreprendre, Réussite, Bien-être au travail, Accueil
  4. /
  5. Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils...

Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent 

  • mis à jour le mercredi 7 octobre 2020
  • 8 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

réussir

Réussir : comment exploiter son potentiel ?

Le secret de Stephen R. Covey

Que cela soit pour sa vie amoureuse, sa vie de famille ou son entreprise, y a-t-il un secret pour réussir dans n’importe quel domaine ? Affirmatif vous répond Stephen R. Covey.

Pour ce diplômé d’Harvard, qui a acquis une autorité mondiale en tant que consultant en management et en développement personnel auprès de multinationales et d’hommes influents, le secret réside dans les habitudes.

Pourquoi parler d’habitude ?

Selon Stephen R. Covey, les habitudes reflètent notre être, « elles sont le témoin de notre caractère ou de notre efficacité (ou inefficacité). Comment acquiert-on une habitude ? Par le ressassement d’une pensée, et

qui sème une pensée, récolte une action, qui sème une action récole une habitude, qui sème une habitude, récolte un caractère, qui sème un caractère, récolte un destin.

Quelles sont donc les habitudes adéquates pour entreprendre et réussir tout ce que l’on veut ?

Les 3 habitudes à adopter pour réussir sa vie intérieure.

Habitude 1 : Soyez proactif

La résilience

Covey s’est inspiré des travaux du psychothérapeute et fondateur de la logothérapie, Victor Frankl. Le psychothérapeute avait été déporté à Auschwitz et n’y avait survécu que parce qu’il avait trouvé un but pour tenir mentalement. Il n’a rien pu changer à son enfer, mais il a pu changer son état d’esprit. En ce sens, il a fait preuve de proactivité.

Pilote automatique vs Pilote conscient

Covey détaille ce qui distingue un proactif d’un autre : « La faculté de subordonner une impulsion à une valeur constitue l’essence même de l’individu proactif.

Les réactifs se laissent piloter par leurs impressions, les circonstances, les conditions, l’environnement. Bien sûr, les proactifs restent toujours influencés par des stimuli extérieurs physiques, sociaux ou psychologiques, mais leur réponse à ces stimuli, qu’elle soit consciente ou non, constitue un choix ou une réaction fondée sur des valeurs. »

Autrement dit, les personnes réactives sont constamment branchées sur leur mode pilote automatique, tandis que les proactifs vont davantage être en mode pilote conscient.

2 entraînements pour travailler sa proactivité

  • Veillez à votre langage et à vos pensées.

En effet, notre manière de penser et de raisonner influence notre réalité, et elle découle autant de notre éducation que de l’environnement culturel et social dans lequel nous évoluons.

En France, il faut reconnaître que la grande tendance est de considérer la vie comme étant une succession d’accidents (tragiques ou bénéfiques), mais jamais réellement comme étant une création émanant de nous.

Adopter l’attitude proactive, c’est changer radicalement sa position, et reconnaître que même si nous ne contrôlons pas tout, nous avons toujours une marge de manœuvre pour agir sur ce qui nous arrive.

Ce ne sont pas les circonstances qui comptent mais la manière dont nous réagissons face à elles. Aussi nous pouvons passer du :

  • Je n’y peux rien à Examinons les différentes solutions
  • Ils ne le permettront pas à Je peux élaborer une présentation à mon avantage
  • Je suis obligé de le faire à Je choisirai une réponse appropriée
  • Ca me rend malade à Je contrôle mes sentiments
  • Souvenez-vous d’une situation où vous avez réagi de façon réactive.

Ré-etudiez cette situation dans l’optique de ce que vous pouvez contrôler et faire. Comment répondre de manière proactive ? Prenez votre temps et imaginez vous répondant de façon proactive.

Les atouts des proactifs

Etre dans la proactivité conscientise le fait que nous soyons libres de choisir notre vie. Bien sûr, il y a des évènements et des réactions que nous ne pouvons pas prévoir. Mais nous avons toujours des marges de manœuvres. Nous pouvons agir sur nos pensées, sur nos efforts, sur nos choix, les gens que l’on écoute, etc.

La proactivité développe notre confiance, notre conscience de soi et notre imagination. En étant proactif, on génère des pensées positives, le stress est mieux contenu, et on gagne en efficacité, en concentration et en productivité. Encore faut il savoir se donner un cap.

Habitude 2 : Sachez dès le départ où vous voulez aller

Il est nécessaire de se fixer des objectifs, naturellement, mais le plus important pour Corvey est de trouver notre mission personnelle de vie. C’est l’activité par laquelle notre être s’exprime le mieux.

Comme le disait Frankl, « nous détectons notre mission plutôt que nous l’inventons », car elle répond aux deux questions suivantes : « Qu’est ce qui compte réellement dans ma vie ? » et « Pourquoi est ce que je fais ce que je fais ? »

2 entraînements pour comprendre sa mission de vie

  • S’interroger

Accordez-vous quelques instants pour répertorier vos rôles tels que vous les voyez en ce moment : êtes vous satisfait de l’image que reflète votre vie ?

  • L’introspection

Trouvez-vous du temps pour vous isoler complètement de toutes vos activités quotidiennes et commencez à travailler sur l’énoncé de votre mission personnelle. »

Habitude 3 : Donnez la priorité aux priorités

Que sont les priorités ? Ce sont nos besoins qui nous donneront pleinement les moyens de nous épanouir. Ces priorités sont grosso modo les mêmes pour nous tous : faire une activité que l’on aime, qui nous définit, accorder davantage de temps à sa famille ou à son couple.

Or, on peut se perdre dans les multiples sollicitations et distractions de notre monde du travail et de divertissement.

Voici quelques idées pour gérer vos priorités au mieux.

2 entraînements pour réussir à mieux gérer ses priorités

  • Dans la sphère privée

Déterminez une activité que vous savez avoir négligée jusqu’à maintenant, et qui produirait un réel impact sur votre vie personnelle ou professionnelle. Engagez-vous à l’exercer.

  • Dans la sphère professionnelle

Établissez une liste de responsabilités que vous pourriez déléguer, et des personnes à qui vous pourriez les confier, ou que vous pourriez former dans ce but. Evaluez ce qu’il vous faut pour engager ce processus de délégation et de formation.

Les 3 habitudes à adopter pour réussir en société.

Nous ne vivons pas chacun sur notre île déserte. Etre en relation est la plus belle chose et le plus gros défi de notre condition humaine.

De la qualité des relations découlent des business florissants, des couples, et des familles  épanouis.

Habitude 4 : Pensez gagnant / gagnant

Nombreux sont ceux à penser que dans une relation il y a toujours un perdant / gagnant. C’est notamment vrai pour dans le monde de l’entreprise où la concurrence et l’esprit compétitif n’encouragent pas à penser le contraire.

Stephen Covey appelle cet état d’esprit, un « esprit de rationnement » où l’on se croit en guerre, avec les stocks vides et on en conclut qu’il n’y en aura pas assez pour tout le monde.

Cet état d’esprit, en plus de stressé, assèche la joie de vivre, car il devient alors même difficile d’apprécier la réussite des autres. Ces personnes ont  l’impression que le succès de l’autre leur enlève quelque chose, même si oralement elles manifesteront leur joie. Elles ne ressentent leur valeur qu’en comparaison avec celle d’autrui. Le succès de l’autre signifie leur échec.

Or, penser gagnant/gagnant  c’est « privilégier l’intérêt commun au lieu de chercher à dominer l’autre, c’est réussir à coopérer de façon créative, en s’écoutant, comprenant et affrontant ses idées. »

Cela ne demande pas une technique psychologique particulière, cela demande du courage, du respect d’autrui, et souvent d’entraver ses peurs. C’est donc un exercice de lâcher-prise  de haut vol pour ceux qui doivent encore travailler leur confiance en soi.

Voici 2 entraînements pour penser gagnant/gagnant

  • Etablir une liste d’obstacles

Faites la liste qui vous empêchent d’appliquer le plus souvent le principe « gagnant/gagnant ». Réfléchissez à ce que vous pouvez entreprendre, à quel travail effectuer sur vous-même pour éliminer quelques-uns des obstacles.

  • Demandez-vous si vous êtes dans l’état d’esprit « gagnant/perdant » ?

Quelles sont les conséquences sur votre entourage ? Pouvez-vous identifier les origines de votre état d’esprit ?

Habitude 5 : Cherchez d’abord à comprendre, ensuite à être compris

Développer une écoute active

J’écoute, je montre que j’écoute et je montre jusqu’où j’ai compris.

Pour avoir des relations positives, l’empathie est nécessaire. Mais cela n’est pas toujours aisé, car cela demande de combattre ses réflexes.

« En effet, la plupart du temps, nous essayons d’abord de nous faire comprendre. Nous écoutons trop souvent dans l’intention de pouvoir ensuite répondre : nous parlons ou nous nous préparons à parler.

Nous filtrons, à travers nos paradigmes, ce que nous entendons et nous projetons notre autobiographie sur les expériences de ceux que nous prétendons écouter. Et nous projetons nos propres expériences sur les comportements des autres. »

Prendre sur soi

L’écoute empathique demande un réel effort d’attention et de discipline. Cela se sent dans notre posture. Une écoute empathique est une écoute active. On ne se laisse pas emporter dans ses pensées. On cherche à sincèrement comprendre la réalité de l’autre. En face votre interlocuteur le ressent, et se confie davantage.

Et à mesure que l’on tend l’oreille avec plus d’attention et d’empathie, on découvre les différences de points de vue et de ressentis qui existent entre nous et nos interlocuteurs.

2 entraînements pour réussir à mieux écouter

  • Je montre que j’écoute

« La prochaine fois que vous vous surprenez en train de mettre en avant vos propres expériences lors d’une conversation, essayez de changer la donne : par exemple, « excusez-moi, je crois que je ne vous comprends pas exactement. Peut-on revenir en arrière ? »

  • Reformuler

La prochaine fois que vous devez présenter un projet, une idée, faites-le en appliquant la méthode de l’empathie : décrivez d’abord le point de vue de vos interlocuteurs, puis présentez le vôtre en vous appuyant sur leur cadre de référence. »

Habitude 6 : Profitez de la synergie

Aimer l’altérité

Comment en profiter ? En s’évertuant à apprécier la diversité, et donc la différence. C’est là la base de toute force de synergie : savoir reconnaître et apprécier les particularités affectives, intellectuelles et psychologiques de chacun d’entre nous.

Pour cela, il faut prendre conscience que l’on ne voit pas le monde tel qu’il est, mais tel qu’il fait sens pour nous. Et notre réalité est limitée à nos 5 sens, nos connaissances et nos préjugés.

Cultiver l’humilité

En clair, nous ne savons pas grand-chose et notre point de vue sur le monde n’est peut-être pas aussi subtil que nous le pensons. Il est important d’en prendre conscience car : « Si nous ne comprenons pas ceci, comment pouvons-nous comprendre nos différences et nous intéresser à des gens qui, selon nous, sont « à côté de la plaque » ? L’humilité est donc la qualité requise pour reconnaitre les limites de ses perceptions.

2 entraînements pour réussir à travailler en synergie

  • S’ouvrir à l’autre

Dresser une liste de personnes qui ont le don particulier de vous agacer. « Ont-elles des points de vue qui pourraient servir de base à une force de synergie si vous parveniez à vous sentir plus sûr de vous et à apprécier ces divergences d’opinions ? »

  • Comprendre l’autre

La prochaine que vous vous trouvez au milieu d’une conversation politique avec un con, efforcez-vous de comprendre les besoins et inquiétudes non dites de votre interlocuteur.

La 7ème habitude.

Prendre l’habitude de se remettre en question.

C’est la 7ème et dernière habitude : ne pas rester sur ses acquis est primordial. Entre autre raison pour ne pas se laisser guider à un moment par son ego et parce que le chemin n’est jamais terminé. Rien n’est statique, le renouvellement de la conscience est primordial. Stephen Covey préconise de veiller à ces 4 domaines :

  • Physique (exercice, nutrition, gestion du stress)
  • Social émotionnel (service, empathie, synergie, sécurité interne)
  • Spirituel (système des valeurs, études et méditation)
  • Mental (lectures, visualisation, planification, écriture)

Pour cultiver cette habitude, répertoriez par écrit des activités qui aiguisent vos facultés dans chacun des 4 domaines. Entreprenez-les et évaluez ensuite vos performances et résultats.

La réussite comme l’entreprenariat peuvent revêtir différentes formes. Tout dépend de ce que l’on recherche pour soi, mais quelque soient nos aspirations, le chemin est toujours le même : pour les vivre, l’unique voie est d’embrasser la vie. Et c’est ce à quoi entraînent les 7 habitudes.

Source : Stephen R. Covey, « Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent »
écrit par

Amal Dadolle

Entreprendre

Réussite

Bien-être au travail

Accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics