back to top
Recherche
  1. Home
  2. /
  3. Savoir être, Zen, Bonheur, Lâcher-prise, Se connaître
  4. /
  5. Comment mieux vivre son incarnation ?

Comment mieux vivre son incarnation ?

  • mis à jour le jeudi 2 juillet 2020
  • PREMIUM
  • 9 Min de Lecture

/ 5.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

comment-mieux-vivre-son-incarnation

Des difficultés de s’incarner : entretien avec Marie-Pierre Dillenseger et François Couplan

Vivre n’est pas simple

50 % de l’humanité croit en la réincarnation et au fait que notre existence ne soit pas un hasard de l’univers. Nous aurions donc une raison d’être et une mission de vie sur cette terre.

L’incarnation vient du latin « incarnatus » qui signifie prendre un corps de chair. S’incarner est donc une rencontre avec le corps. Or, c’est une expérience qui est loin d’être neutre, comme le montre l’avalanche de publications autour du body positive ou des pathologies liées à la relation au corps, type anorexie, boulimie ou obésité.

A cette première difficulté pour bien-vivre son incarnation, s’en rajoutent deux autres :

D’abord, les injonctions familiales, les croyances limitantes et les dogmes du milieu socio-culturel qui nous contraignent à « rester à notre place » même si celle-ci n’est pas taillée pour nous.

Ensuite, notre système économique et social nous pousse à choisir la sécurité et le confort plutôt que les risques et les mystères qui font partie de la quête de soi. Les révolutions technologiques et scientifiques ainsi que les choix de modèle économique nous ont enchaîné à nos peurs, nos désirs et nos exigences, tout en niant notre condition de mortel. Pourtant, il est étrange que la mort, l’une de nos rares certitudes dans ce monde, soit autant absente de nos systèmes de pensée.

Une boussole dans la jungle

Ce déni et cette méconnaissance de soi et de notre écosystème se paie cher tous les jours. Nous sommes arrivés au bout du paradigme matérialiste. Notre société se meurt un peu plus chaque jour de rester sur le mode de la consommation, du pouvoir et de la logique mercantile. En témoigne la dépression qui est l’une des grandes maladies de ce siècle.

Heureusement, il est possible de retrouver notre réelle raison d’être, car nous possédons tous une mesure qui nous est propre et à laquelle il est important de rester fidèle si nous voulons avoir une vie bonne et heureuse.

C’est ce que nous voyons avec Marie-Pierre Dillenseger , spécialiste de la pensée chinoise et François Couplan ethnobotaniste spécialiste des plantes sauvages comestibles. La première est également l’autrice des livres la « Voie du Feng-Shui » et « Oser s’accomplir », et le second, l’auteur de nombreux ouvrages à succès sur les plantes comestibles, la nature et la santé dont « Ce que les plantes ont à nous dire ».

Cet article est réservé aux abonnés à la newsletter

Il vous reste 82% de cet article à lire
Vérifiez votre e-mail ou inscrivez-vous gratuitement !
écrit par

Amal Dadolle

Savoir être

Zen

Bonheur

Lâcher-prise

Se connaître

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




envoyer
Articles Similaires
Instapics

Restez connecté ! RECEVEZ QUOTIDIENNEMENT LES DERNIERES NEWS PLEINES DE BONHEUR !

Restez connecté !

Recevez quotidiennement les dernieres news pleines de bonheur !