back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Entreprendre, Réussite, Qualité de vie au travail, Stress & anti-stress, Bien-être au travail
  4. /
  5. Comment éviter les distractions, travailler sa concentration et retrouver du...

Comment éviter les distractions, travailler sa concentration et retrouver du temps libre?

  • mis à jour le vendredi 30 août 2019
  • 5 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

comment-eviter-les-distractions-travailler-sa-concentration-et-retrouver-du-temps-libre

Devenez un toqué du temps avec la méthode Make Time

Où est passé ce que nous avons de plus précieux, le temps ?

Cet été, les médias se sont intéressés à un phénomène qui se répand de plus en plus, les « staycations ». Il s’agit d’un néologisme formé à partir de « stay » et « vacation » pour désigner ceux qui passent leurs vacances à la maison. Leur argument principal étant de prendre du vrai repos. Ils n’ont pas envie de reproduire ce qu’ils vivent au quotidien : avoir l’impression de ne jamais avoir le temps pour soi en courant les visites ou les activités. Et de dire que retrouver du temps libre pour soi , c’est retrouver une forme de liberté.

Les sollicitations de la vie de bureau, familiale et sociale ne sont pas une nouveauté, ce qu’il y a de tout récent, en revanche, c’est la vie technologique.

La technologie, voleuse de notre  attention et de notre temps

Si les burn-out et la fatigue mentale sont aussi fréquentes à notre époque, c’est parce que nous ne voyons pas que l’hyperconnexion est épuisante. D’autant plus épuisante dans un contexte de crise économique qui stresse tout le monde. Les cerveaux s’échauffent et ressassent les pensées et émotions négatives. Or, nul épanouissement possible sans la paix du mental.

Deux anciens designers de chez Google, Jake Knapp et John Zeratsky, autobaptisés les « toqués du temps » connaissent très bien les pouvoirs pernicieux mais ô combien envoutants de la technologie. Oui, avec elle la vie est plus facile, mais elle accapare aussi toute notre attention, et là est le revers de la médaille.

Aux USA, les auteurs relatent qu’en moyenne, nous passons 4h par jour le nez dans notre téléphone, et encore 4h devant la télévision. Ce qui est énorme. « Le divertissement est bel et bien un job à plein temps. » Et,

selon Apple, les gens déverrouillent leur iPhone 80 fois par jour en moyenne ; une étude de Dscout a montré qu’ils touchent leur téléphone 2617 fois par jour en moyenne .

Knapp et Zeratsky ont défini les deux grands pièges de la technologie comme étant :

  • Les Piscines à débordement.

La télévision, le smartphone avec ses applications, ses jeux, ses notifications infernales dont la sonnerie appelle irrésistiblement un coup d’œil.

  • La Roue infernale.

Par les mails et les textos qui n’en finissent plus. Qui n’a pas ressenti l’impression désagréable d’être absorbé par son travail et de ne plus avoir de vie personnelle ?

L’enjeu des toqués du temps

Mails, réseaux sociaux, notifications d’applications ne sont pas prêts de disparaître, et à moins de devenir rentier, nous devons aller travailler. C’est vrai, mais les ancien-designers notent :

notre temps est régi par le monde du travail, mais notre attention reste à nous. A qui voulons nous la donner ?

Pour redresser le curseur de l’attention sur l’essentiel, Knapp et Zeratsky ont élaboré Make Time, une méthode très simple dans son esprit et qui se divise en 4 étapes à appliquer tous les jours. Souple, car il s’agit juste d’adopter de bonnes habitudes, que l’on peut piocher dans les 87 tactiques pensées par les deux compères.

Les 4 étapes du Make Time 

Etape 1 : « Highlight », cultiver le sens des priorités

La première étape consiste à choisir chaque jour un objectif important pour soi à accomplir. Cela n’a l’air de rien, mais on bascule dans un nouvel état d’esprit où l’on consacre du temps à ce qui nous importe, au lieu de le perdre en réagissant inconsciemment aux priorités des autres. Bien sûr, votre « Highlight » n’est pas la seule activité de votre journée, mais c’est votre priorité. Cette étape dispose en plus du mérite de nous installer dans une énergie dynamique en mettant du relief dans la journée, et en faisant preuve de proactivité.

Comment se choisit un « bon » Highlight ? Au moins 1 des 3 critères suivants doit apparaître : l’urgence, la joie et le sentiment d’accomplissement. C’est donc très libre : cela peut être de terminer un vieux dossier usant et énergivore, de commencer une nouvelle activité physique (faire ses 20 pompes), ou d’organiser un dîner romantique. Il n’y a aucune limite. Pour travailler l’estime de soi et votre rigueur, vous devez vous interdire de vous défausser… autant que faire se peut car nous sommes tous humains.

Etape 2 : « Lazer », se donner corps et âme

L’enjeu de l’étape 2 consiste justement à travailler sur sa concentration pour ne pas se laisser déborder par les distractions venant des écrans ou de notre entourage et pour rester concentrer sur le Highlight du jour.

Voici quelques tactiques pour rompre avec la distraction technologique :

Le téléphone

  • Faire une « plage blanche » sur l’écran d’accueil en effaçant toutes les icônes des différentes applications. Vous pouvez garder le strict minimum avec l’icône des textos et du téléphone.
  • Si cela vous est trop dur de faire table rase, pensez alors à enlever les options de notifications.

Les mails

  • Traiter les mails en fin de journée. Une étude de 2014 de l’université de Colombie-Britannique a mis en évidence que les gens qui consultaient leur messagerie trois fois par jour seulement (plutôt qu’à chaque envie de le faire), manifestaient beaucoup moins de stress.
  • Vider sa boîte de réception une fois par semaine. C’est une très bonne source de décompression.
  • Traiter le courriel comme du courrier, à savoir que vous n’êtes pas obligé de les traiter dans la minute et qu’une réponse (sauf urgence) peut attendre le soir ou le lendemain matin.

La télévision

  • Ne plus regarder les infos en boucle.
  • La mettre dans un coin de votre salon pour ne pas être tenté de l’allumer par réflexe.

Etape 3 : « Energize », savoir ménager sa monture

Comme le conseillent donc Jake Knapp et John Zeratsky « Entretenez votre corps pour recharger votre cerveau. »

  • Faire du sport, pas besoin de faire plus de 20min par jour, si vous ne le désirez pas.
  • Composer ses repas avec de vrais aliments.
  • Bien dormir.
  • S’octroyer une digital détox.
  • Méditer.
  • Se promener dans les bois en oubliant ses écouteurs.
  • Une conversation au calme le soir.

Etape 4 : Faire le bilan en fin de journée

C’est la dernière étape qui consiste à faire un point sur les stratégies qui fonctionnent ou non. Les ingénieurs de formation préconisent la démarche scientifique pour bien identifier la pertinence d’une tactique.

  • Observer ce qu’il se passe.
  • Supposer pourquoi les choses arrivent.
  • Expérimenter pour tester.
  • Evaluer les résultats.

Pour tester la méthode Make Time, et voir si elle vous convient, vous pouvez vous inspirer du petit guide récapitulatif suivant.

Guide de démarrage rapide pour retrouver du temps libre

  • Programmez votre Highlight
  • Bloquer la « Kryptonite distractive » : libérez-vous d’une piscine à débordement (vider votre boîte email) et observez le changement sur votre capacité d’attention.
  • Une promenade quotidienne de quelques minutes réveille le corps et tranquillise l’esprit.
  • Suivez les 3 tactiques ci-dessus pendant 3 jours et prenez des notes chaque soir.
Source : Jake Knapp & John Zeratsky, “La méthode Make Time”, éditions Eyrolles, 2019
écrit par

Camille

Entreprendre

Réussite

Qualité de vie au travail

Stress & anti-stress

Bien-être au travail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !